Licence professionnelle

La licence professionnelle est une formation accessible dès le baccalauréat depuis la réforme de décembre 2019 (auparavant elle durait un an après un BAC +2). L’aspect spécialisant de cette formation est encore plus renforcé par ce changement. La licence est à présent aménageable en une, deux ou trois années. C’est donc l’émergence d’une formation qui s’adapte autant aux aptitudes et envies (changeantes) des étudiants qu’aux demandes précises des entreprises.

Par Benjamin Soulan

Une licence professionnelle, c’est quoi ?

La licence professionnelle est une formation d’une durée définie entre 1 et 3 ans effectuée au sein des lycées, des universités, des CFA (Centres de Formation d’Apprentis) ou même des écoles. Accessible dès le baccalauréat, c’est une voie taillée pour trouver une spécialité de manière à avoir tous les outils en main pour intégrer le marché du travail. Il est également possible d’effectuer une licence professionnelle en alternance, ou encore un stage en Erasmus. Ces possibilités, ainsi qu’une excellente intégration des étudiants sur le marché du travail font de la licence professionnelle une formation très attractive.

Durant l’année académique 2018-2019 près de 53 000 étudiants ont suivi ce cursus, ce chiffre est relativement bas car la filière est volontairement sélective pour permettre un suivi plus efficace des étudiants. En effet, chaque formation proposée s’adapte aux spécialisations diverses des étudiants. Le rythme de travail est très soutenu, les cours sont obligatoires, et sont complétés par les TD (travaux dirigés) et les TP (travaux pratiques). La spécificité de cette formation est le projet tutoré à effectuer en dernière année qui fait appel à des connaissances, de l’investissement et une force de proposition de la part de l’étudiant. La licence professionnelle se conclue traditionnellement avec un stage (en France comme à l’étranger), idéal pour intégrer le monde de la vie active.

Pour résumer : 

Niveau d’entrée : bac à bac +2.

Niveau de sortie : bac +1 à +3.

Débouchés : L’insertion dans la vie professionnelle se fait directement après un stage ou une alternance en troisième année. Une réorientation est possible à tout moment. Il est possible de poursuivre vers une formation BAC+5 même si ça n’est pas le but de la formation initialement. En effet, cette formation est professionnalisante et permet de commencer sa carrière une fois diplômé.

Domaines d’études : il existe 174 licences professionnelles couvrant des thématiques toutes aussi nombreuses, en voici un exemple non exhaustif : banque, biologie, informatique, juridiction, musique, ressources humaines, etc.

Taux d’insertion : le taux d’insertion professionnelle est de 91%, ce taux moyen est supérieur à celui des masters !

Salaire après une licence pro : le salaire brut moyen (sortie de diplôme – milieu – fin de carrière) : 23 700€ – 30 000€ – 55 000€

Comment intégrer une licence professionnelle ?

L’admission se déroule via Parcoursup ou directement sur le site officiel du lieu d’enseignement.

La rentrée commence en Septembre et termine en Juillet.

Dossier : il faut détenir un baccalauréat adapté à la spécialisation de la licence professionnelle.

Le bulletin de note est demandé, une lettre de motivation peut être demandée dans certains cas.

Les spécialisations en licences professionnelles :

Il existe 174 licences répertoriées sur le site Légifrance : tous les domaines y sont traités, chacun peut y trouver son bonheur !

Le BUT (Bachelor Universitaire Technologique) est une licence professionnelle qui a des propriétés particulières : elle se déroule obligatoirement en IUT (Institut Universitaire de Technologie), au sein d’une université donc. Le BUT serait mis en place en 2021 et à pour but d’attirer plus de 50% des étudiants professionnels. La spécificité de ce dernier est de permettre l’obtention d’un DUT si la formation s’arrête au bout de 2 ans ou la validation du BUT en 3 ans. Néanmoins, ce dispositif est encore en discussions, nous en saurons davantage dans les mois à venir.

Réussir en DUT, par Mélissa

Durée et organisation des études en licence professionnelle : 

Ce sont des études qui durent 3 ans découpées en 6 semestres.

La formation consiste en des cours magistraux, TP, TD, des mises en situations professionnelles et un projet encadré par des tuteurs. La conclusion de cette formation donne lieu à un mémoire et une soutenance orale traitant de ce dernier pour enchaîner sur le stage de fin d’études de 22 semaines minimum.

Le rythme de travail en licence professionnelle est de 2000 heures de cours, soit plus 600 heures de cours par an. Mais il ne faut pas s’y fier car un travail personnel important est nécessaire. Ainsi qu’un travail en entreprise en cas de licence professionnelle en alternance. Le rythme est donc soutenu à l’université comme pour les devoirs chez soi.

L’échange Erasmus est possible, il prend la forme d’un stage en entreprise.

L’Alternance est possible.

 

Débouchés professionnels :

La licence professionnelle est une valeur sûre qui est appréciée par les entreprises car elle témoigne d’une spécialisation et du sérieux de l’étudiant. Celui-ci est déjà prêt grâce aux mises en situation et expériences déjà effectuées lors de sa formation. Il est donc classique d’intégrer un poste d’assistant, chargé de clientèle, commercial en premier lieu. Les évolutions de carrières amènent majoritairement à un poste de cadre intermédiaire (60% des diplômés 2011). Mais certains font leurs preuves pour devenir cadres dans11% des cas. Cela reste rare mais des entreprises reconnaissent la spécialisation des diplômés pour les embaucher comme cadres supérieurs.

 

Salaires après une licence professionnelle :

Les salaires dépendent en partie du domaine d’expertise. Faire le tour de tous les salaires en fonction de la spécialité ne serait pas cohérent étant donné qu’ils dépendent aussi de la taille de l’entreprise et même du profil du salarié. Voici donc quelques exemples non exhaustifs d’avancement de carrières (de la sortie de diplôme à la fin de carrière) avec des spécialités de différents domaines :

 

Licence professionnelle en droit :

Assistant juridique : Moyenne de 27 000€ brut, (1 750€/mois net).

Juriste en droit social : Moyenne de 32 000€ brut, (2 100€/mois net).

Responsable des relations sociales : >50 000€ brut, (3 250€/mois net) avec primes et missions en supplément.

Licence professionnelle en communication :

Attaché de presse : Moyenne de 27 000€ brut, (1 750€/mois net).

Chargé des relations publiques expérimenté : Jusqu’à 45 000€ brut, (3 000€/mois net).

Chargé des relations publiques senior : Supérieur à 50 000€ brut, (3 250€/mois net).

Licence professionnelle en sciences humaines et sociales :

Inspecteur des affaires sociales : Moyenne de 24 000€ brut, (1 560€/mois net).

Chargé d’insertion : Moyenne de 22 000€ brut, (1 430€/mois net).

Responsable mécénat : Moyenne de 50 000€ brut, (3 250€/mois net).

 

Licence professionnelle en sciences technologies, santé :

Technicien supérieur : Moyenne de 24 000€ brut, (1 560€/mois net).

Technicien supérieur expérimenté : Moyenne de 37 000€ brut, (2 400€/mois net).

Chef de projet : Moyenne de 50 000€ brut, (3 250€/mois net).

Découvre les meilleurs DUT 

Quels sont les meilleurs DUT en 2019 ? Découvrez le classement

Sources :

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20181/la-licence-professionnelle.html

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029039732

http://www.salaires-france.com/

http://fst.univ-lorraine.fr/admission/inscription-en-licence-professionnelle

https://www.univ-paris8.fr/-Etudes-diplomes-

https://www.cidj.com/etudes-formations-alternance/etudes-superieures/du-dut-au-but-quels-sont-les-changements-lies-a-la-reforme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.