neoma

La formation Global Bachelor of Business Administration (Global BBA, ou GBBA) de l’école de commerce et de management NEOMA fait immédiatement entrer ses étudiants de première année dans le vif du sujet : lors du séminaire de rentrée «Born Global», les étudiants de GBBA doivent concevoir un modèle d’entreprise innovant de A à Z. Thotis a eu l’occasion d’assister aux tous premiers projets des étudiants de Global BBA de NEOMA, à la rentrée 2022.

Par Rayan Nour

 

Le Global BBA de NEOMA, c’est quoi ?

Il s’agit d’une formation en 4 ans dans l’école de commerce et de management NEOMA, qui développe une vision internationale des problématiques concernant l’économie mondiale, l’esprit entrepreneurial, la gestion de projets et le business development. La formation encourage donc un maximum l’ouverture vers l’international, avec des stages dès la première année qui peuvent s’effectuer en France ou à l’étranger. La formation allie enseignements théoriques des fondamentaux et exercices pratiques par immersions et mises en situation.

Le Global BBA de NEOMA, c’est pour qui ?

Lors de notre immersion, nous nous sommes aperçus de la diversité des profils des étudiants. L’entrée à NEOMA se fait par un concours écrit de connaissances (épreuves d’anglais – la maîtrise linguistique étant essentielle pour une formation internationale –, connaissances académiques niveau lycée, culture générale…), suivi par un entretien individuel, qui vise à évaluer la personnalité et les ambitions du candidat. Lors du séminaire « Born Global », nous avons échangé avec des étudiants issus de filières générales et technologiques, avec des spécialités de Terminale souvent orientées vers le droit, l’économie et la sociologie, mais pas seulement : certains élèves avaient un profil très scientifique, avec des spécialités de mathématiques et de physique-chimie, et d’autres un profil plus littéraire, avec de l’histoire et de la philosophie. Il y avait également de nombreux élèves issus de lycées internationaux en France ou de lycées français à l’étranger : il y a donc une grande diversité culturelle qui peut être très enrichissante pour tous les étudiants.

Le plus important pour entrer à NEOMA, c’est donc une solide culture générale, un intérêt pour le domaine de l’entreprenariat, une appétence pour l’international et beaucoup de motivation !

 

Contacte un étudiant avec notre plateforme gratuite !

Contacte un Étudiant – Mise en relation entre lycéens et étudiants

 

« Born Global » : une startup en 72 heures chrono

«Born Global» de NEOMA, c’est le tout premier projet des élèves intégrant la première année du programme Global BBA. L’événement «Born Global» vise à former les étudiants à développer leurs capacités de raisonnement, de communication, mais aussi à leur donner les outils nécessaires à l’élaboration d’un projet (utilisation d’outils pour créer un site internet, un logo…) et faire office d’entrée en matière immédiate et concrète. Les étudiants sont invités à élaborer, par groupes de 4 à 6, un projet entrepreneurial innovant : le premier jour est dédié à un brainstorming pour trouver des idées et sélectionner les meilleures d’entre elles. Le deuxième jour, les étudiants doivent travailler sur la création d’un business model précis, avec l’estimation d’un plan financier, une projection de l’évolution possible de leur entreprise, le calcul du budget nécessaire, une étude du public visé, des idées pour une campagne de communication… Ils doivent également créer de toutes pièces un logo, un slogan et un site web réels grâce aux outils mis à leur disposition. En fin de journée, tous les groupes pitchent leur idée, et les 3 meilleurs projets sont choisis pour poursuivre au stade final de la troisième journée. Le troisième jour, les trois groupes choisis pitchent de nouveau leur idée cette fois devant un jury composé d’experts invités pour l’occasion : le jury choisit le meilleur projet, qui remportera une place au sein de l’un des incubateurs de NEOMA, pour une potentielle concrétisation immédiate. Les trois journées sont aussi ponctuées par des interventions de la part de professionnels et coachs du monde entrepreneurial pour enseigner des méthodes de réussite aux élèves. Les étudiants élaborent donc dès leurs premiers jours de formation un projet de A à Z, autour d’un thème donné qui change d’année en année. Au-delà des bénéfices académiques, ces premiers jours ont également été l’occasion pour eux de se rencontrer, de créer des premiers liens nécessaire à une parfaite intégration dans leur nouvel environnement d’études.

 

Trouve ta voie avec Thotis Orientation

Orientation : trouve ta voie après le bac !

 

Le thème de l’année : « Re-use »

Cette année, le thème de «Born Global» s’intitulait « Re-use » : les étudiants devaient donc trouver des idées de projets autour des questions de durabilité. En-dehors du thème, la seule contrainte était de proposer un projet qui serait à la fois faisable, innovant et rentable (et justifiable comme tel).

Parmi les projets de groupes avec lesquels nous avons pu échanger, l’un des plus créatifs était une entreprise visant à récupérer les chaussettes esseulées de particuliers contre une petite rémunération : les chaussettes endommagées ou sans paire seraient ensuite envoyées à des entreprises pour récupérer et réutiliser le textile. La collecte s’effectuerait dans des points de collecte, ou un camion se déplaçant dans une ville.

Les étudiants se voient attribuer un thème spécifique pour leur permettre de travailler leurs capacités d’analyse et de réflexion : leur première tâche consistera à identifier un problème précis dans la thématique qui leur est imposée, cette année autour des questions de durabilité et de recyclabilité des objets de la vie de tous les jours. Leur projet devra donc apparaître comme étant une réponse concrète au problème défini, avec la dimension pragmatique d’attractivité pour le public visé (par exemple, motiver les utilisateurs à recycler leurs objets endommagés en échange de bons d’achat), de rentabilité pour l’entreprise (quelle marge de profit par vente ou objet récupéré ?) et de seconde vie de l’objet ou du matériau récupéré (quelles industries pourraient récupérer les matériaux ?).

neoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.