Alternance Bruno Ducasse

Face à la crise sanitaire et économique, les étudiants ont beaucoup de mal à décrocher leur contrat d’apprentissage. Des mesures ont été mises en place, mais elles demeurent incomplètes. En effet, si le gouvernement a annoncé des primes à l’embauche de 8.000€ pour soutenir l’apprentissage, ces aides se concentrent uniquement sur les formations courtes (CAP / BAC +3). Dans les grandes écoles, l’inquiétude s’installe, notamment chez les étudiants à la recherche d’une alternance. Pour faire un bilan sur la situation actuelle, nous avons interviewé Bruno Ducasse, directeur général de Montpellier Business School. Selon lui, l’apprentissage est le seul moyen de garantir l’égalité des chances. Il appelle le gouvernement à étendre les primes à l’embauche pour tous les étudiants. 

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 4 min

 

Leader dans l’apprentissage, Montpellier Business School permet chaque année à plus de 1 400 étudiants de se professionnaliser par le biais de l’alternance. Cette année, seulement 50% des offres habituelles ont été publiées. Cette situation génère de fortes inquiétudes chez les étudiants, notamment ceux pour qui l’alternance est le seul moyen de financer leurs études.

 

Bruno Ducasse, pourquoi l’apprentissage est-il si important pour les jeunes ?

L’alternance permet aux étudiants de se professionnaliser progressivement tout au long de leur formation. Concrètement, ils appliquent sur le terrain, en entreprise, les connaissances acquises durant leur cursus. C’est pour cela qu’à Montpellier Business School, nous avons fait le choix de mettre un fort accent sur l’apprentissage. Aujourd’hui, près de 1 400 étudiants bénéficient de l’alternance dans notre école.

 

“Après une expérience en apprentissage, on a un réel avantage sur le marché de l’emploi.”

Bruno Ducasse, directeur général de Montpellier Business School

 

Par ailleurs, l’apprentissage est le seul moyen de toucher des jeunes de tous les milieux sociaux. Grâce à l’alternance, les étudiants ne payent pas leur formation en école de management. Cela casse la barrière économique et sociale à l’entrée des Business Schools. Chez nous, 30% des alternants viennent de milieux défavorisés, c’est le seul moyen de garantir l’égalité des chances.

 

À lire aussi : Quelle rentrée en septembre 2020 dans les écoles d’ingénieurs ?

Quelle rentrée en septembre 2020 dans les écoles d’ingénieurs ?

 

Quelles sont vos demandes au gouvernement pour protéger et encourager l’apprentissage ?

Comme vous l’avez dit précédemment, le gouvernement a mis en place une prime à l’embauche pour soutenir l’apprentissage et l’insertion professionnelle. Le problème est qu’elle est uniquement destinée aux formations courtes et cela n’est pas satisfaisant. Avec la Conférence des Grandes Écoles, nous demandons à ce que le gouvernement revoit sa copie. Il faut impérativement étendre ces primes à l’embauche aux bac+5. Ce n’est pas la prolongation du délais de recherche d’une entreprise de trois mois qui va résoudre le problème actuel.

 

Avec la crise économique, des entreprises qui recrutaient un grand nombre d’alternants se posent des questions. Cette année, les recrutements sont en chute libre, en chiffre, cela représente 50% d’offres en moins par rapport à l’année dernière. C’est pourquoi le coup de boost du gouvernement, d’étendre les primes à tous les étudiants, est nécessaire pour sécuriser l’apprentissage en grande école.

 

La situation est grave. Si rien n’est fait pour soutenir l’apprentissage, nous allons laisser sur le carreau des jeunes, notamment les plus défavorisés, car ils n’auront pas les moyens de financer une formation en école de commerce.

 

Quelle est la situation à Montpellier Business School au niveau du recrutement des alternants ?

Nous sentons que les entreprises ont été très attentistes jusqu’en avril. Elles commencent seulement à recruter. Il y a d’une part un retard et d’autre part un nombre d’offres bien inférieur par rapport aux années précédentes. Il va falloir qu’on trouve 30 à 40% d’offres supplémentaires. Mais, nous sommes sereins car une vingtaine de conseillers carrières travaillent au quotidien pour calibrer des offres d’emplois. Par ailleurs, les étudiants souhaitant obtenir un contrat d’apprentissage auront un délai de 6 mois, jusqu’au 28 février 2021 pour trouver une alternance.

 

Tous nos contenus pour trouver sa voie sont à découvrir sur Thotis Orientation

Orientation

 

La CDEFI craint pour les élèves ingénieurs que les primes à l’embauche sur les formations courtes (CAP/BAC+3) créent une concurrence avec les étudiants en Master. Qu’en pensez-vous ?

Les écoles d’ingénieurs et les écoles de management ne sont pas confrontées aux mêmes problématiques. Une entreprise qui recrutait un étudiant en Programme Grande École en management ne recrutera pas un étudiant en formation courte. Nos entreprises partenaires ont besoin de jeunes avec un bagage et une expérience plus importante. C’est pourquoi à Montpellier BS, nous proposons l’alternance uniquement à partir du bac +3.

 

“La situation est grave. Si rien n’est fait pour soutenir l’apprentissage, nous allons laisser sur le carreau des jeunes, notamment les plus défavorisés, car ils n’auront pas les moyens de financer une formation en école de commerce.”

Bruno Ducasse, directeur général de Montpellier Business School

 

Un message pour les étudiants qui ne trouvent pas leur alternance ?

Je tiens à rassurer les étudiants qui sont en recherche active d’un contrat d’apprentissage. En effet, les entreprises ont besoin de salariés opérationnels à un coût relativement faible. Elles auront besoin de vous. Même si aujourd’hui, vous avez du mal à trouver votre alternance, il va y avoir un redémarrage dès septembre. Il ne faut pas perdre espoir. Avec le délai supplémentaire de trois mois pour trouver une entreprise, des opportunités s’offriront à vous.

 

Il faut voir la bouteille à moitié pleine et non à moitié vide. Se former par la voie de l’alternance vous donnera un avantage par rapport aux autres. Même s’il y a un effort à effectuer, vous aurez un retour sur investissement. Je vous invite à mettre le paquet sur votre recherche d’alternance, vous ne le regretterez pas !

 

Des questions sur Montpellier Business School ? Contacte Noemie, étudiante ambassadrice via Objectif Entraide :

Objectif Entraide – Mise en relation entre lycéens et étudiants

Alternance Bruno Ducasse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.