Coronavirus Rennes SB prend des mesures exceptionnelles

Thomas Froehlicher, Directeur Général et Doyen de Rennes School of Business a présenté à la presse ce mardi matin les premiers résultats du plan stratégique 2019-2023 de la grande école rennaise. À cette occasion, il a indiqué les mesures exceptionnelles décidées face à la crise du nouveau coronavirus (covid-19) au sein de son établissement.

 

Première école touchée par le nouveau coronavirus :

Rennes School of Business a été la première Grande École à faire face à cette crise en France avec deux étudiants touchés début mars.

En effet, dès le début de la crise du nouveau coronavirus, Rennes School of Business a dû s’adapter à la situation : d’abord par ses liens avec son Université partenaire, la Zhongnan University of Economics and Law située à Wuhan, épicentre de l’épidémie et ses 19 étudiants chinois présents sur le campus rennais, étudiants ayant observé une période de quarantaine à leur arrivé en France mais qui n’étaient pas atteints par le COVID-19. Puis, par la contamination suite à un séjour en Italie de deux étudiants de Rennes School of Business comme l’a indiqué Ouest France le 4 mars dernier. Bien que ces deux étudiants n’étaient pas revenus sur le campus après leur contamination, cela a entraîné une inquiétude de la part du reste de la communauté de l’ESC.

 

Rassurer et assurer la continuité des cours comme objectifs :

Cette préoccupation a poussé Thomas Froehlicher, le directeur général, à mener une réflexion plus profonde sur la situation actuelle de l’épidémie et son évolution prévisible pour les prochaines semaines.

En effet, l’école, résolument internationale, fait face à une inquiétude grandissante de ses étudiants, parents et professeurs. La direction a donc décidé de prendre une mesure exceptionnelle en devenant la 1ère Grande École à proposer tous ses enseignements en distanciel jusqu’à la fin de la crise sanitaire. À partir du lundi 23 mars, les 2500 étudiants et les 150 professeurs normalement sur site pour le deuxième semestre, pourront assister aux cours ou les dispenser depuis chez eux. Cette décision a pu être prise grâce à la numérisation intégrale des cours permettant ainsi de ne pas perdre en qualité d’apprentissage d’après le directeur général. Néanmoins, le campus reste ouvert à tous les étudiants, professeurs et personnels souhaitant s’y rendre.

 

La digitalisation des cours comme solution face au coronavirus :

Thomas Froehlicher explique que cette décision n’a aujourd’hui aucun lien avec une quelconque mesure imposée par les autorités sanitaires ou par des cas avérés au sein de son établissement. Il s’agit davantage de rassurer et d’anticiper les possibles évolutions de la situation. Le directeur général assure en effet passer ses journées à répondre aux inquiétudes des uns et des autres et cela a un impact sur le bon déroulement des cours. Par cette mesure, la grande école rennaise montre sa capacité d’adaptation et que les choix de digitalisation permettent d’assurer un suivi des cours complet en distanciel. Elle assure ainsi une continuité sereine de son programme de formation pour le deuxième semestre et permet à chacun de suivre l’intégralité des cours.

Découvre notre classement des écoles de commerce les plus influentes sur LinkedIn

Classement des écoles de commerce les plus influentes sur Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.