Maison Teasco

Tu souhaites te lancer dans l’entrepreneuriat après avoir étudier en école de commerce? C’est le cas de Cédric N’sakou & Lénaïc Valin qui sont alumni de l’INSEEC GE et qui ont créé la Maison Teasco. Elle revisite et réinvente l’infusion avec élégance et audace en mariant subtilement plaisir gustatif et bien-être du corps. Pour Thotis, Cédric revient sur son expérience, son parcours et donne de précieux conseils aux étudiants !

Par Rayan Nour

Temps de lecture : 5 min

Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Cédric N’sakou, j’ai 30 ans et je suis actuellement responsable marketing France chez Poke House. En parallèle de mon activité professionnelle, je suis également co-fondateur et directeur créatif de Maison Teasco. 

 

Quel est ton parcours depuis le lycée ?

Après obtenu mon baccalauréat économique et social, j’ai effectué un BTS commerce international puis j’ai intégré le programme Grande École de commerce de l’INSEEC Paris. J’ai conclu ce cursus par un Master International Trade.

 

À découvrir : notre page orientation !

Orientation : trouve ta voie après le bac !

 

Pouvez-vous nous présenter Maison Teasco ?

La Maison Teasco est liée à une histoire de famille. J’ai fondé cette entreprise avec mon associé Lénaïc Valin. Notre amitié remonte à notre enfance où nous avions l’habitude de prendre notre goûter ensemble et de boire un jus de bissap fait à base d’infusion d’hibiscus. Nous avons retrouvé cette saveur lors de nos différents voyages au Mexique et en Asie du Sud-Est, entrepris lorsque nous étions étudiants à l’INSEEC, et où les populations sont coutumières de ces boissons. La manière de les produire pouvait être différente d’un pays à l’autre, mais le jus était relativement le même. Nous avons donc décidé de nous intéresser à la fleur d’hibiscus pour l’importer en France où les consommateurs sont de plus en plus friands de produits sains et naturels. Maison Teasco répond à ce besoin des consommateurs en faisant preuve de totale transparence quant à la provenance de ses produits. Nous sublimons la fleur d’hibiscus et retravaillons les recettes traditionnelles aux côtés d’une diététicienne. Nous sommes en effet très attentifs à la qualité de nos boissons qui sont fabriquées en France et qui sont biologiques. Enfin, par la même occasion, nous rendons hommages à nos voyages et à nos mamans qui nous ont fait découvrir cette délicieuse boisson.

À découvrir aussi : Coralie Lassource, étudiante à GEM et Handballeuse professionnelle

#1 Coralie Lassource : “Étudiante à GEM et handballeuse professionnelle”

 

Quelle est la valeur ajoutée de Maison Teasco ?

Maison Teasco est un univers. Nous souhaitons mettre le bien-être au cœur de la vie de nos clients. Nous proposons des infusions basées sur des secrets traditionnels des quatre coins du monde et qui sont sublimées par tout le savoir- faire français. Nous sélectionnons avec minutie des produits de qualité pour répondre aux besoins de nos clients et surtout pour préserver les effets naturels des plantes et des fruits utilisés.

 

En quoi l’INSEEC a contribué à l’avancée de ton projet ?

Si l’INSEEC n’avait pas une identité internationale aussi forte et marquée, nous ne serions peut-être pas partis à l’étranger et nous n’aurions peut-être jamais retrouvé les saveurs de cette boisson que nous valorisons aujourd’hui chez Maison Teasco. Notre entreprise n’aurait même peut-être jamais vu le jour ! 

 

Quels sont vos objectifs sur le long terme ?

L’objectif de Maison Teasco est d’asseoir notre présence dans tous les restaurants et les rayons de concepts stores. Il est important pour nous que Maison Teasco soit reconnue pour sa valeur ajoutée.

Pose des questions gratuitement à un étudiant !

Contacte un Étudiant – Mise en relation entre lycéens et étudiants

 

Avez-vous connu des difficultés ?

Mes associés Lénaïc, Steven, Steeve et moi-même rencontrons des difficultés tous les jours et c’est bien normal ! Quand on décide d’entreprendre, il faut être capable de se confronter aux aléas et aux éventuelles difficultés du quotidien. Il faut savoir gérer l’inconnu et les imprévus. Nous avons tous appris sur le tas et nous sommes devenus experts de notre domaine tout en sortant de notre zone de confort.

 

Quels conseils donnerais-tu pour se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Il faut tout simplement se lancer. Je dirais cette phrase aux hésitants « si tu veux quelque chose, il faut être prêt à en assumer l’exact contraire ». Il n’y jamais de bons moments et nous ne sommes jamais totalement prêts. Des obstacles croiseront forcément votre chemin. Il faut croire en son propre projet pour que les autres y adhèrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.