Les études de Sage-Femme

Accueil > Orientation > PASS/LAS > Maïeutique

Le métier de sage-femme

Les sages-femmes sont des professionnels de santé qui s’occupent de la santé des femmes. Ils assurent le suivi gynécologique tout le long de la vie d’une femme, pendant les IVG, la grossesse, l’accouchement, et assurent le suivi après un accouchement.

Les sages-femmes peuvent exercer :

  • en libéral, et s’installer en ville dans un cabinet par exemple,
  • en milieu hospitalier et travailler en salle de naissance ou en suite de couches,
  • en tant que sage-femme territoriale, pour s’occuper de personnes en situation de vulnérabilité,
  • en tant que sage-femme enseignante,
  • en tant que sage-femme cadre.

NB : le mot de « sage-femme » signifie la sagesse sur la femme, il s’emploie donc pour les hommes comme pour les femmes.

À ne pas manquer sur Youtube

une journée en études de sage-femme

Les prépa santé partenaires :

Médisup

Quelles études pour devenir sage-femme ?

À la rentrée 2024, les études de sage-femme passeront de 5 à 6 ans (un an à l’université, puis cinq ans en école après admission). Le cursus est proposé par 35 écoles en France rattachées à des hôpitaux ou directement intégrées à des universités.

 

Elles sont composées de 3 cycles : après la première année commune avec les 5 filières MMOPK, tu entres en premier cycle de maïeutique pour deux années ; puis suit le deuxième cycle qui compte également 2 années ; et le dernier cycle pour 1 an (dès la rentrée 2024).

 

Voici le déroulé de tes études en maïeutique :

1er Cycle – 1 année commune en PASS ou LAS + 2 années

 

  • 1ère année : Pour intégrer les études de maïeutique, tu devras à l’issue de ton bac, t’orienter en PASS ou LAS via Parcoursup. À l’issue de cette première année commune de santé, si tu es admissible, tu intègreras ta deuxième année d’études en maïeutique.
    Cette première année est connue pour être l’une des plus difficiles, au vu de la concurrence (beaucoup plus d’étudiants que de places disponibles).
  • 2ème et 3ème année : Une fois que tu es admis en Maïeutique, tu étudieras les bases théoriques, avec des matières comme la physiologie, la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la maïeutique et la néonatalogie. Ces cours sont à la fois théoriques et pratiques grâce à des mises en situation et des simulations.
    Des matières médicales plus générales sont aussi enseignées (anatomie, santé publique, pharmacologie, études des pathologies, etc..). Tu auras aussi d’autres cours comme des cours d’anglais, de droit, d’économie, de psychologie etc…
    Des stages de 6 à 24 semaines répartis sur les deux années sont également obligatoires.

 

À l’issue des ces 3 années, tu obtiendras le DFGSMa (Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques), reconnu au niveau licence.

2ème Cycle – 2 années (4ème et 5ème année)

 

  • 4ème et 5ème année : La poursuite en 4ème et 5ème année permet de te former de plus en plus à la pratique afin de pratiquer la gynécologie, mener un accouchement sans complications, d’assurer le suivi de grossesse et de préparer à la naissance, de gérer l’accompagnement postnatale.
    Tu es également formé au management d’équipe. De plus, 56 semaines de stage sont à effectuer sur les deux années dont 6 mois en fin d’études.

3ème Cycle – 6ème et dernière année

 

  • 6ème année : Cette année supplémentaire d’études sera appliquée pour les étudiants qui entrent en études de maïeutique à la rentrée 2024. Elle permet de préparer les sages-femmes à des missions plus élargies et des cas plus complexes. Après validation des examens, stages, et certificats, les étudiants obtiendront alors le nouveau Diplôme d’État de docteur en maïeutique.

Comment s’orienter au lycée ?

Les études de maïeutique imposent un nombre important d’heures en sciences. Il est donc recommandé de prendre des spécialités scientifiques au lycée, pour faciliter son parcours par la suite. En revanche, si tu intègres les études de Maïeutique via la LAS, il est logique de choisir une spécialité en adéquation avec la majeure que tu choisiras (droit, histoire, économie…).

Voir les annuaires et classements :