licence théologie

Pour en savoir davantage sur la licence de théologie, nous avons interviewé Jean Sebastien Rey, directeur du département de théologie à l’Université de Lorraine. 

Par Rayan Nour

Temps de lecture : 6 min

 

Jean Sebastien Rey, directeur du département de théologie à l’Université de Lorraine

 

Découvre aussi notre page Licence :

Licence – Les licences universitaires

Pouvez-vous présenter la Licence de théologie ?

La licence de théologie est une licence qui aborde de manière critique les trois religions monothéiste : le judaïsme, l’islam et le christianisme. Cette licence touche aux différents domaines de la théologie. En effet, on y aborde l’étude des langues anciennes (hébreux, grec et arabe), l’exégèse (analyse des textes, sources et méthode d’analyse), la théologie systématique (la réflexion des grandes questions théologique), la philosophie, l’étique, l’anthropologie, le droit des religions, mais aussi de l’Histoire. Cette diversité d’enseignements rend cette licence extrêmement pluridisciplinaire. Cette licence touche à beaucoup de questions qui traversent l’existence humaine. Elle permet de questionner les êtres humains en général, mais aussi la société contemporaine face à toutes les tensions qui émergent dans le monde.

 

Quel profil faut-il idéalement avoir pour intégrer cette licence universitaire théologie ? 

Pour intégrer la licence de Théologie, il est préférable d’avoir un profil généraliste mais tous les profils sont les bienvenus au sein de notre licence. Il est aussi préférable de s’intéresser aux sciences humaines (histoire, littérature, philosophie). Cependant, les profils scientifiques attirent tout autant notre intérêt. Je suis moi-même issu d’un parcours scientifique. Je pense que nos étudiants se doivent d’être curieux et d’avoir un esprit critique. Nous sommes intéressés par les profils qui se posent des questions et qui ont envie de chercher des réponses.

 

Quelle spécialité choisir au lycée pour maximiser ses chances d’intégrer cette licence ?

Il n’y a pas de spécialité ou de filière spécifique pour intégrer la licence de théologie. Cependant la spécialité humanité, littérature et philosophie au lycée, peut-être un plus pour l’étudiant. Favorisez par exemple les spécialités concernant les sciences humaines et la littérature par exemple.

 

Découvre aussi notre page dédiée à Parcoursup

Parcoursup 2022 : tout savoir, tout comprendre by Thotis

 

Quel rythme est adopté en licence de théologie ? Peut-on faire des stages ?

Il y a 1500 heures sur les trois années de licence. Il faut savoir que la licence de Théologie peut se faire intégralement à distance. Le rythme de travail est quant à lui assez soutenu. En effet, il y a beaucoup de matières nouvelles qui arrivent dès la première année, il y a donc peu d’acquis à la base. L’apprentissage des langues anciennes demande un certain investissement de temps. Il est possible de faire un stage à partir de la troisième année de licence. Ce stage peut se faire dans l’enseignement, le milieu hospitalier ou carcéral par exemple.

 

Quelles sont les matières étudiées en licence de Théologie ?

En première année, les étudiants auront toutes les matières étudiées en deuxième et troisième année de licence de théologie. Cependant, il s’agira là d’introduction à ces matières. Les étudiants commencent à faire des cours de grec dès la première année. Ils auront aussi des cours d’introduction à la philosophie antique, aux Coran, aux grands concepts de la théologie, l’Histoire ancienne, l’Histoire du judaïsme ancien, etc. La première année pose les bases de toutes les disciplines.

 

Peut-on intégrer la licence théologie après un bac technologique ou professionnel ?

Oui, il est possible d’intégrer la licence théologie après un bac technologique ou professionnel. En effet, il n’y a pas de sélection à l’université. Les candidats se doivent simplement d’être motivé.

 

Tu t’interroges sur ta poursuite d’études ? Pose tes questions à un étudiant !

Contacte un Étudiant – Mise en relation entre lycéens et étudiants

 

Quelles difficultés peuvent rencontrer les étudiants au sein de la licence théologie ? Vos conseils pour réussir ?

Les difficultés rencontrées par les étudiants au sein de la licence théologie, sont assez similaire aux autres disciplines des sciences humaines. C’est principalement l’acquisition de l’autonomie et des connaissances par soi-même qui va être difficile pour les étudiants. Les étudiants doivent commencer à se former eux même après le cours en approfondissant ce qui a été vu en cours, en lisant et cherchant de la bibliographie. On leur demande donc un investissement autonome en mettant une discipline personnelle en place.

 

Quels sont les débouchés en termes de poursuites d’études ?

En terme de poursuites d’études, nos diplômés peuvent intégrer un master en théologie ou un autre master des sciences humaines et sociales. Ils peuvent aussi présenter les concours de professeur des écoles ou l’ensemble des concours administratif par exemple. Ils peuvent aussi se former dans le journalisme pour de la presse spécialisée.