Licence d'Histoire

À quoi s’attendre en licence Histoire ? Quelles sont les matières étudiées et les débouchés ? Pour en savoir davantage sur la licence d’Histoire, nous avons interviewé Caroline Husquin,  maîtresse de conférence en licence d’Histoire à l’Université de Lille.

Par Thibaud Arnoult

Temps de lecture : 4 min

 

La licence d'histoire

 

Pouvez-vous présenter la licence d’Histoire ?

La licence d’Histoire se veut être une formation généraliste accès sur l’Histoire. La licence d’Histoire inculque des compétences extrêmement globales et qui pourront être réutilisées dans d’autres domaines. C’est aussi une formation qui forme les étudiants à avoir une capacité à pouvoir s’exprimer à l’oral et à l’écrit. Ce sont des compétences essentielles pour un historien qui sont mobilisées dans les grands exercices de l’historien : la dissertation et le commentaire. De ce fait, l’objectif est de transmettre aux étudiants des compétences et des savoirs qu’ils pourront réutiliser dans d’autres contextes. La licence d’Histoire est composée de deux parcours : un parcours Histoire et un parcours Histoire-Géographie.

 

Trouve Ta Voie avec Thotis Orientation !

Orientation : trouve ta voie après le bac !

 

Quel profil faut-il pour intégrer cette licence universitaire ?

La licence d’Histoire n’est pas une licence sélective, tous les étudiants qui formulent le vœu de cette licence sur ParcourSup, sont admis. Évidemment, certains profils auront plus de facilité à suivre la formation. En effet, les étudiants qui réussissent le mieux au sein de cette formation sont ceux qui ont une bonne qualité d’expression à l’oral comme à l’écrit, une aptitude à la lecture et beaucoup aimer lire. Il est globalement nécessaire que ces étudiants aient des capacités rédactionnelles et oratoires en français et en langue étrangère si possible.

 

La licence Histoire en quelques infos

 

Quelle spécialité choisir au lycée pour maximiser ses chances d’intégrer la licence d’Histoire ?

Tout à fait, il n’y a pas non plus de sélection pour les titulaires d’un baccalauréat technologique ou professionnel tant que les étudiants intègrent le parcours Histoire ou Histoire-Géographie. Une fois que l’étudiant aura candidaté, l’Université va mettre la mention « Oui, si » sur sa candidature. L’université accepte donc la candidature de l’étudiant à condition de suivre un cours de remédiation en première année, car ils n’auront pas eu au lycée les mêmes exercices rédactionnels et oratoires que les étudiants issus de filières générales. Ce cours est un accompagnement, il n’a pas pour but de stigmatiser ces étudiants, mais plutôt de les accompagner.

 

Découvre aussi notre page dédiée à Parcoursup !

Parcoursup 2022 : tout savoir, tout comprendre by Thotis

 

Quel est le rythme adopté en licence Histoire ?

La licence Histoire est composée de 20 à 25 heures de cours par semaine. Ces cours se répartissent en deux catégories : les cours magistraux et les travaux dirigés. Les cours magistraux représentent une minorité d’heures dans la semaine, en première année, les étudiants vont avoir 3 heures de cours magistraux par semaine, tout le reste des heures se fait en travaux dirigés avec 30 à 40 étudiants par classe pour faciliter les échanges avec les professeurs. Le cours magistral en licence Histoire vise à la transmission de connaissances historiques et les travaux dirigés permettent l’apprentissage des grands exercices de l’historien : le commentaire de document et la dissertation, que ce soit à l’écrit ou à l’oral.

 

Quelles sont les matières étudiées en licence d’Histoire ?

À l’Université de Lille, les étudiants en licence d’Histoire abordent chaque année les 4 grandes disciplines de l’histoire : l’Histoire ancienne, l’Histoire médiévale, l’Histoire moderne et l’Histoire contemporaine. Ces enseignements sont accompagnés de cours plus généraux comme de la Géographie, des langues vivantes, mais aussi des cours de numériques affiliés à l’Histoire. Selon les années, une ou plusieurs de ces disciplines primera sur les autres.

 

Les matières en licence histoire

 

Pour chacune des matières principales, il y a des cours magistraux en amphi pour découvrir les différents cours, et des travaux dirigés en plus petite classe, pour assimiler la méthode et revoir les points mal compris des CM.

 

Enfin, il faut choisir en licence d’histoire une langue parmi un vaste choix (de langues ou de niveaux) et trois unité complémentaires, donc trois matières supplémentaires qui peuvent être des spécialisations sur le thème de l’histoire (histoire des religions par exemple) ou toute autre matière pour diversifier son savoir comme de la philo, du droit, etc…

 

Profil des étudiants en licence histoire

 

Il, y a-t-il des stages ?

Les étudiants en licence d’Histoire ont un stage obligatoire en troisième année de licence. Les étudiants doivent avoir réalisé 70 heures de stages dans le semestre pour valider ce stage.

 

Quelles difficultés peuvent rencontrer les étudiants au sein de la licence d’Histoire ? Quels sont vos conseils pour y remédier ?

Les difficultés que rencontrent les étudiants concernent la rédaction et la lecture. En effet, beaucoup d’étudiants connaissent des difficultés à s’exprimer à l’oral et à l’écrit, l’équipe pédagogique met un point d’honneur à accompagner ces étudiants grâce à des conseils méthodologiques pour aider ces étudiants à mieux structurer leurs pensées. Il est conseillé à ces étudiants de beaucoup lire, ils peuvent bien sûr lire des ouvrages historiques, mais aussi d’autres types d’ouvrages. Ces étudiants ne doivent pas hésiter à beaucoup écrire pour s’améliorer.

 

Les objectifs de la licence histoire

 

Quelle est la dimension internationale de la licence d’Histoire ?

Les universités invitent les étudiants en licence d’Histoire à faire une mobilité s’ils le souhaitent, car les universités ont des partenariats avec des universités étrangères. Cette mobilité peut être d’une durée d’un semestre ou même une année entière.

 

L'emploi du temps en licence histoire

 

Quels sont les débouchés ?

Un diplômé de licence d’Histoire aura accès à une série de concours de la fonction publique par exemple, mais il est recommandé de tenter ces concours une fois en Master. Il est donc conseillé de poursuivre dans un Master après la licence d’Histoire. Ce master peut être en lien avec l’Histoire comme un master lié à l’enseignement et à la recherche ou un Master d’archive qui prépare à la gestion de fonds d’archives par exemple.

 

Les poursuites d'études

 

Ce master peut aussi être plus généraliste et ouvrir vers d’autres domaines professionnels comme les métiers de la documentation et du patrimoine ou encore des masters qui préparent aux métiers de la fonction publique territoriale. Avec une licence d’Histoire, une étudiant peut aussi intégrer une école de journalisme. Après un Master, le diplômé peut passer l’agrégation d’Histoire par exemple.

 

Débouchés après une licence d'histoire

 

Vos conseils pour se démarquer dans sa lettre Parcoursup ?

Selon le parcours que l’étudiant choisira au sein de la licence d’Histoire, il doit montrer en quoi cette licence sera en lien avec son projet professionnel. Ils doivent également mettre en avant leurs appétences pour la matière, mais aussi parler de la période historique qui leur plaît le plus sans oublier d’argumenter.

 

La spécialisation en fac

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.