prépa TB

Comment s’organise la Prépa TB (Technologie et Biologie) ? Nous avons interviewé Marine Ravard, enseignante de SVT en première année de CPGE TB au Lycée la Marinière Duchère à Lyon. Présentation de la CPGE TB, une prépa réservée aux bacs techno STAV et STL !

Par Rayan Nour

Temps de lecture : 6 min

 

Découvre notre page dédiée aux CPGE Scientifiques.

Les Classes Préparatoires Scientifiques (MPSI, BCPST, etc.)

 

Pouvez-vous présenter la classe préparatoire TB ?

La Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE) Technologie et Biologie s’adresse aux bacheliers de plusieurs filières technologiques : la filière STL spécialité bio-technologie, la filière STL spécialité SPCL (Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire) et la filière STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant) dont les étudiants sont issus de lycées agricoles.

 

Ces trois types de bacheliers ont le même taux de réussite bien que les profils issus de filières STL spécialité SPCL et STAV n’ont pas eu de cours de bio-technologie au lycée, nous faisons en sorte de reprendre les bases dès le début de l’année. La classe préparatoire TB se déroule en deux ou trois ans si l’étudiant redouble sa deuxième année. Elle permet principalement aux étudiants de préparer le concours aux écoles d’ingénieurs agronomes, de bio-technologies, mais aussi aux écoles nationales vétérinaires. Cette classe préparatoire TB, permet également aux étudiants de se préparer à un autre concours  : celui de l’École Normale Supérieure de Cachan.

 

Quel profil pour la Prépa Technologie et Biologie ?

En prépa TB, nous recherchons des profils assez homogènes, ayant de bons résultats dans les matières scientifiques, mais aussi en anglais, en français et en philosophie. En effet, ces matières plus généralistes figurent également dans le concours d’entrée aux écoles, de ce fait, ils doivent de se concentrer sur elles aussi. Pour réussir en classe préparatoire TB (Technologie et Biologie), les étudiants doivent également avoir une bonne capacité de travail et une méthode de travail afin d’assimiler les notions vues en cours. La CPGE TB est assez encadrée mais les étudiants se doivent d’être persévérants et de ne pas se laisser abattre, car cette prépa demande beaucoup de travail.

 

Quel est le rythme de cette la classe préparatoire TB ? Et quelles sont les matières étudiées ?

Les étudiants de la prépa TB vont avoir plusieurs travaux pratiques par semaine. Concernant les matières scientifiques, nos étudiants vont avoir deux heures et demie de TP en SVT et en sciences-physique et quatre heures TP en bio-technologie. Il y a également des travaux dirigés en mathématiques.

 

Globalement, les étudiants auront dix heures de travaux pratiques par semaine en groupe à effectifs réduits. Ils auront aussi trois heures de devoirs sur table. En termes d’enseignements, les étudiants ont : six heures de SVT par semaine, six heures de bio-technologie par semaine, six heures de sciences-physiques par semaine et six heures de mathématiques par semaine.

 

À cela, vont s’ajouter, deux heures de Français par semaine, deux heures d’Anglais par semaine, deux heures de TIPE (travaux personnels encadrés) par semaine et une heure d’informatique. En deuxième année, nous ajoutons une heure de géographie par semaine.

 

Est-il difficile d’intégrer la formation quand on est issu d’un baccalauréat général ?

Nous recrutons uniquement sur la filière technologique, car cette prépa TB n’est adaptée qu’à cette filière.  

 

Découvre aussi notre page dédiée à Parcoursup : 

Parcoursup 2022 : tout savoir, tout comprendre by Thotis

 

Quelle est la dimension internationale de la classe préparatoire TB ?

Très peu partent directement à l’étranger après la classe préparatoire TB. Beaucoup de nos étudiants intègrent des écoles d’ingénieurs agronomes qui pour la plus part, intègrent dans leur cursus un stage à l’étranger d’au moins un semestre. 

 

Découvre notre page dédiée aux écoles d’ingénieurs.

Ingénieurs

 

Quels sont les débouchés après en prépa TB ?

Après une prépa TB, les étudiants intègrent principalement des écoles d’ingénieurs agronomes. Cela permet à l’issue des trois années de cycle d’obtenir un diplôme d’ingénieur. Certains s’orientent vers une école nationale vétérinaire. C’est un cursus un peu plus long d’environ 5 ans auquel il faut ajouter des années de spécialisation. Enfin, d’autres étudiants vont se diriger vers le cursus de l’École Normale Supérieure (ENS) qui se déroule sur trois ans. Les étudiants peuvent être payés pendant cette formation et à l’issue de celle-ci, pourront préparer l’agrégation et faire un doctorat avec une thèse pour être diplômé de l’ENS.

 

Quels difficultés rencontrent souvent vos étudiants ? Quels sont vos conseils ?

Généralement, la plus grosse difficulté que rencontrent nos étudiants est la charge de travail en prépa TB. En effet, ils font face à une plus grosse charge de travail qu’au lycée. De plus, il leur est demandé d’apprendre beaucoup de mécanismes et de vocabulaire par cœur. Je leur conseillerai donc de se mettre, dès le lycée, dans un rythme de travail leur permettant d’acquérir les notions de façon précise pour que le changement ne soit pas brutal par la suite.  

 

Vos conseils pour se démarquer dans sa lettre Parcoursup ?

Au-delà de la lettre, l’étudiant se doit d’avoir un dossier où nous pouvons remarquer son sérieux. Il est également intéressant de présenter son projet en ayant une idée de ce qu’il souhaite faire à l’issue de cette classe préparatoire TB. Je leur conseille également de montrer qu’ils se sont intéressés à la formation et à ses débouchés.

 

Tu t’interroges sur ta poursuite d’études ? Pose tes questions à un étudiant !

Contacte un Étudiant – Mise en relation entre lycéens et étudiants

classe préparatoire pépa TB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.