Trouver Mon Master

Pour les étudiants souhaitant se diriger vers une formation de master, la grande nouveauté de l’année universitaire 2022-2023 sera la plateforme Trouver Mon Master. Trouver Mon Master vise à faciliter le processus de candidature pour les étudiants, avec notamment un dépôt de dossier unique et une centralisation des candidatures.

 

En vidéo : la ministre de l’Enseignement Supérieur, dévoile les premiers contours de la nouvelle procédure Trouver Mon Master :

 

 

Par Laura

Trouver Mon Master, qu’est-ce que c’est ?

La plateforme Trouver Mon Master est un projet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui a été planifié au cours de l’été 2022 pour les admissions de l’année 2023. Le 14 juin 2022, la ministre Sylvie Retailleau exprimait la volonté de mettre en place un dialogue et une concertation avec les acteurs principaux pour relever les défis actuels de l’enseignement supérieur, en particulier la facilitation des candidatures en première année de master. Au cours du mois de juillet 2022, quatre réunions plénières ont eu lieu avec notamment les organisations syndicales, les organisations étudiantes représentatives, les présidents des conférences de doyens, et bureau des Vice-Présidents de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) et France Universités.

 

L’objectif des concertations était de trouver une solution aux candidatures et admissions dans les formations post-licence, qui étaient auparavant particulièrement compliquées et désaccordées, avec chaque formation ayant un calendrier propre. Le ministère souhaitait trouver un moyen d’harmoniser le processus de candidature à l’échelle nationale : la plateforme Trouver Mon Master permet à la fois d’améliorer le service rendu aux étudiants candidats et de faciliter le travail des personnels chargés des admissions dans les établissements concernés.

L’intérêt principal de la plateforme est de mettre en place un fonctionnement unique à l’échelle nationale, avec un calendrier identique pour tous les établissements. Lors de la réunion de restitution du 12 septembre 2022, les grands principes de la plateforme ont été définis en quatre points majeurs :
1. Un dépôt unique des dossiers par les candidats, pour résoudre le problème des variations de modalités de recrutement selon les établissements.
2. La mise en place d’un calendrier national unique, pour permettre aux étudiants de recevoir les réponses à leurs candidatures pendant une même période.
3. L’optimisation de l’attribution des places avant les vacances d’été, pour soulager un maximum les étudiants quant à leur formation pour la rentrée à venir.
4. Une meilleure connaissance du nombre de places vacantes et des étudiants réellement inscrits, pour permettre aux établissements de mieux préparer la rentrée et attribuer plus rapidement les places restantes.

 

Trouver Mon Master sera active dès la prochaine campagne de candidatures pour l’année universitaire 2023-2024, c’est-à-dire dans seulement quelques mois. À quoi doit-on s’attendre à partir de février 2023 ?

 

En lien avec Trouver Mon Master : le classement des universités Thotis

 

Trouver Mon Master, comment ça marche ?

Concrètement, selon le calendrier communiqué par le ministère, la plateforme se mettra en marche dès le mois de février 2023, lorsque les établissements seront invités à paramétrer leur offre.
Pour les étudiants, la plateforme sera active dès le mois de mars 2023 : c’est à ce moment qu’ils devront déposer leurs candidatures. La plateforme permettra aux universités qui le souhaitent de créer des formulaires pour des questions complémentaires, en plus des éléments communs du dossier.
Entre début avril et mi-juin, les établissements examineront les candidatures, et la phase d’admission aura lieu entre mi-juin et mi-juillet : donc, tu auras les réponses à tes candidatures vers mi-juin ! Attention, un candidat ne pourra accepter qu’une seule proposition, ce qui permettra une redistribution efficace des places non retenues par les candidats.
Les inscriptions administratives auront lieu entre mi-juillet et fin juillet. Enfin, de mi-juillet à la rentrée, les derniers désistements permettront de redistribuer les dernières places vacantes.
À noter que pour les formations de master en alternance, le calendrier pourra être ajusté pour laisser le temps aux candidats de trouver un contrat, avec un téléversement des fichiers de classement par les établissements dès le mois d’avril, et une période d’inscription administrative qui va au-delà du calendrier commun.
À noter également que la nouvelle plateforme ne concernera pas les formations dispensées exclusivement à destination d’un public en formation continue ou les formations à vocation internationale, ni les étudiants du dispositif « Études en France ».

 

En vidéo : la ministre de l’Enseignement Supérieur, dévoile les premiers contours de la nouvelle procédure Trouver Mon Master :

 

 

Une phase complémentaire pour Trouver Mon Master ?

La possibilité d’une phase complémentaire pour les admissions est à l’heure actuelle encore en cours d’étude. Le ministère a communiqué les possibilités suivantes :
Si une phase complémentaire était mise en place, les candidats pourront choisir un total de 10 formations classiques et 10 formations en alternance lors de la phase principale, puis encore 10 candidatures lors de la phase complémentaire.
Dans le cas contraire, les candidats pourront choisir jusqu’à un total de 30 formations : 15 formations classiques et 15 formations en alternance, lors d’une phase principale unique.
Il n’est pas certain qu’une phase complémentaire puisse être mise en place dès 2023, mais il est possible qu’un tel système soit intégré au processus pour les années suivantes.

 

En lien avec Trouver Mon Master : le site officiel

 

Une vision globale pour fluidifier les admissions

La plateforme Trouver Mon Master entend résoudre les grands problèmes des admissions en formations de master, qui étaient le manque de coordination entre les établissements et les difficultés d’organisation que cela pouvait engendrer pour les étudiants. Comme chaque établissement disposait de son propre calendrier, les étudiants devaient non seulement garder un grand nombre de dates butoirs en tête à tout moment, mais également faire patienter certains établissements en attendant la réponse d’une autre formation.
De plus, le calendrier commun permettra aux rectorats d’avoir une vision globale des candidatures et des places disponibles à l’échelle nationale. Un calendrier commun, sans plateforme commune, a déjà été mis en place pour les admissions de l’année universitaire 2022 : selon la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Sylvie Retailleau, ce calendrier « a déjà amélioré la fluidité, car le recours aux saisines des rectorats pour trouver des places en master a diminué de 33 % cette année par rapport à la rentrée de l’année dernière. » Selon la ministre, Trouver Mon Master serait « un outil pour faciliter la vie de l’étudiant, pour aller plus vite et éviter qu’il passe tout son été à stresser, et aussi pour avoir une vision nationale et non plus seulement académique des places disponibles dans toutes les filières. »

 

En vidéo : la ministre de l’Enseignement Supérieur, dévoile les premiers contours de la nouvelle procédure Trouver Mon Master :

 

 

Retrouve l’intégralité de l’interview de Thotis avec la ministre Sylvie Retailleau concernant les nouveautés de l’année universitaire 2022-2023 ici.