Le centre d'innovation de l'ESILV

Le centre d’innovation De Vinci (DVIC) est un pôle d’innovation unique et le fruit de la collaboration entre l’EMLV Paris, école supérieure de commerce et de management, l’ESILV Paris, école d’ingénieurs généraliste et l’IIM Digital School, première école française de digital. Structurés autour d’une pédagogie disruptive reposant sur le principe du « Demo or die », les programmes du DVIC permettent d’acquérir des soft et des hard skills précieux. La rédaction de Thotis a eu la chance de visiter ce centre d’innovation foisonnant et riche en opportunités.

Les étudiants de l’ESILV peuvent intégrer le centre d’innovation dès la première année d’études au sein du programme Undergraduate Research Opportunities Program. Ils ont ainsi la chance d’évoluer aux côtés des étudiants de la Majeure Creative Technology (cycle master), des chercheurs et des start-upers au sein du centre d’innovation dans une ambiance de transversalité, de camaraderie et de créativité. Ils développent ainsi un certain nombre de compétences, mais également une ouverture d’esprit et une sensibilité aux questions philosophiques, environnementales et sociétales.


Temps de lecture : 3 min

Une communauté transversale et créative évoluant au sein d’un lieu unique :

Le centre d’innovation est conçu comme une « résidence d’artistes » au sein de laquelle arts et sciences se mêlent. Outre les étudiants, il abrite ainsi de nombreux profils créatifs qui partagent leurs projets dans une visée transversale. Nous avons ainsi pu rencontrer le chercheur et ingénieur internationalement reconnu Gershon Dublon, qui travaille au sein du DVIC sur la détection et l’interaction. La dimension « citoyenne » est par ailleurs au cœur du centre d’innovation, puisque l’ensemble des projets sur lesquels ils travaillent, s’inscrivent dans une démarche sociale et sociétale. Le DVIC fonctionne sur l’entente entre les différents profils, de manière à créer un « esprit de famille » au sein du centre d’innovation.

Le DVIC est un lieu unique à la créativité débordante. Le « Fablab » du DVIC comporte ainsi des dispositifs très avancés en matière de technologie à l’entière disposition des étudiants pour laisser libre cours à leur créativité et mener à bien leurs projets : des serveurs d’intelligence artificielle, des imprimantes 3D, un espace 4dimensions, des laboratoires vivants, de la fabrication électronique SMD, ou encore des dispositifs de biotechnologies et technologies alimentaires…

 

Les groupes d’innovation :

Le DVIC est actuellement composé de deux groupes d’innovation qui travaillent sur des projets s’inscrivant dans une visée philosophique et humaine. En effet, les groupes d’innovation ont pour objectif de développer des travaux servant à bâtir un monde meilleur.

 

Artificial Lives :

Le groupe d’innovation Artificial Lives, dirigé par le fondateur du DVIC Dr. Clément Duhart, conçoit et développe des projets sur le rapport entre humains et machines. Artificial Lives a ainsi pour but d’améliorer la vie quotidienne et de réfléchir à un avenir meilleur pour les hommes à travers des projets concrets et ambitieux. À titre d’exemple, la notion de « cobotics », articulation entre humains et robots, est particulièrement mise en valeur au sein du groupe d’innovation. Nous avons pu assister à la présentation d’un robot, capable de saisir les objets et de se déplacer, en réagissant de manière autonome aux mouvements humains autour de lui. Artificial Lives a également développé un billard interactif qui nous a été présenté et qui projette des images en fonction des gestes effectués par les joueurs. Un projet de miroir interactif réagissant aux mouvements humains a également été mis en place au sein du DVIC. Les différents laboratoires et technologies mises à la disposition des résidents du DVIC permettent donc la mise en œuvre de ces projets particulièrement ambitieux et novateurs.

Il convient par ailleurs de noter que ce groupe d’innovation bénéficie d’une reconnaissance universitaire, puisqu’il évolue en partenariat avec deux chaires de recherche, la chaire reciTAL et la chaire Lynxter.

 

Resilient Futures :

Resilient Futures, dirigé par le chercheur Marc Teyssier, est un groupe d’innovation du DVIC qui travaille sur des projets relatifs au développement durable. Il développe ainsi au cours de ses travaux des technologies qui s’inscrivent dans une démarche de durabilité en vue de construire un avenir meilleur. Structuré autour d’une pédagogie innovante du « Do it yourself » privilégiant la mise en situation et l’autonomie, le groupe emploie des techniques de fabrication digitale et de biotechnologies. Il nous a ainsi été présenté durant la visite du DVIC plusieurs dispositifs créés entièrement par le groupe d’innovation, comme notamment un système de plante interactif. Ce système permet d’indiquer les besoins de la plante en eau et son état par un signal sonore au simple contact de la main. Autre technologie développée par Resilient Futures, le living lab, un atelier de techno-botanique qui fait évoluer des cultures dans un espace très restreint pour s’adapter aux enjeux alimentaires de demain. Le groupe travaille également beaucoup sur la matière, en reproduisant synthétiquement des matières organiques.

 

Une pédagogie disruptive :

La pédagogie du DVIC s’avère être unique et originale, dans la mesure où elle laisse une grande liberté à ses pensionnaires. En effet, ils se voient confier et mener des projets de bout en bout. Elle se structure ainsi autour du mantra « demo or die », qui valorise la nécessité d’essayer et de faire des démonstrations. La pédagogique valorise par ailleurs la mise en situation et l’autonomie, à travers notamment les lancements de produits kickstarters, durant lesquels les étudiants conçoivent, développent et se chargent de la production d’objets destinés à la vente. Ils sont ainsi au cœur du processus à toutes les étapes du lancement du produit. À titre d’exemple, il nous a été présenté au sein du DVIC un bougeoir au format ergonomique et moderne que les étudiants du DVIC ont entièrement conçu et développé jusqu’à la vente.

En outre, l’esprit de collaboration et de partage est particulièrement présent au sein du centre. C’est la raison pour laquelle l’admission au sein du DVIC accorde une grande importance aux qualités humaines et à la volonté affichée de vouloir s’intégrer à un groupe et évoluer avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.