Pole Leonard de Vinci PULV

Le Pôle Léonard de Vinci (PLV) a dévoilé son nouveau plan stratégique. Nouveaux campus, hybridation des compétences, ouverture sociale, etc. : retour sur les annonces et la stratégie du PLV.

     

Par Thibaud Arnoult

Pour rappel, le PLV, Pôle Léonard de Vinci est composé de trois écoles : 

– L’EMLV, une école de management et de commerce

– L’ESILV, une école d’ingénieurs

– L’IIM, une école spécialisée dans le digital

 

En lien avec l’article : à la découverte du centre d’innovation de l’ESILV

À la découverte du centre d’innovation De Vinci de l’ESILV

 

L’ambition du PLV : devenir un établissement de référence

À travers son plan stratégique, le Pôle Léonard de Vinci souhaite devenir un établissement de référence dans l’enseignement supérieur. Les écoles du groupe ont déjà connu une hausse significative de leur attractivité, notamment sur Parcoursup. Cinq axes structureront la stratégie du PLV à horizon 2027 :

 

1. La diversification et l’internationalisation de l’offre des programmes et du profil des étudiants.

Le Pôle Léonard de Vinci souhaite diversifier l’offre de programme notamment pour les publics internationaux (MS, MSc, MBA et Bachelors dans les trois écoles) et développer des programmes dans des secteurs porteurs (technologie, biotech, cybersécurité, etc.). Un renforcement des partenariats en Afrique et en Asie (avec la signature d’un partenariat avec JFN au Cameroun) a par ailleurs été annoncé.

 

Enfin, le Pôle souhaite renforcer la politique d’aide sociale et d’inclusion, avec un fonds de dotation financé en partie par les alumni et une politique sociale davantage inclusive.

 

Découvrez le site du Pôle Léonard de Vinci ici

 

2. L’intensification du digital et des predictive leaning analytics

Parmi les objectifs du nouveau plan stratégique du Pôle Léonard de Vinci sur le volet digital, le groupe entend généraliser progressivement le modèle d’enseignement co-modal dans certains cycles (Master PGE de l’EMLV, etc.). La stratégie du digital se tournera aussi vers la vie étudiante, avec un management de la data afin de donner des indications sur le parcours académique des étudiants.

 

3. Un développement multi-campus pour le PLV

Un nouveau campus de 25 000 m2 verra le jour à Paris-La Défense, avec 2 bâtiments situés à proximité l’un de l’autre et un budget global de 180 millions d’euros. Avec de nombreux espaces de travail, le campus se voudra moderne et spacieux. En plus, le PLV ouvrira un nouveau campus à Nantes en septembre 2022 pour l’ESILV. Enfin, le pôle s’implantera aussi sur trois autres campus : un dans une grande métropole française et deux nouveaux campus hébergés en Asie et en Europe.

 

4. Intensification de la Recherche et Développement

Le Pôle Léonard de Vinci va développer l’expérimentation, le prototypage et l’innovation via le DVIC sur 4 axes (Artifical Lives, Resilient Futures, Human Learning, etc.). Par ailleurs, le PLV annonce le lancement de deux nouveaux instituts d’expertise et le recrutement de 70 enseignants-chercheurs d’ici 2027. Le groupe souhaite établir les trois partenariats académiques stratégiques (comme l’accord signé avec le LAREQUOI de l’USVQ).

 

5. Créer de la Tech for a Sustainable Future au sein du PLV

Le groupe souhaite renforcer le développement de majeures dans les secteurs de la santé, des biotechnologies et de l’alimentation. Parmi les six objectifs, on retrouve aussi la création d’un Think Tank (How Technology Shapes the Future), le lancement d’un accélérateur pour les start-ups sur des technologies vertes et l’instauration d’incitations dans les parcours RSE & DD. À l’horizon 2027, l’objectif est de viser 120 millions d’euros de budget (450 collaborateurs). Le groupe a annoncé vouloir réaliser une croissance qualitative, avec une progression de 37% des étudiants, 43% de professeurs permanents et 50% de budget par rapport à 2022.

 

À l’ESILV, la diversification des programmes

L’école d’ingénieurs généraliste compte accueillir, en 2027, près de 4 000 étudiants (contre 3 300 actuellement). Cette croissance se structurera autour de quatre piliers : l’excellence en sciences et mathématiques, l’innovation, les soft skills et le développement durable. Par ailleurs, l’école ouvrira un campus à Nantes, une ville au cœur du développement durable, ainsi que dans une autre ville de France. L’hybridation sera davantage développée avec des enseignements numériques en cohérence avec les nouveaux comportements digitaux.

 

Accroître l’attractivité de l’EMLV avec une nouvelle accréditation

L’école de management du Pôle Léonard de Vinci souhaite renforcer son positionnement post-bac. L’EMLV est devenue, en quelques années, une des écoles les plus sélectives du Concours Sésame. L’objectif sera de poursuivre le développement de l’attractivité avec l’obtention d’une nouvelle accréditation internationale et le renforcement des programmes, de la recherche et du développement durable.

 

L’IIM, l’école du digital

L’école du digital du groupe, l’IIM, aura différents objectifs avec ce nouveau plan stratégique. Tout d’abord, l’obtention et le renouvellement des titres RNCP et l’ouverture de l’alternance pour la troisième année du bachelor. Aussi, l’école souhaite renforcer l’internationalisation avec l’accueil d’étudiants étrangers et développer des programmes en anglais. Enfin, l’IIM renforcera l’expérience étudiante avec de nouveau campus.

 

Trouve ta voie avec Thotis !

Orientation : trouve ta voie après le bac !