Fermeture du Centre PMF

Entre rumeurs, décisions inégales d’un établissement à l’autre et reports d’examens, les étudiants et professeurs des universités parisiennes sont inquiets. Ce matin, le président de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne a annoncé dans un communiqué la fermeture de son campus Pierre Mendes France. En effet, un enseignant du centre PMF a été diagnostiqué porteur du Covid-19. Au total, plus de 10 000 étudiants sont concernés par cette mesure. À Assas, la fermeture n’est pas (encore) d’actualité.

 

Fermeture du Centre Pierre Mendes France

Ce matin, le président de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Georges Haddad, a annoncé à ses étudiants et au personnel de l’université la fermeture immédiate du centre Pierre Mendes France (PMF) : « Je prends immédiatement la décision de fermer le centre Pierre-Mendès-France afin de protéger au mieux la santé des étudiants et des personnels qui fréquentent ce centre quotidiennement ». 10 000 étudiants sont concernés par cette mesure exceptionnelle. Quelques jours après la décision de Rennes SB, qui a annoncé que tous ses cours seront effectués en distanciels à partir du 23 mars. Il s’agit de la première mesure d’une telle importante dans une université parisienne.

 

Contacté par Thotis, Tristan, étudiant en double licence à Paris 1 Panthéon Sorbonne, nous a expliqué : “Le SAMU refusait de tester des étudiants dont les symptômes étaient similaires au Coronavirus car ils n’avaient pas de liens familiaux avec des cas avérés et n’habitaient pas dans les zones en quarantaine. Nous étions très inquiets depuis quelques jours. Mais ce matin, en plein cours, nous avons été évacués du centre PMF.” Selon lui, une trentaine de cas potentiels d’étudiants ont été remontés par la CJESorbonne à la présidence dans les différents centres de l’université : “On se pose des questions, qu’attendent les universités pour fermer les autres campus ?”

 

Tristan ajoute ensuite : “Même si j’étudie dans plusieurs centres, notamment parce que je suis en double licence, j’ai l’impression d’être en vacances puisqu’aucune annonce de cours à distance n’a encore été faite.” Pour beaucoup d’étudiants, la fermeture de l’université Paris 1 n’est qu’une question d’heures.

 

À découvrir aussi : “GEM annule tous ses cours

 

Assas maintient ses cours

Contrairement à Paris 1 Panthéon Sorbonne, qui a décidé ce matin de fermer un de ses campus suite à un cas de Coronavirus, l’université Paris 2 Panthéon Assas maintient ses campus ouverts. Alors que trois cas auraient été avérés à Assas, comme l’indique Le Figaro dans son article, seul un texte d’informations sanitaires sur le Coronavirus a été publié sur le site de l’université : “Dans le cadre de l’épidémie actuelle du Coronavirus COVID-19, l’université Paris 2 Panthéon-Assas a mis en place une cellule de coordination dont la mission est de répondre aux questions et d’assurer auprès de toute la communauté universitaire une information régulière sur les consignes sanitaires à tenir pour éviter la propagation du virus.”

 

Une situation insoutenable pour les étudiants et les professeurs

Pour Antoine Achard, chargé de TD à Paris 1 Panthéon Sorbonne, la situation est compliquée pour les étudiants et les professeurs : “Depuis début décembre, 3 semaines de cours ont été supprimées. Cela est problématique et nous demande une adaptation permanente ! Le calendrier des examens a été décalé et les étudiants n’ont toujours pas eu les résultats des examens, initialement prévus en janvier. Il y a un réel stress chez les étudiants. Ils ne savent pas comment s’évaluer, et ils sont angoissés. Il faut trouver des solutions alternatives.”

 

Selon Antoine, une des meilleures alternatives, pour faire face à la crise du Covid-19, serait d’organiser des cours par Skype et de décaler les contrôles :”Pour ma part, Mardi prochain, j’avais trois groupes de TD, à qui je devais faire contrôle. Je vais décaler les contrôles, parce qu’à distance c’est très compliqué. En revanche, maintenir les cours par Skype semble être une bonne option”.

 

La position du vice-président étudiant de Paris 1 Panthéon Sorbonne, Morgan Bougeard

Nous avons pu contacter Morgan Bougeard, vice-président de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, issu de l’UNEF, à la suite du Conseil d’Administration qui s’est tenu ce soir. Il nous a détaillé clairement sa position sur la situation dans les universités : “Tout d’abord, c’est une bonne chose de fermer préventivement le centre PMF, suite à l’annonce de la contamination d’une enseignante ce matin, au moins le temps d’en discuter avec l’ARS, pour éviter toute propagation.”

 

Il insiste ensuite sur trois points : “Il est impératif que la communauté universitaire en général et les étudiants en particulier soient informés au maximum de ce qu’il se passe pour éviter toute propagation de fausse rumeur ou tout mouvement de panique. Les récents événements de l’université nous ont montré que les réseaux sociaux étaient d’importants vecteurs de fausses nouvelles hâtives. Il faut absolument apporter des solutions pédagogiques adaptées et permettant, malgré la situation, la réussite de tous. Enfin, il faut mettre en place le matériel hygiénique nécessaire sur les sites qui restent ouverts (gel, masque) et tenir les gens au courant de toutes les mesures préventives à observer pour assurer la santé de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.