Prépa MPSI

À qui s’adresse la prépa MPSI ? Quels sont les débouchés après une CPGE MPSI ? Mickaël Prost, professeur de mathématiques en classe préparatoire et responsable du pôle communication de l’UPS, a répondu à nos questions à propos de cette classe préparatoire scientifique. Pour contacter des étudiants en MPSI et autre CPGE scientifiques, cliquez ici !

 

Découvrez notre dernier live sur la prépa MPSI avec Mickaël Prost :

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 5 min

Pour rappel, la classe préparatoire MPSI dure 1 an. Elle débouche, en 2e année, sur les prépas MP/MP* (mathématiques et physique) ou PSI/PSI* (physique et sciences de l’ingénieur) selon l’option choisie à l’issue d’un 1er semestre commun.

 

Prepa MPSI

 

Pouvez-vous présenter de manière globale la CPGE MPSI ? Il nous est souvent demandé quelles sont les différences entre une MPSI, PCSI, PTSI et MP2I, que répondez-vous aux lycéens ?

La prépa MPSI est l’une des cinq grandes filières de première année de classes préparatoires scientifiques accessibles après un bac général. Au bout de deux années d’études, quatre de ces filières (MPSI, PCSI, PTSI et MP2I) mènent indistinctement à près de 200 écoles d’ingénieurs (dont l’École Polytechnique, les Écoles des Mines, les Écoles Centrales…) ainsi qu’aux Écoles normales supérieures.

 

Chaque filière de CPGE a sa coloration disciplinaire propre. À l’instar de la voie MP2I, la MPSI est la filière de CPGE valorisant le plus les mathématiques et où l’abstraction sera la plus incarnée dans les différentes disciplines scientifiques. La physique-chimie y occupe une place importante mais en revanche moins prépondérante qu’en filière PCSI ou PTSI, notamment dans sa dimension expérimentale.

 

CPGE MPSI

 

À découvrir : le classement Thotis des Prépas MPSI

Classement des Prépas MPSI (Maths…) sur Parcoursup

 

À qui s’adresse la Prépa MPSI ?

La prépa scientifique s’adresse avant tout à des élèves motivés par les sciences et qui souhaitent devenir ingénieurs, enseignants ou chercheurs. Nos étudiantes et étudiants de CPGE sont souvent des jeunes très curieux du monde qui les entoure et sont venus en prépa pour trouver un cadre de travail et un suivi individualisé propices à réussir des études plutôt exigeantes et très enthousiasmantes.
Si les mathématiques sont très présentes dans l’ensemble des filières scientifiques, c’est souvent une grande appétence pour cette discipline qui conduit un(e) lycéen(ne) à choisir la filière MPSI plutôt qu’une autre.

 

 

Faut-il privilégier des spécialités au lycée pour maximiser ses chances ? Peut-on être accepté sans Maths Expertes ?

En 2021, plus de 9 élèves sur 10 ayant candidaté en MPSI ont choisi en terminale le couplage de spécialités Mathématiques et Physique-chimie. Ce choix est en parfaite adéquation avec les enseignements dispensés en CPGE MPSI (dont 12 heures de mathématiques et 8 heures de physique-chimie hebdomadaires). Je recommande également de suivre dans la mesure du possible l’option « maths expertes » pour bien se former et s’aguerrir en mathématiques. Précisons : si cette option est recherchée, on peut intégrer une MPSI sans l’avoir suivi.

 

 

Quelles sont les matières étudiées en prépa MPSI ? Comment vont s’organiser les deux années ? (Spécialisations en MP.. )

À côté du noyau dur « mathématiques – physique-chimie », s’articulent d’autres enseignements scientifiques (informatique, sciences industrielles) mais aussi littéraires (français-philosophie et une voire deux langues vivantes). Ce bagage pluridisciplinaire est essentiel pour la formation complète d’un ou d’une future ingénieure et toutes les disciplines sont prises en compte lors des concours.

En fin de premier semestre, les élèves de MPSI choisissent une option parmi les deux modules « Informatique » et « Sciences industrielles pour l’ingénieur », en fonction de leurs goûts disciplinaires et de leurs vœux d’orientation en seconde année. Ils pourront ainsi se diriger vers la filière MP (maths-physique, options informatique ou SII) ou bien vers la filière PSI (physique-sciences de l’ingénieur, option SII).

La deuxième année est assez proche de la première en termes d’enseignements et de volumes horaires mais est davantage dédiée à la préparation des concours d’entrée en Grandes Écoles.

 

Prépa MPSI matières

 

Comment fonctionnent les concours, quelles sont les chances de réussite ?

Les concours constituent la porte d’entrée vers les grandes écoles d’ingénieurs et les ENS, couvrant ainsi tous les secteurs de la formation scientifique et technologique.

Le terme « concours » est parfois trompeur. Précisons qu’il ne s’agit pas d’un processus de sélection des étudiants mais de répartition dans les différentes écoles. On ignore souvent qu’il y a autant de places aux concours que d’élèves en deuxième année de prépa. Tout le monde a sa place ! La sélection en classe préparatoire se fait en amont, lors de l’étude des dossiers sur Parcoursup.

 

Contacte des étudiants en Prépa MPSI via Thotis

Les Classes Préparatoires Scientifiques (MPSI, BCPST, etc.)

 

Pouvez-vous présenter une semaine type en MPSI ? (DS, etc.) C’est quoi une Khôlle ?

Le quotidien des élèves en prépa MPSI ressemble à celui des lycéens car ils évoluent dans le même environnement. Les semaines sont cependant plus denses avec une trentaine d’heures de cours, auxquelles s’ajoutent des devoirs surveillés hebdomadaires, des interrogations orales (ou khôlles) et une charge de travail personnel plus importante.
Les khôlles sont une vraie particularité des classes prépas. Organisées comme des entraînements hebdomadaires par groupe de trois élèves et encadrées par des professeurs chevronnés, leur objectif est de préparer les épreuves de concours tout en offrant à chaque étudiant un suivi personnalisé qui l’aide à parfaire sa méthodologie semaine après semaine. Progrès garantis !

 

emploi du temps prépa

 

Comment réussir en CPGE MPSI ? On nous demande souvent si la prépa est vraiment très compliquée, est-ce vrai ?

La réussite en prépa MPSI, et plus généralement dans ses études, passe bien entendu par le travail et le plaisir à suivre une formation dans laquelle on s’épanouit parce qu’elle correspond à ses centres d’intérêts. Et si effectivement, la classe prépa est parfois un peu « compliquée », c’est parce qu’on y fait des choses intéressantes et que l’on travaille en profondeur. Mais c’est aussi parce que l’on y fait des choses intéressantes que l’on a envie de s’impliquer dans le travail. L’intérêt et la curiosité scientifiques sont d’incroyables moteurs !

L’ambiance studieuse et souvent très conviviale des classes invite de plus les étudiants à travailler collectivement, c’est pour moi également une des clés de réussite.

 

À découvrir aussi : deux étudiantes témoignent de leur quotidien en prépa MPSI :

 

Peut-on avoir une vie sociale en MPSI ?

Oui, il est fortement conseillé d’avoir une vie en dehors de la prépa et de trouver un bon équilibre personnel. La charge de travail à laquelle on peut être confronté requiert néanmoins de maîtriser son temps de pratique artistique, culturelle ou sportive. Des entraînements intensifs en club de sport par exemple seront difficilement conciliables avec les exigences de la prépa, ce qui n’empêche nullement de pratiquer son sport favori. Tout est une question d’équilibre.

 

Concernant les débouchés en CPGE MPSI ?

Les différentes filières scientifiques (hors prépa agro-véto) mènent aux mêmes Grandes Écoles, à quelques distinctions près. C’est davantage le nombre d’étudiants recrutés par école qui va varier d’une filière à l’autre. La prépa MPSI conduit en deuxième année à la voie MP et la voie PSI.

 

Quelques écoles à coloration plus mathématique comme l’ENSAE et l’ENSIMAG vont davantage recruter des étudiants de filière MP quand les Arts et Métiers, par exemple, vont davantage recruter des étudiants en filière PSI.

 

À noter, certaines des étudiants font également le choix de poursuivre leurs études à l’Université pour se diriger vers les carrières de l’enseignement. Les parcours sont multiples !

 

débouchés prépa

 

Selon vous, doit-on plutôt choisir une CPGE mieux classée mais plus loin de chez soi, ou cela n’est pas nécessaire ?

Il faut avant tout choisir une CPGE MPSI où l’on se sentira bien. Il n’existe pas de « bonne prépa » dans l’absolu. Chaque élève doit réfléchir aux conditions qui lui permettront d’étudier sereinement et avec efficacité. Certains préféreront rester dans leur entourage proche, d’autres au contraire s’en éloigner. Selon leurs facultés, leur caractère, certains s’épanouiront dans un lycée prestigieux où ils se sentiront plus stimulés, tandis que d’autres seront plus à l’aise dans une prépa moins sélective.

 

En lien avec la prépa MPSI : notre page Orientation by Thotis !

Orientation : trouve ta voie après le bac !

 

Sur Parcoursup, que regardent les professeurs dans le dossier ? Selon vous, peut-on intégrer une CPGE avec 12 de moyenne ?

Brisons quelques mythes : il est parfaitement possible d’intégrer une classe préparatoire avec 12 de moyenne, nul besoin d’être un cador en mathématiques ou en physique-chimie. Nous formons chaque année en CPGE scientifique près de 60 000 étudiants qui viennent tous d’horizons très divers.

 

Les professeurs de classes préparatoires reçoivent par l’intermédiaire de Parcoursup le dossier scolaire de chaque candidat (bulletins de Première et de Terminale, résultats aux épreuves anticipées du baccalauréat et aux épreuves de spécialité). L’objectif de l’examen des dossiers est de déceler les qualités scientifiques des candidats et leurs capacités à réussir dans la formation exigeante qui est la nôtre. Les appréciations exprimées par les professeurs en Première et Terminale, tout comme l’avis du chef d’établissement, vont nous guider dans notre étude des candidatures. Les classements sont également de bons indicateurs, plus que les notes dont la subjectivité est bien connue. Et cette année, les épreuves de spécialité viendront parfaire notre connaissance des candidats.

 

 

Comment aborder l’été avant sa rentrée en prépa MPSI ?

Une façon de bien aborder la prépa MPSI est de profiter pleinement des vacances… après s’être pleinement investi(e) en Terminale. Un travail en profondeur en Terminale sera toujours un pari gagnant. Pour mettre toutes les chances de votre côté, visez tout au long de l’année toujours un peu plus haut, valorisez la difficulté, la technicité ainsi que la réflexion.

 

Un dernier mot ?

J’invite toutes celles et ceux qui sont intéressés par une classe préparatoire MPSI à venir rencontrer professeurs et étudiants lors des journées portes ouvertes . C’est le meilleur moyen de découvrir la prépa et vous êtes les bienvenus !

 

5 exemples de projets motivés Parcoursup à découvrir !

Projet Motivé : 5 exemples de lettres de motivation Parcoursup !