Bts SciencesBTS ATI - Assistance Technique d'Ingénieur

Après un bac S Louis a intégré une école d’ingénieurs post-bac. Il ne s’est finalement pas plu dans son école et a décidé de se réorienter vers un BTS ATI (Assistance Technique d’Ingénieur). Il nous présente donc le BTS ATI : les matières, les stages et les débouchés professionnels.

 

 

Peux-tu revenir sur ton parcours depuis ton bac au Lycée Condorcet ?

J’ai obtenu un bac scientifique au lycée Condorcet. J’avais décidé de postuler sur la plateforme d’entrée dans l’enseignement supérieur (APB à l’époque) à des écoles d’ingénieurs post-bac avec prépa intégrée. Je pensais que cette voie me plairait, j’ai donc intégré en bac +1 une école d’ingénieurs.

 

Dans un premier temps, pourquoi avoir choisi une école d’ingénieurs ?

J’ai choisi, dans un premier temps, une école d’ingénieurs car j’étais satisfait de pouvoir intégrer ce genre d’écoles dès la première année après le bac, en fonction du niveau scolaire et en passant des concours. Ces écoles proposent un programme en cinq ans dont deux années de prépa intégrée et permettent d’obtenir un diplôme d’ingénieur au bout de la cinquième année. Cette perspective me plaisait à l’époque.

 

Vidéo : Découvrir la prestigieuse École Polytechnique  

 

Qu’est-ce qui ne t’a pas plu ? Pourquoi as-tu souhaité te réorienter en BTS ATI ?

Ce qui m’a déplu a principalement été l’informatique. Je n’ai jamais pu acquérir la méthode permettant d’écrire des programmes aisément. De plus, l’effectif important de la promotion créait une ambiance peu agréable et une sorte de compétition s’instaurait au sein de la classe, un peu de la même manière qu’en CPGE. Le suivi individuel était de plus totalement inexistant. Tous ces éléments m’ont poussé à songer à une réorientation dès la fin du premier semestre. J’ai donc rapidement réfléchi aux possibilités de réorientation qui s’offraient à moi, et j’ai découvert le BTS ATI (Assistance Technique d’Ingénieur).

 

Pourquoi le BTS ATI (Assistance Technique d’Ingénieur) ?

Car le BTS ATI est l’un des BTS les plus généralistes. De ce fait, il permettait d’acquérir de solides compétences, notamment en électronique, en mécanique et plus particulièrement en gestion de projet. Cette polyvalence m’a plu car je voulais m’ouvrir un maximum de portes pour la suite.

 

À qui s’adresse le BTS ATI ? Quelles sont les qualités requises pour l’intégrer ?

Le BTS ATI s’adresse à un large public, le plus souvent issue d’une formation scientifique. On retrouve alors des bacs S, STI2D ou bien des bacs professionnels divers. Pour l’intégrer, il est nécessaire d’être polyvalent, d’être à l’aise avec le monde des systèmes électroniques et d’adopter un rythme de travail régulier.

 

À découvrir : L’ENSGSI École d’Ingénieurs 

ENSGSI : Jérôme présente l’école d’ingénieurs nancéienne

 

Comment s’organisent les deux années (stages vs cours) ?

Le BTS ATI se fait la plupart du temps juste après le bac. Le rythme est alors similaire à celui de la classe de terminale, à savoir une trentaine d’heures de cours par semaine, de septembre à mai. À cela s’ajoute un stage en entreprise de 6 à 8 semaines à l’issue de la première année, et un projet en partenariat avec une entreprise pendant le quatrième semestre. Ces deux travaux sont accompagnées d’un rapport et d’une soutenance finale. Il est important d’avoir cette double expérience entre cours et travail en entreprise, car cela permet de mettre à profit les notions vues lors de la formation. Que ce soit pour le BTS ATI ou dans d’autres formations, l’expérience en entreprise permet de gagner en maturité et d’appliquer les méthodes théoriques abordées en cours.

 

Quelles sont les matières phares du BTS ATI ?

Les matières les plus importantes en BTS ATI sont les matières techniques. Cela comprend la mécanique (dynamique, statique, résistance des matériaux…), la physique appliquée (transistors, ponts de diodes, lois des nœuds et des mailles…), l’électrotechnique (moteurs synchrones et asynchrones, transformateurs mono et triphasés…), automatiques (fonctions logiques, signaux analogiques et numérique…). On retrouve d’autres matières telles que l’organisation industrielle ou la bureautique. Enfin, on retrouve les matières généralistes qui sont abordées dans la plupart des BTS comme les mathématiques, le français, l’anglais ou encore la comptabilité.

 

Que doit savoir un lycéen avant d’intégrer le BTS ATI ?

Avant d’intégrer le BTS ATI, un lycéen doit savoir que ce BTS comporte une diversité importante de matières et un grand nombre de compétences à acquérir. Il est donc nécessaire de travailler régulièrement pour ne pas perdre le fil et de suivre avec assiduité les cours.

 

Quelles ont été tes difficultés ?

Mes difficultés principales ont concerné les matières techniques. La physique-appliquée notamment requière une méthode de travail déroutante et les résultats de cette matière à l’examen sont souvent faibles. Pour combler les difficultés, il n’y a pas de secret, il faut travailler régulièrement et être concentré en cours.

 

Au niveau des débouchés professionnels, quels sont les types de métiers après le BTS ATI ?

Ce BTS prépare à gérer une équipe de techniciens et d’opérateurs. Il permet principalement d’apprendre à mener des projets dans des domaines techniques. Les entreprises visées sont donc les entreprises industrielles telles que Safran, EDF, Engie ou Vinci… Comme les matières sont diverses les débouchés le sont aussi, il est également possible de poursuivre ses études à la suite du BTS, je vais l’expliquer plus en détails ci-dessous.

 

Et si on veut continuer ses études après le BTS ATI, quelles sont les possibilités ?

Le BTS ATI est l’un des rares BTS prévu pour la poursuite d’études. En effet, il permet d’accéder par exemple à une classe préparatoire ATS (Adaptation de Technicien Supérieur), qui prépare aux concours des écoles d’ingénieurs. Il est également possible d’intégrer directement une école d’ingénieurs après le BTS ATI, le plus souvent sur dossier. On peut également postuler à des licences diverses. Il est donc possible d’avoir beaucoup d’opportunités après le BTS ATI. On peut commencer sa carrière ou continuer ses études.

 

Aurais-tu un dernier conseil pour ceux qui souhaitent faire un BTS ATI ?

Je conseille aux lycéens de ne pas se limiter à ce que l’on juge à sa portée. Il faut être guidé par ses passions et rester persuadé que rien n’est irréalisable, si l’on s’en donne les moyens. De plus, intégrer une formation ne signifie pas forcément que l’on est obligé de la mener à son terme (mon cas le prouve) et une réorientation est toujours possible. Enfin, si l’on n’a pas été retenu pour une formation choisie, des passerelles peuvent permettre d’intégrer cette formation par la suite. Donc je conseille de ne jamais baisser les bras car avec de la volonté on peut réussir dans tous les domaines.

Tu es intéressé par les études d’ingénieurs ? Découvre la partie ingénieurs de Major Prépa

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires