Classes PréparatoiresNos VidéosOrientationPrépa D1

La prépa ENS D1 est une classe préparatoire, très sélective, qui offre une spécialisation complète en droit avec un approfondissement en économie. Débouchés, organisation et matières : Laurane, étudiante en prépa D1 au lycée Turgot et à Paris 1 Panthéon Sorbonne, nous présente cette classe préparatoire.

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 10 min

 

Prépa ENS D1

 

Pourquoi as-tu choisi la Prépa ENS D1?

J’ai choisi la classe prépa ENS D1 car elle permet de poursuivre un parcours juridique et économique. J’ai fait ce choix car il m’évitait de me spécialiser tout de suite après le bac, ce qui me laissait davantage d’opportunités.

 

 

À qui s’adresse la prépa ENS D1 ?

La prépa ENS D1 s’adresse aux élèves motivés et voulant allier le droit et l’économie. La sélection se fait à partir du dossier et des notes du bac, les élèves de S et de ES se trouvent en majorité au sein de la prépa mais cette filière est également ouverte aux élèves titulaires d’un bac L ou STMG.

 

Pour ma part, je souhaite valider ma licence en droit afin de me spécialiser dans un master de droit privé.

 

Retrouvez un autre témoignage concernant la prépa ENS D1 en vidéo : 

 

Quelles spécialités au bac faut-il privilégier pour intégrer la prépa D1 (ou prépa D-E) ?

Note de la rédaction : pour intégrer une prépa ENS D1 (ou prépa D-E), nous te conseillons de choisir en première et en terminale au moins deux des spécialités suivantes :

– Histoire Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques

– Sciences Économiques et Sociales

– Mathématiques

– Langues, Littératures et Cultures Étrangères

 

Évidemment, tu pourras quand même candidater si tu n’as pas choisi que des spécialités en lien avec nos suggestions !

 

 

Quelles sont les matières types en prépa D1 ?

Durant la prépa ENS D1, les matières se divisent en deux catégories :

– Celles du droit qui suivent le programme du concours de l’ENS.

– Celles de la licence de droit avec notamment du droit constitutionnel, du droit civil, du droit de la famille, du droit des personnes et du droit des biens.

 

 

En première année, on étudie principalement le droit commercial qui ne se commence à la fac qu’en L2. En deuxième année, on choisit une option qui est, soit droit administratif soit droit des sociétés. Enfin, les matières enseignées en économie sont la macro et la microéconomie. On conserve également deux langues, il y a anglais, espagnol et allemand.

 

Découvre toutes les classes préparatoires littéraires et pose tes questions à des étudiants sur notre page dédiée :

Classes Préparatoires Littéraires (A/L, B/L, ENS D1, ENS D2)

 

Comment ça se passe avec la faculté ?

Le programme de la Classe Préparatoire est en lien avec le programme de la licence et cela permet d’approfondir nos cours de droit et de développer notre culture économique.

 

Pour ce qui est de la fac, il y a des Cours Magistraux qui ne sont pas obligatoires (3 de 3h dans la semaine) ainsi que des Travaux Dirigés qui sont, quant à eux, obligatoires. Il s’agit de cours en lien avec les CM.

 

J’ai fait le choix de la prépa D1 car il m’évitait de me spécialiser tout de suite après le bac, ce qui me laissait davantage d’opportunités.

 

Je trouve que les deux types se complètent. La prépa et la fac nous permettent d’acquérir des méthodologies différentes qui nous aident lors des partiels et des devoirs sur table, d’autant plus que les matières sont parfois les mêmes ce qui nous permet d’approfondir chacune d’entre elles.

 

Aussi, les professeurs nous apportent des points de vue différents, ce qui permet l’enrichissement de nos copies.

 

À regarder : Intégrer et Étudier à l’ENS ULM

 

 

Par rapport au lycée ?

En prépa ENS D1, le rythme n’est pas le même qu’au lycée. En effet, le travail requiert plus d’autonomie et d’organisation. Avec la prepa et la fac, il est nécessaire d’avoir un programme de travail organisé afin de ne pas s’éparpiller. Cependant, cela n’est pas insurmontable. 

 

Une semaine type en prépa D1 ?


Il n’existe pas de semaine type :

– En prépa ENS D1, on a environ 20h de cours par semaine sans compter les dst et les heures de kholle. Les heures de kholles sont données en début de semestre pour chaque élève, par conséquent, il est possible d’en avoir plusieurs ou aucune durant la semaine.Les dst sont eux aussi précisés en début d’année (environ 1 par semaine).

– À la fac, il y a les CM qui durent 3h mais ces derniers ne sont pas obligatoires contrairement aux TD qui durent 1h30 (4h30 de TD par semaine).

 

 

As-tu eu des difficultés en prépa D1 ?

Je n’ai pas eu de réelles difficultés étant donné que j’avais fait un abibac (bac en français et en allemand), j’avais donc pris une bonne habitude de travail. Mais je sais que le rythme de travail est la principale difficulté au sein de la Prépa D1 (Une vingtaine d’élèves arrêtent la prépa avant la 2e année).

 

Trouve ta voie avec Thotis Orientation !

Orientation

 

Comment s’est passée ton intégration ?


Pour ma part, l’intégration en Prépa D1 s’est faite facilement car les deuxièmes années avaient organisé une journée d’intégration pour que tout le monde puisse apprendre à se connaître dès le premier jour. Un week-end d’intégration a également eu lieu.

 

Qu’apprends tu concrètement ?


Pour ce qui est du droit, on apprend à lire les décisions rendues en étudiant la jurisprudence. On apprend à rédiger, à argumenter. Faire du droit, ce n’est pas seulement apprendre par cœur. On apprend à raisonner et à appliquer le droit notamment à travers les cas pratiques. Ce que l’on approfondi également avec l’étude de l’économie. Je suis satisfait de ce que j’ai appris. Contrairement à ce que j’avais entendu sur la prépa et le “bourrage de crâne”, j’ai trouvé qu’on nous apprenait vraiment à réfléchir.

 

Quels sont les débouchés une Prépa D1?

La prépa D1 prépare avant tout au concours de l’Ecole Normale Supérieure de Rennes. Le concours est très sélectif puisque sur 370 à 400 candidats en moyenne par an, seuls 17 postes de normaliens sont octroyés.

 

Sinon, la prépa D1 permet également d’intégrer différentes filières :

– Des parcours universitaires prestigieux qu’on appelle les « magistères ». Ils s’agit de classes sélectives qui offrent une formation ainsi que des débouchés supérieurs à ceux de la seule université.

– 
L’admission dans de prestigieuses universités (Dauphine ou Assas) assez sélectives à l’entrée accessibles sur dossier.

– La possibilité de rejoindre les grandes écoles de commerce directement en pré-master.

– On peut aussi intégrer le CELSA.

 

Prépa ENS D1 Prépa D-E

 

Quel conseil donnerais-tu aux lycéens intéressés par la prépa ENS D1 ?


Le seul conseil que je pourrais donner est d’être motivé et de persévérer. Il est aussi évident qu’il faut aimer un minimum le droit et s’y intéresser avant de poursuivre cette voie.
Sincèrement, je recommande la Prépa D1 car celle-ci est vraiment enrichissante. De plus, l’apprentissage de l’économie et du droit nous permet d’avoir plus de débouchés.

Au niveau de l’ambiance en prépa D1 ?

Pour ce qui est de l’ambiance, celle-ci se trouve être très différente de tout ce que l’on entend sur les prepas. On y retrouve un vrai esprit d’équipe, tous les élèves s’entraident. Le BDE de la prépa D1 organisait des soirées avec les autres prepas et il y avait également des soirées organisées directement par les élèves.

 

 

Découvrez les meilleurs tweets des étudiants en Droit :

Best of Twitter : les meilleurs tweets des étudiants en droit

As-tu senti un suivi pédagogique en prépa D1 ?


Pour ce qui est du suivi, j’ai été surprise de constater que les profs ne sont pas réellement derrière nous comme ce qui est raconté au sujet des prepas. Cependant, ces derniers restent à l’écoute et joignables afin que l’association prepa-fac se déroule correctement.

 

 

En quoi cette prépa t’a changée ?


En prépa D1 j’ai appris à travailler de façon plus collective car des travaux en groupe tels que des exposés sont mis en place. Mais cela m’a également appris à être plus autonome quant à mon organisation. N’hésitez pas à me poser des questions sur cette filière ici

 

À découvrir également : Arthur présente Sciences Po