APPROCHE PÉDAGOGIQUE NEOMA

Après la crise sanitaire et la multiplication des approches pédagogiques, NEOMA Business School travaille actuellement sur une refonte de sa pédagogie. L’objectif ? S’adapter aux nouvelles générations en combinant les pédagogies.

Par Morgan Verres

 

Durant les deux dernières années, avec la crise sanitaire, les grandes écoles ont dû expérimenter de nouvelles approches pédagogiques pour s’adapter en urgence au distanciel. En partant de cette base de travail et des évolutions liées à la pandémie, NEOMA a souhaité revoir ses modes d’apprentissage pour les connecter aux attentes des nouvelles générations. « Nous devons leur enseigner des savoirs (savoir-être…) mais aussi leur apprendre à évoluer avec les mutations et les innovations. C’est une génération qui a le digital dans la peau ce qui nous conduit à repenser le rapport à la formation. Nous souhaitons nous adapter à leurs attentes » explique Delphine Manceau, directrice générale de NEOMA.

 

La crise sanitaire, un accélérateur de l’innovation pédagogique

« Cette crise sanitaire fut un réel moment d’expérimentation, un accélérateur de l’innovation pédagogique » ajoute Delphine Manceau, directrice générale de NEOMA. La pandémie s’est avérée être un accélérateur dans la recherche de l’approche pédagogique Test & Learn, avec quatre formats pédagogiques distincts :

  • Présentiel
  • Distanciel asynhcrone
  • Distanciel synchrone
  • Hybride

 

Pour autant, NEOMA ne souhaite pas opposer présentiel et distanciel, mais entend combiner de manière optimale ces formats pour s’adapter à chacun. « Certains étudiants sont plus à l’aises avec un format pédagogique en particulier. Parfois, des étudiants n’osent pas s’exprimer en présentiel et vont avoir plus de facilités à poser une question en distanciel » analyse Delphine Manceau, Directrice générale de NEOMA Business School.

 

Par exemple, le distanciel synchrone favorise une participation et une proximité revisitées (interactivité, inter-campus), une meilleure adéquation à certains contenus ainsi qu’une plus grande autonomie de l’étudiant. Pour le distanciel asynchrone, on note une plus grande flexibilité dans le rythme d’apprentissage et une meilleure adéquation à certains contenus.

 

Une étude d’envergure pour optimiser les futures approches pédagogiques

Pour affiner son nouveau projet pédagogique, NEOMA a recueilli les témoignages de plus de 100 étudiants et de 40 professeurs.

 

NEOMA

 

Ainsi, au regard de ces enseignements, NEOMA déploiera dès la rentrée 2022 de nouveaux modèles pédagogiques dans l’ensemble de ses programmes. « Ces modèles feront la part belle au présentiel, plus que jamais au cœur de notre pédagogie, et conjugueront les trois formats retenus par l’Ecole, en alternant présentiel, distanciel synchrone et distanciel asynchrone ». Avec 60% à 80% des enseignements dispensés en présentiel, ils seront adaptables en fonction des publics, des matières et des objectifs pédagogiques. « Dans la conception de ces nouveaux modèles, nous avons veillé à conjuguer les forces de chaque format, en gardant le présentiel comme modèle dominant, au service d’une expérience d’apprentissage globale », insiste Delphine Manceau.

 

Quels objectifs pour NEOMA ?

NEOMA a plusieurs ambitions avec ces nouvelles approches pédagogiques. Tout d’abord, un des objectifs est de réduire le taux d’échec des étudiants. « Nous ne souhaitons plus attendre la fin d’un module pour se rendre compte de l’échec d’un étudiant. Nous souhaitons mettre en place un ensemble d’indicateurs pour détecter les difficultés d’un étudiant dans une matière. Par ailleurs, NEOMA veut également mieux gérer l’hétérogénéité de niveau des étudiants. « Avec la réforme du bac et la diversité des parcours nous devons davantage accompagner les étudiants qui viennent d’horizons différents » explique Haithem Marzouki, Directeur de la Direction de la Pédagogie Innovante à NEOMA.

 

L’innovation virtuel : le 4ème campus de NEOMA

Déjà lancé en 2020, NEOMA souhaite également poursuivre le déploiement de son campus virtuel. Testé par l’équipe Thotis, il s’agit d’un grand espace pédagogique digne d’un jeu vidéo. Les étudiants peuvent interagir, suivre des cours et se divertir. Ce complément pédagogique permet aux étudiants de suivre des modules, mais également de travailler en inter-campus et de compléter l’offre présentiel. « Bien avant le contexte sanitaire, nous souhaitions résoudre le sujet des activités pédagogiques inter-campus. Nous avons essayé beaucoup de méthodes, comme la visioconférence, mais nous nous sommes rendus compte du manque de spontanéité dans les échanges. Avec ce campus virtuel, nous souhaitions créer l’unité de lieu et de temps, tout en étant à distance. Les étudiants peuvent travailler ensemble ou encore participer à des évènement associatifs. Les étudiants vont interagir avec des avatars comme dans le réel. C’est une réelle innovation pédagogique à l’heure où tout le monde se positionne sur le Metaverse », explique Alain Goudey, Directeur de la transformation pédagogique de NEOMA.

APPROCHE PÉDAGOGIQUE NEOMA