sciences de la vie et de la terre

Nous avons interviewé Christelle Guivel, maître de conférences à l’Université de Nantes au département de Sciences de la Terre et de l’Univers. Elle présente la licence Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) accessible via Parcoursup.

Par Rayan Nour

 

Pouvez-vous présenter la licence Sciences de la Vie et de la Terre ?

La licence Sciences de la Vie et de la Terre est une licence généraliste. L’objectif majeur de cette licence est d’amener à une poursuite d’études en Master. C’est une licence scientifique qui forme donc des scientifiques dans le domaine de l’écologie, des sciences de la terre et des géosciences. Cette formation se concentre sur des problématiques liées aux comportements des animaux et des végétaux dans leur environnement, mais aussi sur la compréhension de tous les phénomènes liés à l’activité de notre planète Terre.

 

À qui s’adresse cette licence ?

La licence Sciences de la Vie et de la Terre s’adresse aux étudiants qui ont suivi un baccalauréat avec des enseignements de spécialités scientifiques. Ces enseignements sont les mathématiques, la physique-chimie et les sciences de la vie et de la terre. Il est important d’avoir un bon niveau dans les matières scientifiques.

 

Est-il possible d’intégrer cette formation après un baccalauréat technologique ou professionnel ? 

Chaque année, nous accueillons de nombreux étudiants en réorientation en licence SVT. Par ailleurs, nous proposons une année de remise à niveau pour les étudiants n’ayant pas un profil qui correspondraient à la licence sciences de la vie et de la terre afin de leur permettre de saisir les bases. Ces étudiants obtiennent un « oui si » sur Parcoursup pour intégrer la formation s’ils acceptent de faire cette année de remise à niveau.

 

Notre page dédiée aux licences à la fac

La Licence (à l’Université, à la fac)

 

Comment s’organise la licence SVT ?

Les étudiants en licence Sciences de la Vie et de la Terre ont 1500 « heures maquettes » sur les trois années de formation. Lors de ces heures de cours, les étudiants sont encadrés en salles de classe ou sur le terrain. En effet, il s’agit d’une formation où les étudiants ont besoin de faire de l’observation des milieux naturels. Les étudiants ont également des cours magistraux classiques en amphi, beaucoup de travaux dirigés, mais aussi des travaux pratiques sur un microscope ou sur ordinateur par exemple. En parallèle de ces 1 500 heures de cours, les étudiants doivent fournir la même quantité d’heure de travail personnel sur les trois années pour acquérir les connaissances diffusées en cours, faire des exercices, réaliser les projets de groupes…

 

Quels sont les parcours proposés au sein de la licence SVT ?

Au sein de la licence Sciences de la Vie et de la Terre, les étudiants étudient à la fois la biologique et les géosciences (géologie). De ce fait, trois parcours seront déclinés au fur et à mesure de la formation. Il y aura donc des spécificités qui se construiront sur les trois années avec trois parcours différents :

  • Il existe un parcours qui formera principalement des géologues qui vont se spécialiser dans les sciences de la terre.
  • Mais aussi, un parcours qui formera principalement des biologistes de l’environnement. Les étudiants se spécialisent dans l’écologie, l’étude des comportements des animaux et des plantes.
  • Et enfin, un parcours qui permettra aux étudiants d’acquérir la double compétence de biologie et de géologie (le parcours BGE). Ce parcours permet de se diriger vers les métiers de l’environnement comme professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT) qui nécessite d’avoir cette double compétence.

Chacun de ces parcours proposera des disciplines en lien avec la sciences étudiées.

 

Y-a-t-il une dimension internationale au sein de la licence de sciences de la vie et de la terre ?

La formation accueille de temps en temps des étudiants internationaux grâce au dispositif ERASMUS. Ces étudiants doivent toutefois être francophones, car l’ensemble des enseignements sont dispensés en français. Il n’y a pas de parcours international au sein de la licence de sciences de la vie et de la terre. Toutefois, certains de nos étudiants réussissent à obtenir un stage à l’étranger en Finlande ou en Suède par exemple grâce à des partenariats avec d’autres universités.

 

En lien avec la licence Sciences de la vie et de la Terre, notre page dédiée aux licences scientifiques :

Les Licences Scientifiques (à l’Université)

 

Les étudiants, doivent-ils réaliser un stage obligatoire ?

Oui, tout à fait. Les étudiants de la licence de sciences de la vie et de la terre doivent réaliser un stage obligatoire en fin de troisième année de formation. Il s’agit d’un stage d’un mois au cours duquel les étudiants sont formés et accompagnés en amont afin de mettre toutes les conditions de leurs côtés pour trouver ce stage. Les stages peuvent se dérouler en laboratoire de recherche au sein de l’université ou encore dans les bureaux d’études en environnement, dans les collectivités territoriales comme les parcs naturels par exemple, dans les bureaux techniques… Les étudiants sont souvent très satisfaits de leurs stages.

 

Quels sont les débouchés professionnels ou les poursuites d’études ?

Il s’agit d’une licence généraliste, donc beaucoup d’étudiants se dirigent vers un Master après la licence. La sélection y est difficile, mais la grande majorité des étudiants poursuivent en Master. Il y a une très grande liste de Masters possibles qui sont disponibles sur tout le territoire. Selon les parcours, le choix du Master peut changer, mais majoritairement, les étudiants se dirigent vers des Masters de biodiversité, écologie et évolution (BEE) ou bien de biogéosciences, de bioinformatiques ou encore de cartographie par exemple. Certains étudiants se réorientent vers une licence professionnelle. Nous tentons de détecter ces étudiants dès la deuxième année de licence pour qu’ils puissent se confronter au monde du travail plus tôt s’ils le souhaitent.

 

Quelles difficultés rencontrent les étudiants en licence de sciences de la vie et de la terre ?

Les étudiants n’ont parfois pas conscience qu’il est important d’avoir un bon acquis scientifique pour réussir cette licence. Il est donc important d’avoir un bon niveau en mathématiques et en physique-chimie pour comprendre la biologie et de la science de la terre. Je donnerai donc pour conseil global de savoir s’organiser dans son travail et de travailler de façon assidue.