À l’occasion des oraux du Concours SESAME le mois dernier, nous nous sommes rendus à l’EM Normandie pour découvrir le campus et faire passer quelques entretiens. 

Par Rayan Nour
Temps de lecture : 7 min

 

Un campus moderne aux portes de Paris

Imaginé par le célèbre architecte Jean-Michel Wilmotte, le campus parisien de l’EM Normandie (Clichy) est doté d’une infrastructure moderne, d’un environnement éco-responsable, de salles de cours flexibles pour favoriser les travaux de groupe, d’un Learning Hub spacieux et d’une terrasse, au dernier étage, qui surplombe la capitale. Un lieu pensé pour favoriser le bien-être étudiant : “Ce campus m’a vraiment donné envie. J’ai tout de suite senti que je pourrais être moi-même ! C’est moderne et spacieux, cela change de l’environnement lycée ou de ce que j’ai pu voir dans certaines écoles” confie Camille, élève de terminale et candidate pour intégrer le Programme Grande École de l’EM Normandie”.

 

Découvrez le live avec l’EM Normandie :

 

Des candidats dorlotés par les admisseurs

Dès leur arrivée sur les campus, les candidats sont accueillis par des étudiants de l’EM Normandie. L’objectif ? Mettre à l’aise les candidats, leur permettre de passer un bon moment et de se projeter dans leurs études à l’EM. Après le premier accueil, candidats et parents sont invités dans l’amphithéâtre central pour une présentation globale de la grande école de management par le directeur. Ensuite, une visite du campus est proposée avec quelques animations avant de passer aux oraux.

 

Tu t’interroges sur ta poursuite d’études ? Pose tes questions à un étudiant !

Contacte un Étudiant – Mise en relation entre lycéens et étudiants

 

Des profils variés pour intégrer le Programme Grande Ecole

Les profils sont très variés pour intégrer le Programme Grande Ecole de l’EM Normandie : étudiants en réorientation, lycéens en bac généraux ou technologiques, etc. Tous se sont succédés avec l’envie de démontrer leur motivation. Certains étaient plus à l’aise que d’autres à l’oral, d’autres avaient bien travaillé la plaquette pour donner des exemples d’universités partenaires. Les épreuves orales du Concours SESAME sont finalement un moment d’échange sans question piège pour déceler si le profil du candidat correspond aux valeurs et à l’esprit de l’école.

Parmi les candidats, Mahé, 17 ans et élève en terminale spécialité HGGSP et Maths, semble séduite par l’accueil à l’EM Normandie : “J’ai postulé dans toutes les écoles du Concours Accès et SESAME, à l’Université Paris Dauphine – PSL et dans des classes préparatoires aux grandes écoles (ECG). J’hésite entre une école de commerce post bac et la prépa car à la fois j’ai envie de partir plus rapidement à l’étranger et de profiter de la vie étudiante dès la première année et en même temps la prépa est challengeante !”. Elle a particulièrement apprécié ses échanges avec son interlocuteur durant l’entretien et de manière plus globale, l’accueil réservé aux candidats : “Durant l’entretien, les professeurs étaient super sympa ! C’est une des seules écoles où il y a eu un vrai accueil, avec un blind test, des animations, de la danse etc. Dans certaines écoles, l’accueil est moins travaillé.”

 

À découvrir : Le portrait d’Olivier Debargue, diplômé de l’EM Normandie en 1985

#1 Olivier Debargue (EM Normandie 1985)

 

Aux côtés de Muriel Durand, enseignante chercheur au sein de l’EM Normandie, nous avons pu nous mettre dans la peau du jury de la grande école de management. “La bienveillance est vraiment le maître mot, mais sans concéder l’exigence” nous confie Muriel Durand, au moment de noter un candidat qui ne cachait pas son manque d’intérêt pour l’EM Normandie. “Comme j’ai les étudiants en face de moi pendant plusieurs cours, j’arrive rapidement à déceler s’ils ont le profil et s’ils s’intègreront bien dans notre école. L’ouverture d’esprit est primordiale pour nous.” rajoute l’enseignante chercheur. Les candidats qui ont défilé n’avaient pas le même profil, du moins dans leurs spécialités au lycée et leurs vœux Parcoursup. Certains vont davantage hésiter entre une prépa et une école de commerce post bac en 5 ans, tandis que d’autres hésitent plutôt entre un Bachelor, un BBA et un PGE.

 

L’international, un atout de l’EM Normandie

L’EM Normandie a fait de l’international une de ses forces. Les échanges proposés en troisième année ou les expatriations sur les campus de l’EM attirent de nombreux lycéens. Louise souhaite intégrer l’EM Normandie notamment pour son offre de campus à l’international “J’aime cette idée de pouvoir partir dès le post bac à Oxford ou à l’international, tout en restant sur un campus de l’EM Normandie. Cela nous permet de nous expatrier tout en gardant cette zone de confort d’être dans notre école. Cela peut être pertinent avant de partir dans une université partenaire”.

 

Anna, étudiante en troisième année, revient sur son expatriation : “J’ai choisi l’EM Normandie pour l’international. Je suis partie en Espagne et j’ai apprécié goûter à la vie à l’étranger. Cette ouverture d’esprit est nécessaire dans notre cursus. À titre personnel, j’avais besoin de mon indépendance, j’ai dû m’adapter à un autre mode de vie et à la culture ibérique qui est finalement assez différente des traditions françaises. C’est d’ailleurs parce que je me sens bien à l’EM Normandie que j’ai voulu faire le staff admissible pour transmettre et donner envie.”

 

EM NORMANDIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.