La Licence Information Communication

À quoi s’adresse en licence Info-Com ? Quelles différences entre un BUT Info-Com et une Licence Info-Com ? Quels débouchés après une licence information communication ? L’ANEIC, association nationale des étudiants en info-com, présente la licence information communication. Matières, organisation, débouchés : ils nous disent tout sur une licence très demandée sur Parcoursup !

 

Bri2n a interviewé Morgane, diplômée d’une licence information communication à l’Université Sorbonne Paris Nord ! Elle revient sur son expérience, les matières et les débouchés de la licence info com !

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 5 min

 

Licence Info-Com

 

Pouvez-vous présenter la licence information communication ?

Une Licence Information Communication est une formation universitaire en 3 ans. Elle permet de s’intéresser à une multitude de sujets : histoire des médias, cinéma, littérature, écriture journalistique, histoire des arts… Cependant, il n’y a pas d’uniformité entre les Licences Info-Com de chaque université, chacune possédant ses propres spécialités: certaines sont plus tournées vers l’information que la communication, ou inversement. Il faut donc bien se renseigner sur ce que propose chaque formation car il y a parfois de grandes divergences entre elles. Cependant, certains enseignements se retrouvent pratiquement partout: Théorie des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication), Informatique, Anglais, Communication des entreprises. Ainsi, la base théorique est le plus souvent similaire entre chaque université, sans véritable tronc commun. Les enseignements au sein d’une même Licence Information Communication sont parfois très rapprochés : il est possible d’avoir par exemple trois cours de français différents, qui s’intéressent à plusieurs aspects de la langue sans forcément se rejoindre, elles s’intercalent entre elles. Mais, à l’inverse, les enseignements sont parfois très éloignés: on peut avoir cours de cinéma le matin et droit des médias l’après-midi.

 

À découvrir en lien avec cette licence : le BUT Info-Com !

Le BUT Info Com : parcours, matières et débouchés

 

A qui s’adresse la Licence Info Com ? Quelles sont les spécialités à choisir au lycée si on souhaite s’orienter vers cette Licence ?

La Licence Info Com s’adresse à tout le monde, quelles que soient les spécialités prisent au lycée. En effet, les licences Information Communication s’intéressent à un éventail de domaines: informatique, droit médiatique, histoire sociale et médiatique, arts (littérature, cinéma…), étude de la langue française… Il faut cependant avoir une bonne expression écrite et orale. Avoir une bonne maîtrise de l’anglais peut également s’avérer utile pour bien comprendre les cours de langues car l’anglais est LV1 obligatoire dans pratiquement chaque Licence Info-Com. Même les mathématiques peuvent servir  dans certains cours ! Ainsi, chacun et chacune y trouve son compte grâce à la pluralité des enseignements. Cependant, un lycéen qui a pris des spécialités scientifiques risque peut-être de ne pas y trouver son compte…

 

Quelles différences entre un BUT Info-Com, une Licence Info Com et un BTS Communication ?

La licence info-com est la formation la plus théorique des trois. On va davantage acquérir les fondamentaux théoriques pendant trois ans. Les étudiants poursuivent presque toujours en master, il s’agit donc d’études longues (Bac +5). Le BUT Info-Com se veut professionnalisant. Il y a une possibilité d’alternance et de nombreux stages. Il y a plus de travaux de groupe et le contenu des cours est moins théorique. Enfin, les parcours viennent colorer l’apprentissage. On peut intégrer le marché de l’emploi tout comme poursuivre ses études après un BUT. Concernant le BTS Communication, on est sur une formation spécialisée et très professionnalisante à bac+2.

 

BUT info-Com ou Licence ?

 

Quelles sont les matières principales dispensées en Licence Information Communication ?

Ce qui se retrouve majoritairement dans toutes les licences Info-com est l’histoire des médias et leurs enjeux, leur dénomination peut changer selon les universités mais le fond reste le même. On retrouve aussi l’histoire des nouvelles technologies, importantes pour les métiers de la communication. Il y a également beaucoup d’informatique: on apprend à faire des visuels, à faire du code html ou même du code plus complexe par exemple. Certaines licences se focalisent sur l’art ou encore sur le cinéma mais on retrouve toujours un lien avec les sciences de l’information et de la communication, avec tous ses aspects théoriques. L’orthographe du français et son histoire a une place importante dans les Licences info-com, l’expression écrite est même travaillée dans certains TD.

 

matières info com

 

Est-il difficile de valider une Licence Information Communication ?

Comme chaque diplôme dispensé par l’université, il est nécessaire de travailler régulièrement durant tout son cursus pour valider sa licence information-communication. La difficulté d’une formation est très difficile à évaluer car elle dépend des aptitudes de chacun et de l’investissement dans la formation. Cependant, cette formation n’est pas particulièrement difficile à valider. Elle nécessite surtout de l’investissement et de l’intérêt. En effet, la diversité de ses enseignements demande une curiosité poussée envers les différents aspects du monde contemporain. Il faut être attentif à l’actualité, au sens des images, aux publicités. Il faut s’accrocher car certaines matières sont assez abstraites.

 

Finalement, c’est un peu comme tout : avec de la motivation et de la bonne volonté, on peut y arriver !

 

Licence Information Communication

 

L’emploi du temps type d’un étudiant en licence information communication ?

La charge de travail n’est pas aussi lourde que dans d’autres licences. La particularité de la fac, c’est que les enseignant.e.s ne te donnent plus de devoirs à faire à la maison (sauf pour les TD). C’est à toi d’être autonome et de réviser tes cours régulièrement.

 

Un emploi du temps type d’un étudiant en Info-Com se compose de Cours Magistraux, durant lesquels sont vues des notions théoriques ou des notions historiques. Les Travaux Dirigés sont là pour compléter les CM, et ainsi apporter de la pratique à la base théorique. Les CM et TD se complètent donc parfaitement et permettent d’appréhender les notions dans leur globalité. Il y a aussi beaucoup de travaux de groupes à réaliser, ce qui permet une bonne intégration en L1. La charge de travail s’alourdit à la fin des semestres, entre révisions et dossier/ projets à rendre avant la période officielle d’examens. Les CM se font le plus souvent en Contrôle Terminal mais peuvent aussi avoir lieu en Contrôle Continu tandis que les TD sont évalués majoritairement en Contrôle Continu.

 

 

Quelles sont les difficultés que l’on rencontre en licence information communication ?

L’un des principaux problèmes de la licence est qu’elle n’est pas uniforme selon les villes, il n’y a pas de véritable tronc commun, comme nous l’avons déjà évoqué. Sinon, le côté très théorique (surtout en L1) des CM notamment peut être une difficulté, surtout quand il faut mettre les théories en pratique lors des TD et des partiels. Ce n’est pas toujours simple mais c’est nécessaire d’avoir ces théories pour bien comprendre toutes les notions. Et puis, si les professeurs arrivent à rendre le tout sympa à apprendre et à mettre en pratique, c’est toujours plus simple !

 

À découvrir : notre classement des universités en 2022 :

Le classement Thotis des universités françaises en 2022

 

Quels sont les débouchés après une Licence info-com ? en poursuites d’études ?

Il est possible après avoir validé sa Licence info-com de se diriger vers un master. Encore une fois, les masters suivant une licence infocom sont nombreux: communication, journalisme, publicité… Cela dépend toujours de ce que propose l’université à laquelle vous êtes rattaché. Les masters permettent ainsi de se spécialiser après une licence parfois trop générale et qui présente à la fois l’information et la communication.

De plus, les Sciences de l’Information et de la Communication sont un domaine pluridisciplinaire. Ainsi, de nombreuses portes s’ouvrent après une licence info-com = management, journalisme, événementiel, tourisme…

 

débouchés Info-Com

 

Métiers accessibles après licence + master ?

Après bac +5, les étudiant.e.s se dirigent souvent vers les métiers de l’édition, du journalisme, du management, et les espaces culturels voire artistiques. D’autres intègrent plus les branches communicationnelles des entreprises, cela dépend des objectifs de chacun et chacune. La Licence peut parfois déconstruire les objectifs initiaux des étudiant.e.s car ils découvrent de nouvelles choses. Ainsi, un étudiant peut finalement se lancer dans les métiers de la communication alors qu’il voulait devenir journaliste en entrant dans la formation.

 

 

Quels conseils donneriez-vous à un lycéen qui souhaite faire une licence info com ?

Il faut avant tout être curieux et s’intéresser à tout. La Licence Info-Com ne se destine pas à un “profil type”: il faut aimer apprendre de nouvelles choses, des sujets que nous ne penserions jamais aborder. Il faut aussi être organisé dans son travail et être assez rigoureux dans son expression écrite car il peut arriver d’écrire des textes, des articles journalistiques, des comptes-rendus. Il faut également ne pas être trop timide car parfois, il faudra aller à la rencontre de professionnels des métiers de l’information et de la communication, mais aussi pour s’intégrer plus facilement dans la formation, bien que les travaux de groupes aident énormément à cela.

 

Pouvez-vous présenter l’ANEIC ?

L’ANEIC est l’Association Nationale des Étudiant.e.s en Information-Communication, créée officiellement en juillet dernier. Elle vise à rassembler, fédérer et représenter les étudiants et les étudiantes en information-communication à travers toute la France, que ce soit en licence ou en DUT. Elle fait partie du réseau de la FAGE, la première association française. Différents projets sont en cours de développement, notamment en ce qui concerne l’orientation et l’insertion professionnelle. D’où l’importance de notre présence dans ce salon.

 

À découvrir aussi : Les licences Sciences Humaines et Sociales :

Les Licences Sciences Humaines & Sociales