PacesRéussir sa PACESSantétutorat santé lorraine

Lola Chwaliszewski, présidente du Tutorat Santé Lorraine, livre ses conseils pour réussir PACES à Nancy et Metz puis rappelle l’intérêt de s’inscrire au Tutorat.

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 8 min

Le Tutorat Santé Lorraine

 

 

Comment s’organise la rentrée à Metz et à Nancy ?

La rentrée en PACES à Metz et à Nancy a lieu début septembre, le 5/09 cette année. Les cours commencent dès le deuxième jour et il est donc important de se mettre au travail dès le début. Le premier jour correspond à une demi-journée de présentation du programme et des dates de concours. Les étudiants ont cours uniquement par demi-journées et sont affectés de manière aléatoire dans leur amphithéâtre soit le matin, soit l’après-midi.

 

3 conseils du Tutorat Santé Lorraine pour bien s’intégrer ?

Dans un premier temps, il est important d’anticiper sa rentrée a minima. En effet, durant la semaine précédant la rentrée en PACES, le Tutorat Santé Lorraine propose une pré-rentrée qui permet de découvrir son campus en amont ainsi que les bases des matières de PACES, sans pour autant brusquer la transition lycée-faculté.

 

Les étudiants en PACES commettent aussi souvent l’erreur de travailler en continu en privilégiant la quantité à la qualité du travail.

 

Ensuite, il est important d’aller en cours et de ne pas rester enfermé chez soi puisqu’effectivement, les étudiants peuvent suivre les cours en direct ou en podcast à tout moment, sur une plateforme en ligne. Ce système de vidéotransmission, bien que comportant de nombreux avantages, peut entraîner l’isolement et l’enfermement des étudiants qui choisissent de ne pas aller en amphi.

 

En lien avec le Tutorat Santé Lorraine (vidéo) : Les études de médecine

 

Enfin, pour se mettre dans le bain le plus vite possible, nous conseillons toujours de travailler dès le premier jour de la rentrée. Se dire qu’on a encore du temps car il y très peu de cours dispensés, c’est une erreur ! S’y mettre dès le départ et éviter le retard est la meilleure solution pour ne pas se retrouver en panique au bout de 2 semaines !

 

Réussir Paces à Nancy et Metz

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre en PACES ?

On pourrait croire que la difficulté de cette année de PACES nécessite de se mettre au travail bien avant la rentrée. Cependant, rien ne prouve que prendre beaucoup d’avance sur le programme pendant les vacances garantit à 100% la réussite de l’étudiant. Effectivement, il est intéressant de se renseigner un minimum sur le programme et les unités d’enseignement de la PACES, et essentiel de réviser les cours dès que ceux-ci sont dispensés au début de l’année. En revanche, travailler tout le mois d’août pour anticiper la rentrée n’est pas nécessaire et ajoute pression et stress supplémentaires.

Pour réussir PACES à Nancy ou Metz, le maître mot pour ne pas paniquer devant la quantité de cours qui s’accumule : être REGULIER dans son travail !

 

Les étudiants en PACES commettent aussi souvent l’erreur de travailler en continu en privilégiant la quantité à la qualité du travail. En PACES et dans les études en général, il faut davantage optimiser son temps de travail en révisant efficacement, sans élément de distraction et en restant le plus concentré possible.

 

En vidéo : Réussir médecine après la PACES

 

En effet, travailler 15h par jour n’est pas nécessaire si on peut en faire autant en 8h. Par conséquent, les temps de pause ne sont surtout pas à négliger et sont nécessaires au bien-être de l’étudiant. Savoir écouter son corps et s’arrêter quand on est à bout n’est pas une option pour rester serein et réussir. Si on veut pouvoir soigner plus tard, il faut d’abord savoir se ménager soi-même, à commencer par une bonne hygiène de vie et s’autoriser quelques sorties.

 

Comment bien s’organiser et ne pas céder à la pression ?

Pour réussir PACES à Nancy ou Metz, le maître mot pour ne pas paniquer devant la quantité de cours qui s’accumule : être REGULIER dans son travail ! Et oui, la PACES c’est un marathon toute l’année, pas un sprint de quelques jours avant le concours comme on peut le faire au lycée. Il faut être à fond tout le semestre, avec idéalement des plannings sur la journée ou la semaine. En réalité, il n’y a pas de méthode miracle, la bonne méthode est celle qui convient à l’étudiant et qui le fait progresser. De plus, il faut apprendre à s’organiser un minimum, mais pas de panique, toutes ces méthodes viennent rapidement.

 

En ce qui concerne les sorties, il est ridicule de penser qu’une soirée avec des amis dans le semestre fait perdre X places au classement final

 

Tant que le retard ne s’accumule pas, on a toujours une marge de manœuvre. Dans le cas contraire, il ne faut surtout pas paniquer et rattraper le retard le plus rapidement possible, sans pour autant bâcler les révisions ! Il n’y a pas plus grosse perte de temps que de réviser un cours en diagonale et ne rien en retenir. Aller en amphi et écouter le professeur représente déjà un premier aperçu du cours essentiel ! Il n’y a pas de matière à négliger pour réussir PACES, malgré les différents coefficients. L’idéal est de maintenir un niveau correct dans toutes les matières et ne pas délaisser une unité d’enseignement, et cela même si celle-ci nous plaît moins.

D’autres informations sur le Tutorat Santé Lorraine ici

Réussir PACES à Nancy

Les recommandations sur Tutorat Santé Lorraine sur les sorties et le mode de vie à adopter ?

Il est évident que pendant cette année difficile, tout le train de vie est rythmé par la PACES. En revanche, l’hygiène de vie et le régime alimentaire ne doivent pas en être bouleversés ! Il est important de garder un temps de sommeil suffisant, de manger correctement et de s’accorder des pauses quand le corps et le cerveau en ont besoin. En ce qui concerne les sorties, il est ridicule de penser qu’une soirée avec des amis dans le semestre fait perdre X places au classement du concours. Au contraire, réussir PACES, c’est s’aérer l’esprit et penser à autre chose quelques heures par jour. Ce ne sera que bénéfique pour l’étudiant. 1 à 2h de sport ou de loisirs quelconque par semaine n’ont jamais fait de mal à personne, et n’est pas corrélé à l’échec des étudiants. Tout est une question de MOTIVATION et de TRAVAIL, quoiqu’il arrive.

 

Quelles sont les spécificités de la PACES à Nancy et Metz ?

La principale particularité de la PACES en Lorraine est la présence de 2 sites dans 2 villes différentes : Nancy et Metz. De plus, les capacités d’accueil de PACES sont très hautes (3000 places) même si 2000 étudiants sont inscrits en PACES au final. Le système de vidéotransmission expliqué plus haut est également particulier à Nancy-Metz.

 

À découvrir aussi (Vidéo) : Comment devenir Sage-Femme

 

Il y a très peu d’enseignements dirigés (ED), avec une majorité de cours magistraux mais aussi quelques vidéo-cours ; il s’agit de cours préenregistrés et postés sur la plateforme de travail de l’Université. Ces cours font l’objet de QCM au concours autant que les cours magistraux, ils sont pourtant souvent négligés par les étudiants. Au niveau des modalités du concours, toutes les épreuves sont sous forme de QCM exceptées les sciences humaines, évaluées par des QROC (questions à réponse ouverte courte).

 

Peut-on réussir PACES à Nancy et Metz, quel que soit son background ?

Malheureusement, il a déjà été démontré de nombreuses fois que le niveau socio-professionnel des foyers a des conséquences sur la réussite scolaire et universitaire des enfants. De nombreux facteurs peuvent expliquer ce phénomène, tels que l’aspect financier, le confort de vie, le niveau de culture et d’éducation… Dans les promotions d’années supérieures à la PACES, aucune « classe sociale » ou aucun « background » n’est plus représenté qu’un autre.

 

Au sein des promotions de deuxième année, rares sont ceux qui n’étaient pas inscrits au Tutorat Santé Lorraine.

 

Les étudiants arrivant en PACES sont en général un minimum sérieux et sortent pour la grande majorité d’un bac général. Effectivement, le bac scientifique représente la voie d’accès la plus simple pour réussir la PACES mais rien n’est impossible si on est motivé et travailleur, peu importe d’où l’on vient. L’avantage de la PACES, c’est qu’il s’agit, malgré tout ce qu’on peut en dire, d’un système égalitaire, où tout le monde repart de 0, avec des connaissances totalement nouvelles. L’égalité des chances étant si chère aux universités, les prépas privées la remettent en cause du fait de la discrimination par l’argent qu’elles impliquent.

 

D’autres renseignements concernant la PACES ici

Peut-on réussir uniquement avec le Tutorat Santé Lorraine, sans payer les prépas privées ?

Il est bien évidemment possible de réussir sa PACES sans payer les prix exorbitants d’une prépa privée. Le Tutorat Santé Lorraine propose les mêmes services à des coûts beaucoup plus raisonnables et accessibles à tous. Les prépas jouent sur la peur des étudiants mais surtout celle des parents qui veulent évidemment offrir le meilleur pour leur enfant. Il est bon de rappeler que ces structures restent avant tout des entreprises, donc l’objectif est de générer un bénéfice.

 

Malheureusement, avoir une prépa en PACES est tellement commun que les lycéens ne peuvent pas imaginer réussir sans. Or, c’est totalement faux. Nous sommes de nombreux étudiants à réussir uniquement grâce au Tutorat Santé Lorraine, dont l’efficacité n’est plus à prouver, après maintenant 20 ans d’expérience dans l’aide aux premières années.

 

Vidéo Bonus “Comment bien aborder la PACES”

 

Pouvez-vous présenter le Tutorat Santé de Lorraine ?

Au sein des promotions de deuxième année, rares sont ceux qui n’étaient pas inscrits au Tutorat Santé Lorraine. Fort de maintenant 20 années d’expérience, le Tutorat Santé Lorraine offre une aide quasi indispensable, suffisante et à moindre prix, à la réussite au concours de PACES. Soutenu par les instances de l’Université de Lorraine et par les professeurs de la PACES, le Tutorat est composé d’étudiants des différentes filières post-PACES. Tous ont réussi à passer ce cap très sélectif et connaissent le programme de cette année difficile, pouvant ainsi apporter de nombreux conseils pédagogiques, méthodologiques et un soutien moral aux jeunes étudiants.

 

Notre Tutorat est l’un des plus performants de l’hexagone avec pas moins de 1900 PACES adhérents et de 200 tuteurs. La qualité de nos services toujours améliorée au fil des années, est récompensée par un Agrément Tutorat qui nous a été délivré par les différentes fédérations de filières post-PACES (ANEMF, ANEPF, ANESF, UNECD, FNEK). Nous sommes également soutenus par le Ministère de L’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 

Quelles sont vos missions ?

Nos missions sont multiples avec tout d’abord la création et la gestion d’entrainements au concours (colles), de façon bihebdomadaire, sans oublier nos concours blancs de fin de semestre. Ces contenus sont relus, corrigés voire rédigés par les professeurs de la PACES. De plus, nous proposons des groupes de travail, abordant les points difficiles de certains cours, sous forme de sessions en petits groupes d’une vingtaine d’étudiants.

 

Dans le même registre : Les études en Soins Infirmiers

 

Ensuite, nous rédigeons des polycopiés qui sont des résumés de cours quasi exhaustifs. Nous sommes également mandatés par l’Université pour présenter la PACES et les études médicales et paramédicales dans les lycées et les forums. Depuis quelques années, les missions des Tutorats en France s’élargissent notamment avec le développement d’un pôle de réorientation, sujet délicat pour les PACES mais qu’il est pourtant essentiel d’aborder. Enfin, nous sommes en pleine mutation dans nos fonctions, puisque nous évoluons en terme de bien-être, en proposant des joggings, de la sophrologie, des goûters ou même des conférences sur les modes de vie en PACES, sans oublier le parrainage par un étudiant d’année supérieure.

 

Pourquoi recommandez-vous aux étudiants de s’inscrire au Tutorat ?

95% des étudiants des années supérieures étaient inscrits au Tutorat en PACES. C’est une statistique qui ne trompe pas ! Le Tutorat apporte des entraînements réguliers et très représentatifs, grâce à la participation des professeurs dans la rédaction des colles, et surtout au grand nombre d’étudiants participant à ces derrnières. Ce n’est pas moins de 1000 étudiants qui ont participé à notre concours blanc du premier semestre, soit la moitié d’une promotion. Dans les prépas, on ne dépasse pas les 400 participants, ce qui est bien moins représentatif. Une année de PACES sans aide extérieure est très compliquée, c’est pour cela que le Tutorat existe et est devenu obligatoire dans les facultés. Nos tuteurs sont tous bénévoles et pleinement impliqués dans le Tutorat par passion, ils connaissent leur sujet puisqu’ils ont réussi cette année difficile et représentent le meilleur soutien possible pour un jeune PACES.

 

Découvrez les études de Chirurgie-Dentaire :

 

 

Les relations du Tutorat Santé Lorraine avec le corps professoral de l’Université de Lorraine ?

Nous avons un professeur référent qui gère directement nos relations avec l’Université et le corps enseignant. Par ailleurs, nous avons un professeur référent par unité d’enseignement, faisant le lien avec tous les professeurs de cette matière pour corriger nos QCM. Certains sont évidemment plus impliqués que d’autres, et nous tentons de conserver ces relations précieuses pour la crédibilité et la qualité de nos services. Certains professeurs nous rédigent même des QCM pour nos concours blancs, et on retrouve des QCM quasiment similaires le jour du concours ! De plus, certains d’entre eux relisent également nos polycopiés qui constituent nos supports de cours.

3 atouts du Tutorat Santé Lorraine ?

Le Tutorat Santé Lorraine a l’avantage d’être soutenu par l’Université et nous avons donc accès aux locaux de la faculté, donc non seulement un local mais aussi les amphis de cours pour accueillir nos colles et concours blancs, les salles d’ED pour nos groupes de travail et la reprographie pour nos impressions.

À lire aussi : Le BTS Diététique

 

Aussi, le Tutorat Santé Lorraine est une association non lucrative, qui propose une formule à seulement 29€ l’année, et une pré-rentrée à 33€ pour toute une semaine de cours, repas du midi compris, et représentent des services nécessaires et suffisants pour réussir. Dernier atout du Tutorat Santé Lorraine et pas des moindres : étant très liés à l’Université et au réseau de l’ANEMF (Association Nationale des Etudiants en Médecine de France), nous sommes particulièrement au courant des réformes et des études de santé en cours, notamment liées à la suppression du numerus clausus et de la PACES. Nous pourrons donc anticiper au maximum tous ces changements pour la rentrée 2020.

Plus personnellement, qu’est-ce que vous apporte d’aider les 1A avec le Tutorat Santé Lorraine ?

Aider les étudiants via le Tutorat Santé Lorraine, c’est avant tout rendre ce qui nous a été donné lorsque nous étions nous-mêmes en PACES, grâce à l’expérience que nous avons pu acquérir durant notre parcours en première année. De manière générale, s’impliquer et donner de son temps pour une association apporte une expérience extrêmement intéressante pour notre futur métier.

 

À regarder aussi : Devenir kinésithérapeute 

 

C’est un parcours très formateur où il faut apprendre à travailler en équipe, à tenir des deadlines mais également à avoir des responsabilités. Travailler au Tutorat Santé Lorraine nous apprend aussi à évoluer dans nos relations avec les autres, et à progresser dans le domaine de la pédagogie, un des piliers de la relation de soin. Promouvoir ardemment l’égalité des chances dans les études supérieures restera toujours notre mot d’ordre.

 

À découvrir dans l’actualité : Les étudiants se mobilisent pour sauver l’hôpital public

Manifestations : les étudiants mobilisés pour sauver l’hôpital public

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires