AssociationsLes études en STAPSLa Journée Nationale du Sport et du Handicap

Le 27 mars dernier a eu lieu la 7ème édition de la Journée Nationale du Sport et du Handicap
Matthieu, vice-president de l’ANESTAPS, revient sur cet événement exceptionnel et explique pourquoi la filière STAPS s’est mobilisée à l’échelle nationale 

C’est quoi la JNSH ?

La Journée Nationale du Sport et du Handicap a pour objet de développer l’image du sport adapté permettant d’ouvrir et d’intégrer les personnes en situation de handicap au sport. Cette accessibilité permettant ainsi de briser les barrières sociales et de lutter contre l’isolement. Ce projet aspire également à être facilitateur d’orientation des  jeunes et à l’insertion professionnelle des étudiants. Elle se présente sous trois volets :

  • Présence d’activités physiques adaptées à tout handicap ainsi que l’initiation à des activités manuelles et sensorielles. Quel que soit le handicap le sport est accessible. C’est l’objectif de la JNSH.
  • La mise en relation entre les étudiants et des professionnels et structures locales spécialisées dans le handicap afin de créer un lien entre le monde estudiantin STAPS et le milieu professionnel facilitant ainsi l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.
  • Un stand d’information sur la formation STAPS permettant d’aiguiller les professionnels ainsi que les lycéens en vue de leur prochaine orientation. Des réponses concrètes aux questions du cursus STAPS, aux connaissances et compétences qui y sont enseignées ainsi qu’aux différents champs d’insertion professionnelle.

A voir aussi : Valentin, étudiant et entrepreneur malvoyant

L’édition 2019

Ainsi, six ans après, lors de la 7e édition de la JNSH, 27 villes ont porté ensemble un projet commun pour lutter contre les barrières sociales afin de gommer les différences et élargir la pratique physique à tous. Ayant lieu historiquement le jeudi, la JNSH s’est déroulée un mercredi. Un choix fort pris par le Conseil d’Administration de l’ANESTAPS qui témoigne de sa volonté d’avoir un impact plus fort sur la société. C’est impact est réel puisque cette 7e édition a rassemblé plus de 10.000 personnes ! Un chiffre historique atteint grâce aux 1.168 bénévoles, dont certains ont oeuvré depuis des mois pour organiser cette journée.

Les activités misent en place par les associations furent nombreuses et diverses. Nous avons pu retrouver aussi bien des activités physiques que manuelles telles que, du basket fauteuil, de la sarbacane, un labyrinthe à l’aveugle, des parcours en fauteuil tout terrain, du Tir à l’arc, un Tournoi de Cécifoot, de la Boccia, des parcours à l’aveugle, une dégustation à l’aveugle, de l’escalade, torball mais aussi des flashmob ou du théâtre.

L’édition parisienne de la JNSH a commencé par un colloque organisé en collaboration avec Sport et Citoyenneté dans la salle des Fêtes de la mairie du 3e arrondissement de Paris. Nous avons eu le plaisir d’avoir la présence de Charles Rozoy, collaborateur de la ministre des Sports, chargé de la politique sur le handicap, Yanis Bacha, journaliste et ancien conseiller ministériel, Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français et Julian Jappert, Directeur Général du Think Tank Sport et Citoyenneté et pleins d’autres personnalités connues et reconnues pour leurs travaux. “Développer la pratique para-sportive et favoriser l’inclusion” était le thème de ce moment de débats, divisé en 2 tables rondes “ Développer la pratique sportive dans le cadre fédéral” et “Encourager une pratique régulière de proximité”. Ces échanges vont servir au travaux en cours du Ministère des Sports.

La seconde partie de la JNSH se déroulait à quelques mètres de là, Place de la République. Un village d’activités de sensibilisation de 700m2 composé de nombreuses activités telles que du cécifoot, du volley assis animé par la Fédération Française de Volley Assis, du parcours fauteuil, du sport partagé grâce à l’UNSS, partenaire national de cette 7e édition, un bilan de santé effectué par le CROS Ile de France, du e-sport adapté mis en place par CAP GAMEDiffuz, plateforme solidaire et le bureau de liaison du Parlement Européen étaient également présents sur le village partenaire.

La Journée Nationale du Sport et du Handicap

La Journée Nationale du Sport et du Handicap

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires