Classes PréparatoiresOrientationprépa D2

Paul est étudiant en prépa D2 à Paris. Il nous présente les matières, les débouchés et les difficultés qu’il a rencontrées. 

 

Pourquoi la prépa ENS D2 ?

Après la terminale, j’avais envie d’étudier l’économie : c’est un domaine qui m’a toujours intrigué et intéressé. Cependant, j’avais peur que l’université seule ne réponde pas à mes attentes, c’est pourquoi j’ai choisi la prépa D2.

 

Tu souhaites faire une prépa ENS D2 ? Contacte Paul, notre étudiant ambassadeur via Objectif Entraide !

Objectif Entraide – Mise en relation entre lycéens et étudiants

 

Concrètement, la prépa ENS D2 allie à la fois la faculté et la classe préparatoire. Durant 2 ans, nous assistons à des cours en classe préparatoire au lycée dans le but de nous préparer au concours de l’École Normale Supérieure (département économie et gestion) et en parallèle nous suivons des cours de licence d’économie à l’université. Le mélange des deux univers est très stimulant.

 

À qui s’adresse la prépa D2 ?

La prépa D2 s’adresse avant tout aux bons lycéens de filières S et ES qui ont pour projet d’étudier l’économie.

 

Que faut-il savoir avant de débuter dans la prépa D2 ?

La prépa D2 demande un travail sérieux et régulier, il faut donc aimer apprendre et être curieux. C’est une filière très exigeante du fait du double cursus (classe préparatoire et université). Il faut arriver avec de solides bases afin de ne pas être rapidement perdu.

 

Dans le même registre : Réussir les concours et décrocher HEC

 

Quelles sont les matières principales en prépa D2 ?

En prépa D2, nous étudions 5 matières : la macroéconomie (étude de modèles et théories macroéconomiques), la microéconomie (proche des mathématiques), les mathématiques, l’histoire des faits économiques et sociaux (histoire rattachée à l’économie) et l’anglais. Il y a aussi possibilité de suivre une LV2.

 

Le rythme est effréné en prépa D2 : pas le temps de revenir en arrière. Il faut donc énormément travailler et ne pas être allergique aux mathématiques !

 

A l’université, les matières varient selon les semestres. Au premier semestre, nous suivons 2 matières : mathématiques et statistiques/informatique. Au deuxième semestre, d’autres matières viennent se rajouter telles que comptabilité, théories économiques comparées… Chaque semaine, nous avons des cours magistraux et des TD (obligatoires) pour chacune des matières.

 

En vidéo : Arthur présente Sciences Po

 

À quoi ressemble une semaine type ?

Chaque semaine est divisée entre la classe préparatoire et l’université : 3 jours en prépa et 2 jours à la fac.
Les journées sont assez longues à la prépa, rythmées par les khôlles. Comme le nombre hebdomadaire de khôlles varie, certaines semaines sont bien plus chargées que d’autres.

 

As-tu eu des difficultés en prépa D2 ?

Venant de ES, les plus grosses difficultés en prépa D2 sont liées aux mathématiques. Le rythme est effréné : pas le temps de revenir en arrière. Il faut donc énormément travailler et ne pas être allergique aux mathématiques ! Aussi, il est parfois difficile de bien gérer son temps entre la prépa et la fac. Personnellement, j’ai parfois eu tendance à négliger la fac au profit de la prépa, ce que je déconseille fortement. Il faut donc trouver un juste milieu.

 

L’université offre aussi de très nombreuses activités (associations, soirées, évènements…) ce qui permet de ne jamais s’ennuyer !

 

Comment s’est passée ton intégration ?

L’intégration en prépa D2 s’est très bien passée. On a la chance d’avoir un BDE (Bureau Des Étudiants) au sein de la prépa à Turgot qui a organisé un week-end d’intégration début septembre et de nombreuses soirées. Ces diverses occasions nous ont permis de rencontrer ceux qui ont été à notre place dans le plassé et de créer du lien entre nous. L’université offre aussi de très nombreuses activités (associations, soirées, évènements…) ce qui permet de ne jamais s’ennuyer !

 

Qu’apprends-tu concrètement durant cette prépa D2 ?

L’approche de l’économie en D2 est très différente de celle de la terminale pour les ES : on découvre l’économie sous un nouvel angle. On apprend aussi de toutes nouvelles méthodes, avec les khôlles notamment. La D2 permet aussi d’enrichir sa culture générale grâce à des exposés faits par des élèves chaque semaine sur des thèmes divers et variés.

 

À lire aussi : La prépa ENS Cachan D2 : voie royale et parcours du combattant

 

Quel est ton projet professionnel ?

Après la CPGE, j’envisage de passer le concours de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) et de postuler aux différents magistères des universités (finance, économie…). Il faut savoir qu’il y a très peu de places à Normal Sup’ (environ 7 admis par an sur une cinquantaine d’élèves à Turgot). Il est donc préférable d’envisager d’autres débouchés.

 

Quels sont les métiers en lien avec la prépa D2 ?

Après la classe prépa, on peut envisager de poursuivre des études dans des domaines très variés et donc prétendre à des métiers très divers tels que les métiers du professorat, de la communication, de l’économie (finance…) et bien d’autres encore !

 

Quel conseil donnerais-tu à celles et ceux qui vont ou qui aimeraient se diriger en prépa D2 ?

Pour se lancer dans cette filière, il faut avoir un goût très prononcé pour le travail et être très motivé. Il est aussi évident qu’il faut aimer l’économie. Cependant, il est important d’aborder sereinement la prépa D2 car l’ambiance y est très bonne.

 

Je recommande la prépa D2 car elle offre une très grande diversité de débouchés ce qui n’est pas négligeable si on ne sait pas encore réellement ce que l’on veut faire plus tard.

 

Recommanderais-tu la prépa D2 ?

Je recommande cette filière car elle offre une très grande diversité de débouchés ce qui n’est pas négligeable si on ne sait pas encore réellement ce que l’on veut faire plus tard. C’est aussi une filière qui permet de développer un réel esprit critique sur le monde qui nous entoure.

 

As-tu senti un suivi pédagogique ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les professeurs ne sont pas constamment derrière nous. Néanmoins, ils restent très disponibles et attentifs. Ils sont toujours disposés à répondre à nos questions.

 

Quelles sont les possibilités après une prépa ENS D2 ?

La principale mission de la D2 est de préparer au concours de l’ENS Cachan, département économie et gestion. L’ENS est une école qui forme des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement et de la recherche en économie.

Cependant, outre l’objectif principal de l’ENS, la classe prépa offre une très grande diversité de débouchés tels que : magistères banque finance à Dauphine / Paris 1 / Paris 2, magistère d’économie de Paris 1, écoles de commerce (EM Lyon, EDHEC, Audencia…), écoles de communication (Celsa…), L3 d’économie ou encore double licence économie / science politique à Paris 1).

 

À découvrir aussi : la prépa D1, présentée par Laurane

Prépa D1 : Laurane présente la classe préparatoire ENS D1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires