Social Media Manager

C’est quoi un Social Media Manager ? Armand, alternant chez Generali en social media management, nous présente ce métier et nous raconte son alternance.  Étudiant en Global BBA à l’ESSEC il nous parle de ses études et de son parcours. 

 

social media manager

 

Armand, peux-tu revenir sur ton parcours depuis le bac ?

J’ai obtenu mon baccalauréat scientifique avec la mention Bien dans un lycée parisien. Pendant mon année de terminale, j’ai passé différents concours d’écoles de commerce post-bac (Sésame, Accès etc) et j’ai choisi d’intégrer l’ESSEC au sein du programme Global BBA. J’ai eu l’occasion de réaliser un stage de quatre mois en première année, que j’ai effectué en vente chez Christian Dior aux Galeries Lafayette. En deuxième année, je suis parti un mois en Birmanie faire un stage humanitaire. Je suis, aujourd’hui, en quatrième année à l’ESSEC, en alternance chez Generali ; je travaille avec la Social Media Manager.

 

Community manager ou social media manager ? Peux-tu rappeler ce que c’est ?

Je ne fais pas du community management. Je suis Social Media Manager (pas manager mais je travaille avec la Social Media Manager de l’entreprise). Le social media management est différent du community management mais est complémentaire. Il s’agit de surveiller et gérer l’image de la marque sur les réseaux sociaux : construire la stratégie de communication de l’entreprise et définir une ligne éditoriale…

 

Comment fonctionne ton alternance chez Generali ?

Mon école impose un rythme assez particulier, il s’agit de huit mois en entreprise, quatre mois à l’école (semestre à l’étranger), huit mois en entreprise à nouveau puis quatre mois à l’école. Je suis à temps plein à l’école ou en entreprise sur des durées très importantes ce qui me permet de me détacher complètement des cours  pour travailler et vice versa. Par ailleurs, je trouve ce format très adapté car il permet aux étudiants de partir à l’étranger pour un semestre.

 

Quelles sont tes missions de Social Media Manager au quotidien ?

Je passe la plus grosse partie de mon temps à former les agents et salariés de l’entreprise sur les réseaux sociaux (bonnes pratiques, communication etc.), par téléphone ou lors de rassemblements avec parfois plusieurs dizaines de personnes. Je m’occupe également de la veille e-réputation de l’entreprise (ce qu’il se dit de Generali) . Enfin, je crée régulièrement du contenu destiné à être publié en interne ou sur les réseaux (infographies, vidéos etc.).

 

Qu’as-tu aimé pendant cette alternance?

J’ai eu la chance de pouvoir former des chefs d’entreprise au cours de réunions comprenant parfois plus de quarante personnes. C’est une expérience très enrichissante qui m’a permis de développer mes capacités pédagogiques et mon sens de l’écoute.

 

Comment s’est passée la phase de sélection ?

De manière très classique. J’ai postulé à une offre d’emploi sur internet, on m’a ensuite appelé et j’ai eu un très court entretien téléphonique (cinq minutes pour voir si le poste m’intéressait toujours et pour en savoir un peu plus sur moi). Enfin, j’ai effectué un entretien avec la Social Media Manager à l’issue duquel j’ai obtenu une réponse favorable.

Découvre les offres d’emploi sur le site de recrutement de Generali.

 

Quelles sont les valeurs de Generali ?

Generali a une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) forte. Elle a, par ailleurs, créé l’association THSN (The Human Safety Net) qui vise à venir en aide aux personnes les plus vulnérables afin d’améliorer leur vie.

 

Utilises-tu des logiciels en tant que Social Media Manager ?

J’utilise des logiciels/sites partenaires de l’entreprise qui sont spécifiques au métier de Social Media Manager. Il y a peu de chances que vous les connaissiez si vous n’avez jamais travaillé dans ce domaine mais ils sont très faciles à prendre en main. J’utilise également Adobe Photoshop assez régulièrement pour créer ou modifier du contenu et bien sûr le pack Office.

 

Découvre l’expérience de Julien aux États-Unis.

Atlanta : Julien raconte son stage aux États-Unis

 

Est-ce qu’il y a un profil type pour être Social Media manager ?

Pour être un bon Social Media Manager, il faut être assez polyvalent. Maîtriser les réseaux sociaux est fondamental mais il faut être assez bon en informatique en général et savoir s’adapter. Plutôt que d’être un expert dans un seul domaine, le mieux est de toucher un peu à tout (montage vidéo/photo, Excel, Powerpoint etc). Être à l’écoute et se mettre à la place des autres est également indispensable pour former des personnes à l’utilisation des réseaux ou d’outils informatiques. Enfin, sur le plan e-réputationnel, il faut aussi être constamment en alerte et veiller sur plusieurs sujets à la fois. Il faut être disponible et prêt en cas de crise liée à l’entreprise ou à ses preneurs de paroles.

 

Qu’as-tu appris durant ton expérience chez Generali ?

Tout d’abord, j’ai appris à être patient et à l’écoute. A force de former des personnes sur les réseaux sociaux, j’arrive à me mettre à la place de l’autre pour pouvoir identifier ses problèmes et ses besoins. J’ai également appris à être proactif, à détecter et à prioriser. Il y a beaucoup d’actions récurrentes mais aussi beaucoup d’urgences dans le métier de Social Media Manager. Enfin, j’ai développé ma capacité à mener et à suivre plusieurs projets sur du moyen/long terme.

 

As-tu été surpris par quelque chose ?

J’ai été surpris par le statut dont bénéficient les alternants chez Generali. Je m’attendais à être traité comme un stagiaire mais il n’y a presque pas de différence entre un salarié en CDI et moi ! De plus, quand je compare avec certains amis qui travaillent aussi dans des grosses entreprises, Generali offre énormément d’avantages aux alternants (RTT, chèques-cadeaux etc).

Quelles sont tes ambitions pour la suite ?

Je ne sais pas encore vers quoi je vais me diriger, j’ai, moi-aussi, besoin d’aide pour m’orienter ! Le secteur du digital est un secteur très dynamique et qui m’intéresse réellement, je pense donc poursuivre dans cette voie.

 

Un dernier mot ?

Si vous hésitez entre quelque chose de facile et quelque chose de difficile, prenez le choix le plus dur. Se réorienter est vraiment très simple, surtout quand on le fait tôt (même tard, c’est possible !). Quoi qu’il arrive, vous ne « perdrez » pas un an, ce sera une expérience comme une autre qui fera partie de votre future réussite.

 

Découvre tous nos contenus de conseils et de vie étudiantes.

Vie Étudiante & Conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.