Réforme des études de santé

Le 5 novembre dernier, le gouvernement publiait sa réforme de l’accès aux études de médecine dans le cadre du plan « Ma Santé 2020 » lancé par Emmanuel Macron un an plus tôt. À quelques mois de la rentrée, Thotis vous dit tout sur ces nouvelles voies d’accès et vous détaille les formations qui seront proposées dans plusieurs universités. Cet article est un complément de “PASS & LAS : matières, cours et conseils”

 

Par Solène Trévidic
Temps de lecture : 5 min

 

Pourquoi cette réforme des études de santé ? Pourquoi la fin de la PACES ?

En place depuis 10 ans, la première année commune aux études de santé (PACES) comme principale voie d’admission en deuxième année de MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie) ne correspond plus aux besoins actuels. Face à la pénurie du personnel de santé et à la quantité d’étudiants devant abandonner en cours de parcours, une grande réforme pour la rentrée 2020 s’est imposée. Son objectif : rendre plus juste et plus humain le concours d’entrée en médecine, et faciliter les réorientations pour les étudiants qui le souhaitent. À travers cette réforme, le gouvernement cherche également à diversifier les profils de nos futurs soignants et à mieux répondre aux besoins de nos différents territoires.

 

En vidéo : découvrez comment vont s’organiser les PASS & LAS :

 

Je souhaite faire des études de santé, quelles sont les nouvelles voies d’accès ? 

Pour remplacer la PACES, trois nouvelles voies d’accès seront désormais ouvertes aux étudiants : le PASS (Parcours Accès Santé Spécifique), la L.AS (Licence Option Accès Santé) et la Passerelle « Paramédicale ». Dans le cadre de la PASS, les étudiants réaliseront une licence à majeure santé où ils se verront dispenser les mêmes matières qu’en PACES (mathématiques, anatomie, pharmacologie…). À cela viendra toutefois s’ajouter l’enseignement d’une mineure dans un domaine différent. Il pourra alors s’agir de disciplines telles que la psychologie, la chimie, ou encore le droit et les lettres. Dans le cas de la L.AS, les étudiants réaliseront une licence universitaire classique dans le domaine de leur choix et pourront suivre une mineure santé. À l’issue de leur première année, ils auront alors la possibilité de rejoindre une filière MMOP par voie d’examens. Concernant la Passerelle Paramédicale, la formation reste inchangée par rapport à ce qui existe actuellement.

 

Comment faire mon choix entre PASS et L.AS ?

Les différences entre les deux parcours de formation sont importantes. Un étudiant n’étant pas sûr de vouloir s’engager dans la voie médicale et ayant des prédispositions pour plusieurs domaines devrait davantage se diriger vers une L.AS. A contrario, la PASS semble être une voie à privilégier pour tous les étudiants convaincus de vouloir faire carrière dans la santé. Il faut également savoir que le nombre de places réservées pour la filière PASS sera plus important que celui pour la filière L.AS. Par exemple, à l’Université de Lorraine, 70% des places en deuxième année de médecine seront réservées aux étudiants provenant de PASS contre 30% pour les étudiants provenant de L.AS.

 

Le PASS : Comment ça marche ?

Un étudiant souhaitant faire une PASS devra impérativement choisir une université ayant une Faculté de santé puisque ces dernières sont les seules à pouvoir proposer ce type de formation. Il suivra alors une formation générale dans le domaine de la santé et aura le choix parmi plusieurs mineures proposées par son établissement. À l’issue de sa première année de PASS, quatre voies possibles s’ouvriront à cet étudiant. Dans le meilleur des cas, l’étudiant valide sa première année de PASS et est admis en deuxième année de médecine dans la filière MMOP de son choix. Un candidat peut également valider sa première année de PASS et être déclaré « admissible ». Dans ce cas, il devra passer des épreuves écrites ou orales complémentaires. Enfin un candidat ayant validé sa première année de PASS et déclaré « non admis » pourra alors se réorienter entièrement ou basculer dans une filière L.AS qui lui permettra de retenter l’examen l’année suivante. En revanche, un candidat n’ayant pas validé sa première année de PASS se verra dans l’obligation de se réorienter entièrement et ne pourra pas candidater à une filière MMOP ou redoubler.

 

Trouve ta voie avec Thotis Orientation

Orientation

 

La L.AS : Comment ça marche ?

 Un étudiant en filière L.AS poursuivra des études universitaires classiques dans le domaine de son choix et une mineure santé qui lui permettra d’accéder à une deuxième année dans la filière MMOP de son choix. Les étudiants ayant validé leur première année de L.AS seront déclarés « pré-admissibles » et devront passer un processus de sélection sur dossier puis des épreuves écrites ou orales avant d’être définitivement admis dans la filière de leur choix. Néanmoins, un étudiant en L.AS pourra aussi faire le choix de ne pas candidater à une filière MMOP à l’issue de sa première année et poursuivre sa deuxième année dans le domaine de sa majeure. En revanche, les candidats n’ayant pas validé leur première année de L.AS ne pourront prétendre à une deuxième année MMOP et devront se réorienter dans le domaine de leur majeure ou dans un autre domaine. Enfin, contrairement à un étudiant en PASS, un élève qui ne valide pas sa première année de L.AS pourra également redoubler et décider de retenter l’admission en études de santé l’année suivante.

 

Après ma première année de PASS ou L.AS y aura-t-il encore un concours et un numerus clausus ?

Comme les étudiants des fédérations nationales (UNECD, ANEMF, ANESF, ANEPF et FNEK) ont tenu à le souligner, cette réforme de l’accès aux études de santé ne sera pas synonyme de baisse de sélectivité mais simplement d’évolution du système de sélection. Cette évolution se traduit par une disparition du concours et la fin du tout QCMs pour être remplacé par des examens en continus et des épreuves complémentaires écrites ou orales à la fin de l’année pour les étudiants qui n’auraient pas obtenu des notes supérieures à un seuil fixé par l’université. Outre le concours, le numerus clausus disparaît également et sera remplacé par un numerus apertus. Chaque université aura en effet le pouvoir de déterminer, en lien avec l’agence régionale de santé, le nombre d’étudiants qu’elle admettra dans chaque filière MMOP et le quota de places qui seront attribuées aux étudiants de PASS ou L.AS.

 

Je suis actuellement étudiant en PACES, que va-t-il se passer pour moi ?

 Pour les étudiants actuellement primant en PACES ou en PACES adaptée pas de panique ! Le gouvernement a prévu des passerelles. Tous les élèves actuellement en première année de PACES qui ne serait pas admis dans une filière MMOP se verront offrir le choix de redoubler leur PACES dans une promotion composée uniquement de redoublants avec un numerus clausus spécifique ou de s’orienter vers une L.AS. Quant aux élèves actuellement en PACES adaptée, ils pourront eux aussi s’orienter vers une L.AS dans le cas où ils ne seraient pas admis dans la filière de leur choix.

 

Quels sont les parcours possibles en fonction des universités ?

 

Université Paris 12 (UPEC)

Pour les étudiants qui seraient intéressés par l’Université Paris XII, il est important de savoir que dans cet établissement seul un parcours L.AS sera possible. En revanche l’établissement proposera deux types de L.AS à la rentrée 2020 : une à majeure santé et 8 à mineure santé. Ces 8 licences offrant un accès à la santé seront :

 

– Droit et santé

– Economie et management de la santé

– Géographie et aménagements

– Parcours lettres modernes

– Parcours philosophie

– Parcours science de la vie et de la terre

– STAPS parcours activité physique et santé

 

Elles correspondent également aux mineures auxquelles pourront accéder les étudiants en majeure santé.

Selon Eléa Chalier, Présidente du Tutorat de l’université, « 70% des places proviendront de la majeure santé et les 30% restants seront réservés aux mineures santé et aux étudiants déjà engagés dans le processus d’AlterPACES. » Il s’agit ainsi de l’université francilienne qui offrira le plus de places en L.AS (1 120 au total). Pour être admis en deuxième année de médecine, les étudiants qui auront validé leur année devront passer des épreuves écrites et/ou orales et ne pourront se présenter qu’à une filière MMOP de leur choix. « Dans la plupart des facultés, passer par une L.AS et non par une PASS “interdit” de tenter MMOP dès la L1 […] à Créteil ça ne fonctionnera pas comme ça. Outre le fait que nous n’avons pas de PASS, nos étudiants en L.AS (mineure comme majeure) peuvent tenter MMOP dès la fin de la L1 » ajoute Eléa Chalier.

 

Université de Tours

Les étudiants de l’Université de Tours pourront choisir entre une PASS à la faculté de Médecine et une L.AS. Dans le cadre d’une PASS, ils auront le choix entre 6 mineures :

– Economie

– Physique

– Chimie

– Mathématiques

– Psychologie

– Sciences de la Vie.

 

Pour les étudiants désireux de réaliser une L.AS, ils devront faire le choix entre les 4 licences à accès santé proposées par l’Université :

– Sciences de la vie

– Chimie

– Psychologie

– Economie

 

Selon le Tutorat Santé de l’Université par ailleurs, un partenariat entre les Universités de Tours et d’Orléans sera mis en place dès la rentrée. « En effet, l’Université d’Orléans proposera des L.AS (Science de la Vie, Chimie, Mathématiques et physique, informatique ou encore athématiques et informatique) permettant d’accéder aux deuxièmes années de santé » déclare Enzo Réau, Vice-Président du tutorat.

 

S’agissant des places accordées aux différentes filières pour accéder en deuxième année, le Tutorat déclare ne pas encore avoir connaissance des chiffres exactes. Néanmoins, le parcours PASS offrira, dans un premier temps, davantage de places que le parcours L.AS. « A terme 50% des deuxièmes années devraient être issus de PASS et 50% issus de L.AS. Ce qui représenterait environ 144 places pour les L.AS et 144 places pour les PASS en médecine » ajoute le Vice-Président du tutorat.

 

Pour entrer en deuxième année de santé, les étudiants auront des épreuves différentes en fonction du parcours choisi. En PASS, les étudiants qui auront validé leur année avec une moyenne supérieure à un certain seuil (non déterminé pour le moment) seront déclarés « grands admissibles » et passeront directement en deuxième année. Ceux qui auront validé avec une moyenne inférieure au seuil fixé seront classés et seuls les premiers de ce classement pourront passer des épreuves complémentaires, à savoir un oral de motivation et de mise en situation. « Tous les élèves admissibles ne passent donc pas les oraux. Seulement le haut du classement équivalent environ à deux fois le Numerus Apertus » nous explique Enzo Réau. Il précise également que « cette année, année de transition, il n’y aura pas de grands admissibles. La faculté fera passer les oraux à tout le monde ; ceci permettant de statuer sur la valeur du seuil à adopter pour les années à venir. » Pour les L.AS enfin, un classement des étudiants ayant validé leur année sera établi par filière (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie). La partie haute de ce classement sera alors sélectionnée pour passer les mêmes oraux que les PASS.

 

Afin d’accompagner au mieux les étudiants dans ces parcours, le Tutorat Santé de Tours proposera deux formules adaptées aux cours de santé des étudiants de chacune des deux filières. Pour les étudiants en PASS, celle-ci sera très proche de celle qui existait pour la PACES tandis que les étudiants en L.AS pourront, eux, profiter d’une toute nouvelle formule entièrement dématérialisée. Toutes deux proposeront néanmoins plusieurs colles par semaines suivies de corrections en petits groupes, des permanences tuteurs, un forum en ligne, une banque de QCMs en ligne et de nombreux polycopiés.

 

Avec Thotis, trouve ton tutorat ici !

 

Universités de Lyon 1 & Lyon 2

A l’Université de Lyon, les étudiants pourront également suivre les deux parcours. En revanche, là encore, 70% des places en deuxième année de santé devraient être réservées aux étudiants de PASS contre 30% seulement pour les étudiants de L.AS, selon Pierre Morello le Président du Tutorat santé de Lyon Sud.

 

6 L.AS seront proposées à partir de septembre 2020 :

– Sciences de la Vie et de la Terre (Lyon 1)

– Physique Chimie Sciences de l’Ingénieur (Lyon 1)

– Mathématiques Informatique (Lyon 1)

– Psychologie et sciences cognitives. (Lyon 2)

– Droit (Lyon 3)

– Sciences de la Vie – Biologie et humanités (Institut Catholique de Lyon)

 

Tandis que pour la PASS, 7 mineures seront proposées :

– Sciences de la Vie / Sciences de la Terre / Sciences de la Vie et de la Terre (Lyon 1)

– Chimie (Lyon 1)

– Physique (Lyon 1)

– Mathématiques (Lyon 1)

– Psychologie (Lyon 2)

– Droit (Lyon 3)

– Sciences de la vie (Institut Catholique de Lyon)

 

Concernant les modalités d’admission, Pierre Morello précise qu’à l’Université de Lyon il sera également possible pour les étudiants en L.AS de présenter leur candidature en deuxième année de santé dès la première année d’étude. Il ajoute cependant que les quotas de places ouvertes seront modifiés en fonction du nombre d’étudiants dans les promotions.

 

Université de Bordeaux

L’Université de Bordeaux, qui possède de nombreux campus délocalisés, proposera, elle aussi, un parcours PASS et L.AS. 9 L.AS différentes seront ouvertes aux étudiants sur trois universités de la région.

 

À l’Université de Bordeaux :

– Droit (Pessac, Agen, et Périgueux)

– Economie/Gestion (Pessac)

– Sciences de la Vie (Talence)

– Chimie (Talence)

– Psychologie (Victoire)

– STAPS, disponible uniquement pour ceux qui choisissent les Sciences de la Réadaptation (Pessac)

 

À l’Université de Pau et des pays de l’Adour :

– Sciences de la Vie (Pau)

– Physique Chimie (Pau)

 

À l’Université de Bordeaux Montaigne :

– Philosophie (Pessac)

 

Les étudiants en Parcours d’Accès Spécifique Santé quant à eux auront le choix entre 8 mineures différentes dispensées sur les campus délocalisés :

– Droit (Pau, Dax, Agen, Périgueux, Bordeaux Carreire)

– Economie/Gestion (Bordeaux Carreire)

– Sciences de la Vie (Pau, Dax, Agen, Périgueux, Bordeaux Carreire)

– Chimie (Bordeaux Carreire)

– Psychologie (Pau, Dax, Agen, Périgueux, Bordeaux Carreire)

– STAPS (Bordeaux Carreire)

– Philosophie (Bordeaux Carreire)

 

Université de Lorraine

L’Université de Lorraine, enfin, proposera 9 licences avec accès santé à la rentrée 2020. Ces dernières seront :

– STAPS (Metz, Nancy)

– LLCER – Parcours Allemand (Metz)

– Droit à Metz (Nancy)

– Economie-gestion (Metz, Nancy)

– Maths-informatique (Metz, Nancy)

– MIASHS (Nancy)

– Physique-Chimie (Metz, Nancy)

– Sciences pour l’ingénieur (Metz, Nancy)

– Sciences de la vie (Metz, Nancy)

 

Tout comme Paris XII, 70% des étudiants retenus pour entrer en deuxième années de MMOP proviendront de PASS tandis que 30% proviendront de L.AS.

Réforme des études de santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.