ENSGSI

L’ENSGSI est une école qui vise à former des ingénieurs responsables et acteurs de l’innovation. Présentation avec Jerome Escalier

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 8 min

Jérôme, 25 ans

Etudiant à L’ENSGSI

L’ENSGSI, c’est quoi ?

Une école d’ingénieur qui vise à développer un large socle de connaissances scientifiques, complétées par des compétences en innovation, génie industriel et gestion de projet. Ce cursus s’appuie sur de nombreux projets réalisés en partenariat avec des entreprises et met l’accent sur des modules tels que le management, l’auto-apprentissage et la conduite du changement.

 

«En résumé, un ingénieur ENSGSI c’est : une personne adaptable et développée en soft skills, capable de développer n’importe quelle compétence !»

 

Les particularités d’un ingénieur ENSGSI ?

C’est un ensemblier qui facilite, coordonne et catalyse le développement et la conduite de projets innovants en milieu incertain. Grâce à une prise de conscience sur soi, une polyvalence relative à l’ensemble des connaissances acquises, l’ingénieur « GSI » est une personne capable d’interagir et de collaborer avec toutes les parties prenantes d’un projet/d’une entreprise.

 

« On ne peut pas innover si on ne connait pas les besoins de son client et de ses collaborateurs, et pour connaître ces derniers, il est nécessaire au préalable de se connaître soi-même ».

 

Pour lui, les problèmes sont perçus comme des opportunités de développement et lui permettent d’apprendre et de se dépasser, tout en se faisant plaisir. En résumé, un ingénieur ENSGSI c’est : une personne adaptable et développée en soft skills, capable de développer n’importe quelle compétence ! (L’ENSGSI est d’ailleurs l’école d’ingénieur pionnière dans le développement des soft skills)

 

À découvrir aussi : Mon quotidien à l’X (Polytechnique)

 

Comment se passe le processus d’intégration là-bas ?

Les voies d’entrées à l’ENSGSI sont diverses. Les accès dits « classiques » se font en première année préparatoire (post Bac) ou en première année ingénieur (post prépa ou post DUT). D’autres chemins existent également : dans certains cas il est possible de rejoindre la formation après la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé), ce qui a d’ailleurs été mon cas, ou encore via les doubles diplômes proposés (ICN Business School, Télécom Nancy, …)

 

On ne peut pas innover si on ne connait pas les besoins de son client et de ses collaborateurs, et pour connaître ces derniers, il est nécessaire au préalable de se connaître soi-même.

 

Quelle est la spécialité de l’école ?

Même si l’école a vocation à être généraliste, elle promeut néanmoins 2 axes interconnectés : l’innovation et le développement personnel.

 

Au fil des enseignements, j’ai compris ceci : « On ne peut pas innover si on ne connait pas les besoins de son client et de ses collaborateurs, et pour connaître ces derniers, il est nécessaire au préalable de se connaître soi-même ». Ce maillage entre les 2 disciplines conditionne la compréhension du monde qui nous entoure, et permet ainsi de créer de la valeur, voire d’innover.

 

À découvrir aussi : le Classement des meilleurs DUT

Quels sont les meilleurs DUT en 2019 ? Découvrez le classement

 

L’attrait pour les Sciences Humaines et Sociales est liée à l’idée que la connaissance de soi est l’élément moteur à tout développement chez l’être humain : une fois que l’on se connait, on est en capacité d’interagir, se remettre en question. Ainsi on peut se construire et co-construire. Ce cheminement abouti à la réalité que les élèves diplômés sont entreprenants et capables de s’adapter à des environnements variés : les ingénieurs de l’ENSGSI peuvent d’ailleurs travailler dans la plupart des secteurs d’activités, toute école ne pouvant pas se vanter de ce point !

 

D’autres informations sur l’ENSGSI ici

 

Existe-t-il des cursus non standard ? Réalises-tu un cursus atypique au sein de l’ENSGSI ?

L’école offre la possibilité de réaliser des spécialisations en fin de cursus. Nous pourrons citer par exemple le master IDEAS (Innovation et Design Évalués par les Usages) ou IUVTT (Innovation Urbaine pour les Villes et Territoires en Transformation). Des doubles cursus sont également proposés avec les Instituts d’Administration et de Management de l’Université de Lorraine (IAE), l’école de commerce ICN ou l’école d’ingénieur Télécom Nancy.
Pour ma part, j’ai choisi de réaliser un double diplôme avec l’école de commerce ICN. Ce parcours a été motivé par l’envie de mieux comprendre l’environnement dans lequel les produits/services évoluent.

 

À l’heure où les jeunes bacheliers connaissent de plus en plus de difficultés à se projeter en termes de projet professionnel et choix d’études, l’ENSGSI se démarque. 

 

Qu’est-ce que tu as aimé à l’ENSGSI ?

Tout d’abord, la forte présence de projets est un point appréciable. Conduire, coordonner et assurer le bon déroulement d’un projet tout en respectant les besoins, les coûts et les délais est une méthode d’apprentissage très stimulante : cela permet d’ancrer les connaissances et développer ainsi des compétences.Un autre point très enviable à mon sens est celui du développement personnel.

 

À l’heure où les jeunes bacheliers connaissent de plus en plus de difficultés à se projeter en termes de projet professionnel et choix d’études, l’ENSGSI se démarque. Grâce à des coachs, des séminaires et des cours, l’étudiant va être amené à questionner ses représentations du monde, des autres et de soi-même pour apprendre à connaître et se connaître.

 

Cela lui permettra d’apprendre sur ses valeurs, ses potentiels et ses limites, pour devenir en capacité de réaliser des choix éclairés en termes de spécialisation, de projet professionnel ou encore de secteur d’activité.Vous l’aurez compris, à l’ENSGSI on ambitionne de préparer les étudiants à devenir des managers humains et épanouis qui seront capables de s’adapter au monde professionnel.

 

Qu’est-ce que tu as moins aimé ?

J’aurais souhaité pouvoir réaliser davantage de stages au cours de ma formation. Mis à part un stage ouvrier et celui de fin d’étude, la possibilité de réaliser d’autres expériences professionnelles m’aurait permis de confronter mes ambitions au terrain.

 

Si j’avais une chose essentielle à retenir, ce serait l’auto-apprentissage.

 

Ce que tu as appris ?

Ce n’est pas évident de répondre de manière concise ! J’ai appris de nombreuses choses lors de ma formation, mais si j’avais une chose essentielle à retenir, ce serait l’auto-apprentissage.

 

Nous sommes sensibilisés à ce thème dès notre arrivée à l’école. Pour l’apprentissage de l’anglais par exemple, nous évoluons en autonomie tout en étant accompagnés afin que nous puissions trouver quelle est notre façon d’apprendre et comment l’améliorer.

 

De nombreux projets reprennent ce principe : nous avons été amenés en 2e année ingénieur à concevoir un manège de fête foraine automatisé. N’ayant que des connaissances limitées en conception mécanique, j’ai dû pratiquer l’auto-apprentissage pour monter en compétences. Désormais je maîtrise la conception, la programmation ou encore une large part des processus liés aux technologies d’impression additive.

 

Cet exemple montre qu’un ingénieur « GSI » est une personne qui se donne les moyens de ses ambitions et persévère. Sa seule limite, c’est sa volonté.

 

Les locaux de l’ENSGSI ?

Conçu par un architecte, on retrouve un lieu avec une ambiance à la fois intime et favorisant la créativité, avec des pièces hautes en couleur et une préférence pour le mobilier modulable, encourageant la pratique de nouveaux modes d’enseignement. Cette atmosphère chaleureuse consent à favoriser un climat dans lequel les étudiants s’épanouissent et ne rechignent pas à rester après les cours travailler en groupe ou profiter d’un moment de détente.

 

À découvrir aussi : Étudier à l’INSA

INSA Rennes : admission, matières et débouchés, par Corentin

 

Les soirées ?

De ce côté, nous ne sommes pas en reste. Le bar de l’école propose régulièrement des soirées/afterwork à thème. L’ensemble des promotions peuvent également se retrouver lors d’évènements (weekends d’intégration, ski, voyages, etc) organisés par les associations.

 

Quel est ton projet professionnel ?

L’obtention du double-diplôme marquera pour moi la fin d’une longue et passionnante aventure académique. Il sera enfin temps de m’immerger pleinement dans le monde professionnel. Pour ce faire, je souhaiterais, via mes futures fonctions, pouvoir allier la rigueur et les connaissances obtenues en m’orientant vers des postes d’analyste business/analyste stratégie.

 

D’où m’est venue cette idée ?

Détecter des opportunités, mettre en œuvre des stratégies de croissance, les transformer en projets, tout cela dans le but d’aboutir à la création de valeur et pérenniser les activités des entreprises, là est ma passion !
Le partage et l’accompagnement des membres d’une équipe vers la résolution d’objectifs communs, ainsi que l’interaction avec l’ensemble des parties prenantes, sont des points que je souhaiterais également valoriser dans mes futurs postes.

 

Des questions sur l’ENSGSI ? N’hésitez pas à me contacter ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.