Les études de médecineMédecine après PACES

Roxane revient sur le déroulement des études de médecine après la PACES et donne des bons conseils pour s’épanouir tout au long de ses années d’études. ?

 

Article rédigé à l’époque de la PACES.

Retrouve sur Thotis tous les contenus actualisés sur PASS & LAS avec des tutorats partout en France.

 

PASS & L.AS : Les conseils des tutorats pour réussir !

 

 

 

 

Réussir médecine après PACES

Au cours de ces années, l’enseignement théorique se découpe en :

• Enseignements thématiques reprenant des notions des UEs de PACES

• Enseignements intégrés qui regroupent au sein d’une même UE toutes les matières autour d’un même appareil

Par exemple, dans l’UE appareil digestif, on traitera de son anatomie, sa physiologie, son embryologie…

C’est également pendant ces années que débute l’enseignement de la sémiologie, la discipline qui étudie les signes cliniques. Certains cours peuvent être mutualisés avec d’autres filières (maïeutique, kinésithérapie…).

 

Dans le même registre : Comment bien aborder la PACES ?

 

Les connaissances acquises au cours du premier cycle serviront de bases aux enseignements du deuxième cycle. Mais le DFGSM est aussi un cycle permettant à l’étudiant d’acquérir une méthodologie qui lui sera utile dans le futur. En effet, la médecine évolue, et l’essentiel est donc de donner aux étudiants les outils qui leur permettront de se former tout au long de leur exercice professionnel.

Enfin, le DFGSM a également l’ambition de donner une vision globale de l’organisation du système de soins : métiers de la médecine, métiers de la santé, modes d’exercice… Cette ouverture se traduit le plus souvent par une offre d’enseignements optionnels variée (éthique, épidémiologie, anatomie, etc).

 

Les stages

L’enseignement théorique se concrétise par la réalisation de stages à l’hôpital, permettant ainsi de mieux ancrer les connaissances acquises pendant les cours voire d’acquérir de nouvelles compétences (communication avec le patient, avec les autres soignants, réalisation de gestes) et d’initier l’étudiant au fonctionnement hospitalier.

• Le stage d’initiation aux soins infirmiers : C’est le premier contact avec le milieu hospitalier (équipe soignante et patients). Il est réalisé au début du DFGSM 2 afin d’y apprendre les gestes, les soins de base et le fonctionnement d’un hôpital. Tout au long du stage l’étudiant est encadré par l’équipe infirmière.

• Les stages de sémiologie : Ils constituent l’apprentissage concret de la médecine ! Ils se répartissent sur les 2ème et 3ème années et représentent, au total, 400 heures de stage. Les objectifs à atteindre sont multiples : on retiendra principalement l’apprentissage et la réalisation d’un examen clinique complet (de tous les appareils) d’un patient, un raisonnement clinique et la démarche diagnostique. L’étudiant suit les externes, les internes et les CCA (Chefs de Clinique Assistants) en apprenant principalement par l’observation.

 

Médecine après PACES

Médecine après PACES

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires