PacesRéussir sa PACESpause efficace en PACES

Une pause efficace en PACES, c’est quoi ? Nous avons donné la parole à trois tutrices du Tutorat Santé Montpellier, Fanny, Amélie et Candice, afin qu’elles livrent leurs avis sur le sujet.

 

Une pause efficace en PACES

 

Tutorat Médecine

Pourquoi est-il nécessaire de faire des pauses régulièrement dans son travail en PACES ?

Les pauses ont un impact très bénéfique pour la productivité et la concentration. Il faut savoir que la concentration se comporte comme un muscle et au bout d’un moment, nous ne sommes plus efficaces dans notre travail ! Notre esprit divague, nous relisons plusieurs fois la même phrase, et nous ne sommes plus productifs… Il est temps de faire une pause !

 

Le problème majeur en PACES est que la notion de pause est associée directement au sentiment de culpabilité ! Le fait d’arrêter ses révisions pendant un temps inquiète beaucoup d’étudiants et “l’ambiance concours” les pousse à travailler davantage sans repos. Or, ce n’est vraiment pas la bonne chose à faire pour garantir un travail de qualité !

 

En vidéo : Les études de Médecine (Après PACES)

 

En effet, l’objectif des pauses est de détendre votre esprit et de vous changer les idées pendant une courte période afin de fournir un vrai travail par la suite ; il faut miser qualité et non quantité ! Ce n’est pas possible de rester concentrer toute une journée sans s’accorder de pause tout en faisant un réel travail d’apprentissage ; vous aurez l’impression de travailler longtemps, mais pour un résultat bien mitigé.

 

En faisant des pauses, vous ne perdrez pas de temps, au contraire vous en gagnerez, alors pas de culpabilité ! Cela permet également de gérer son stress et de réguler la fatigue, très présente en PACES. Il faut savoir ménager son esprit afin d’intégrer l’importante quantité de cours ! Au-delà des petites pauses quotidiennes dans la journée, il faut savoir intégrer des moments de détente dans la semaine ; une séance de sport, une soirée cinéma le vendredi soir etc..

 

Enfin, prendre du temps pour respirer permet de garder de la motivation et de la force pour tenir le coup ! Qui ne connaît pas la citation “Repose toi s’il le faut, mais n’abandonne jamais” ?

 

À voir absolument : Les meilleurs tweets des étudiants en PACES

 

Comment évaluez-vous une « pause efficace » en PACES ?

Une pause efficace en PACES est une pause qui permet de se déconnecter ! Que ce soit lors d’une pause café, goûter, seul ou accompagné, il est important de sortir de son environnement de travail. Cela doit représenter une petite récompense durant votre journée de travail, un petit temps de plaisir pour écouter de la musique, se dégourdir les jambes, passer un coup de téléphone, faire une micro-sieste, ou se balader sur les réseaux sociaux (sans y passer trop de temps bien-sûr !). Profitez-en pour vous lever et vous étirer un peu pour évacuer toutes les tensions accumulées lors des longues journées passées en étant assis !

 

Amélie, Fanny, comment procédiez-vous ?

Amélie, VP-bien-être au Bureau : “Selon mon environnement de travail je n’avais pas le même type de pause. Lorsque je travaillais à la BU avec mes amis nous avions un peu des “horaires de pauses” qui se sont installées naturellement. Par exemple, si nous faisions des journées entières à la BU (8h-22h), nous faisions des pauses régulières dans la journée : 20min de pause à 10h, puis 1h de pause à midi, 30min de pause café à 16h et enfin 1h de pause repas à 19h.

Quand je travaillais chez mes parents c’était différent car mes pauses repas étaient liées au rythme de mes parents et je n’avais pas mes amis pour faire une pause avec moi donc je n’avais pas vraiment d’horaires fixes. Je faisais des pauses de 20 minutes “au feeling”, une fois que je sentais que j’en avais marre et que je n’étais plus efficace.”

 

Toutes les informations pour devenir Kinésithérapeute ici

 

Fanny, VP-bien-être au Bureau : “Tous les matins, je commençais par écrire mon planning de la journée sous forme de « to do list »

Je travaillais par courtes tranches horaires de 30mn environ (impossible pour moi de me concentrer plus longtemps). L’avantage de travailler sous cette forme de to do list est que j’avais réellement l’impression d’avancer dans mon travail, et cela me poussait à être productive!
J’essayais d’être un maximum efficace pendant mes temps de travail. Je m’autorisais des pauses quand je sentais que j’en avais besoin (tout en étant raisonnable), ce qui me permettait de me redonner un petit coup de boost en cas de fatigue! 

Je préférais travailler seule, mais je profitais des pauses midi ou soir pour voir des amis. Pour moi, l’organisation était primordiale en PACES : organisation au niveau des cours, de l’emploi du temps, des révisions.”

 

À découvrir : Devenir Sage-Femme (après PACES)

 

Parler de PACES pendant sa pause, c’est une bonne ou mauvaise idée ?

Lorsque nous faisons des pauses entre étudiants, il est parfois compliqué d’avoir un autre sujet de conversation que le contenu des cours !
En théorie il est préférable de pouvoir aborder d’autres sujets et de se détacher des cours, mais cela est presque inévitable car toute notre vie tourne autour de la PACES durant cette année ! Cependant, en discuter lors de ses moments de pause peut-être l’occasion d’échanger sur nos doutes et nos incompréhensions, et de se rassurer entre amis.

 

Toutes les informations pour devenir pharmacien ici (vidéo)

 

Plutôt 5 ou 20 minutes ?

Cela reste assez personnel ! Certaines méthodes recommandent des pauses très régulières de 5 minutes, comme dans la méthode Pomodoro (à tester !), qui permet de rester totalement efficace en fractionnant son temps de travail. Voici une petite vidéo explicative de cette méthode par Fabien Olicard (De 1:15 à 3:00 minutes) : ici

 

D’autres conseillent des coupures d’une quinzaine de minutes ou plus, plus ponctuelles dans la journée. L’idéal est de trouver votre propre rythme de travail, et de s’arrêter lorsque le besoin se fait sentir pour conserver un travail de qualité ! Bien-sûr, les pauses déjeuners, plus longues, doivent être conservées pour prendre le temps de bien s’alimenter.

 

Devenir Chirurgien-Dentiste

 

Plutôt Kinder ou Pomme ?

Cela dépend des goûts de chacun, il ne faut pas se priver d’un Kinder si l’on en a vraiment envie. Cette année est déjà très compliquée donc inutile de se rajouter des privations supplémentaires (et le chocolat, c’est bon pour le moral ) !

 

Mais dans l’optique de bien s’alimenter en PACES, préférez les pommes pour le quotidien. Encore plus particulièrement cette année, pensez à manger sainement ; c’est une garantie de bonne santé et du bon fonctionnement de votre organisme.
Prenez soin de votre alimentation, sans pour autant vous rajouter des contraintes alimentaires trop strictes ! Toute est une question d’équilibre !

 

À lire aussi : la mobilité internationale en Pharmacie

Mobilité Internationale en Pharmacie : l’ANEPF nous dit tout !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires