AssociationsStages & Entreprisesjunior-entreprises

Déjà très reconnues dans les Grandes Écoles de commerce et d’ingénieurs, les Junior-Entreprises prennent un poids de plus en plus important dans toutes les filières étudiantes. Pierrick, le Vice-Président de la CNJE, nous explique l’intérêt d’adhérer à ces associations professionnelles.

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 8 min

Pierrick

Vice-Président de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises

“Sur un CV, c’est l’assurance pour le recruteur que l’étudiant a déjà mis un pied dans le monde de l’entreprise mais c’est aussi un gage du fait qu’il s’agit d’un étudiant proactif, engagé et qui a d’ores et déjà traité des sujets complexes”

Pierrick

 

Qu’est-ce qu’une Junior-Entreprise ?

Les Junior-Entreprises (J.E.) sont des organisations étudiantes qui fonctionnent à la manière d’un cabinet de conseil. Leur objectif est de permettre aux étudiants de mettre en application les concepts théoriques enseignés par leurs établissements grâce à des projets concrets d’entreprises.

 

“Au sein d’une Junior-Entreprise, on apprend avant tout à se comporter face à un client, à être professionnel. C’est quelque chose qui ne s’apprend pas forcément à l’école : comment parler à un client, comment optimiser la relation client …”

 

De fait, ces dernières, présentes dans les meilleures écoles et universités françaises, travaillent avec des clients de tous types, du particulier qui souhaite entreprendre jusqu’au grand groupe.

 

Ce sont ainsi plus de 40 000 professionnels aujourd’hui qui ont pu être accompagné par les quelques 180 J.E. en France ! La Confédération Nationale des Junior-Entreprises (CNJE) est la structure nationale qui structure et fédère le mouvement des J.E.

 

À lire aussi : Comment intégrer l’ÉNA ?

Skin – Thumbnail

 

Créée en 1969 par 6 Junior-Entreprises, ses missions consiste à fédérer les 22 000 étudiants qui vivent aujourd’hui l’expérience Junior-Entreprise, valoriser le concept et le profil mais aussi former et accompagner les structures en place. Il faut savoir que « Junior-Entreprise » est une marque qui est chaque année contrôlée par une campagne d’audit organisée par la CNJE

 

Quels sont les domaines d’actions des Junior-Entreprises ?

Les Junior-Entreprises ont un large éventail de domaines d’actions ! En effet, et pour rester simple, les prestations pouvant être proposées par une J.E. sont les domaines d’enseignement de l’école dans laquelle celle-ci s’insère.

 

Bien que créé dans une école de commerce (l’ESSEC en 1967), le concept touche aujourd’hui des établissements de tout type et le mouvement a bien grandi ! Ce sont aujourd’hui plus de 180 Junior-Entreprises que l’on peut retrouver partout en France, que ce soit en école d’ingénieurs, de commerce mais aussi en architecture, droit, dans le domaine de la culture, de la pharmacie, du BTP et bien plus encore !

 

Qu’apprend-on au sein des Junior-Entreprises ?

Au sein d’une Junior-Entreprise, on apprend avant tout à se comporter face à un client, à être professionnel. C’est quelque chose qui ne s’apprend pas forcément à l’école : comment parler à un client, comment optimiser la relation client …etc

 

Au-delà de cela, on apprend aussi à manager une équipe (ce qui est parfois très difficile avec ses amis) et à être responsable en s’engageant sur des projets qui pour certains sont ceux d’une vie.

“Sur un CV, c’est l’assurance pour le recruteur que l’étudiant a déjà mis un pied dans le monde de l’entreprise mais c’est aussi un gage du fait qu’il s’agit d’un étudiant proactif, engagé et qui a d’ores et déjà traité des sujets complexes.”

Enfin, on monte beaucoup en compétences techniques, ce qu’on appelle les « hard skills » du fait du rôle de consultant que l’on prend ! 

 

À lire également : Comment intégrer HEC ?

Intégrer HEC : les conseils de Clémence pour réussir le concours

J.E. vs autres associations ?

Je dirai que la différence se trouve dans la force du concept et du réseau Junior-Entreprise. Le concept est aujourd’hui reconnu par les ministères, par les établissements et les entreprises mais aussi par la société civile.

“Au quotidien nous portons un message d’engagement et d’optimisme. La jeunesse d’aujourd’hui peut et doit prendre en main son avenir.”

Par exemple, on retrouvera des critères J.E. dans des classements comme le classement Challenges ou durant les audits de la CTI.

 

C’est aussi un réseau qui en 2019 fêtera ses 50 ans ! 50 ans d’histoire, de rencontres et 50 ans où le concept a bien dépassé la France pour désormais être mondial. C’est autant d’anciens étudiants qui sont passés par une J.E. et sur lesquels s’appuient les Junior-Entrepreneurs d’aujourd’hui.

 

Sur le CV, l’effet d’une Junior-Entreprise ?

Sur un CV, c’est l’assurance pour le recruteur que l’étudiant a déjà mis un pied dans le monde de l’entreprise mais c’est aussi un gage du fait qu’il s’agit d’un étudiant proactif, engagé et qui a d’ores et déjà traité des sujets complexes – comme parfois le recrutement lui-même de salariés dans certaines Junior-Entreprises ou la gestion de partenaires prestigieux.

 

Pour faire simple, je pense que c’est un gage de confiance pour un recruteur. Certaines J.E. atteignent un niveau d’activité très important avec des chiffres d’affaires qui peuvent atteindre 2 millions d’euros.

 

Entre 18 et 25 ans, gérer un tel niveau d’activité, gérer une équipe de bénévoles ou de salariés, organiser des événements accueillant plusieurs centaines de personnes, c’est une montée en compétences non-négligeable sur un CV.

 

Comment faites-vous pour coordonner les Junior-Entreprises à l’échelle nationale ?

A l’échelle nationale, c’est le rôle de la CNJE de coordonner l’ensemble des structures. Chacune d’entre elles est indépendante mais lance des actions qui au bout du compte bénéficies à l’ensemble. C’est notre rôle d’identifier et de pousser ses actions pour qu’elles aient plus d’impact.

 

Mais c’est aussi notre rôle d’accompagner les Junior-Entreprises dans leur développement, de leur créer de nouvelles opportunités et d’assurer le maintien de leur statut notamment en contrôlant la qualité et la déontologie de leur travail. Notre objectif est simple, rendre l’expérience Junior-Entreprise la plus riche possible et surtout la plus pertinente vis-à-vis des besoins du monde actuel.

 

Quels sont vos prochains grands projets ?

Nous avons de nombreux projets pour les Junior-Entreprises mais le plus important concerne sans aucun doute les 50 ans du mouvement.

 

Les Junior-Entreprises s’adressent aux étudiants qui veulent mettre en application sur des cas concrets ce qu’ils apprennent en cours.

 

Aujourd’hui, notre réseau s’est développé jusqu’à atteindre plus de 22 000 étudiants en France et cet anniversaire, c’est celui des 50 générations qui ont contribué à faire du mouvement des Junior-Entreprises ce qu’il est aujourd’hui. Un anniversaire que nous comptons bien célébrer avec l’ensemble des étudiants qui participent à notre réseau aujourd’hui.

 

Les valeurs véhiculées au sein des Junior-Entreprises ?

Au quotidien nous portons un message d’engagement et d’optimisme. La jeunesse d’aujourd’hui peut et doit prendre en main son avenir.

 

Nous devons nous positionner sur les sujets d’actualités et de sociétés qui nous entourent. Les Junior-Entreprises viennent soutenir cet effort et fournir à des étudiants motivés, engagés, proactifs … les moyens d’être aujourd’hui, les leaders de demain.

 

D’ici 2020, notre ambition est que 25 000 étudiants en France puissent vivre et partager l’expérience Junior-Entreprise.

 

Quel profil pour intégrer une Junior-Entreprise ?

Les Junior-Entreprises s’adressent aux étudiants qui veulent mettre en application sur des cas concrets ce qu’ils apprennent en cours. Que vous souhaitiez devenir administrateur d’une J.E. ou tout simplement travailler pour une J.E. en tant que consultant, ce sont autant de moyens de profiter de l’expérience Junior-Entreprise et de toucher un peu plus et un peu plus tôt au monde de l’entreprise.

 

C’est un moyen de maximiser votre profil employable et de vivre une expérience incroyable au cœur du 1er réseau étudiant de France.

 

Découvrez aussi Bretagne Conseil, la Junior-Entreprise de Rennes School of Business

Skin – Thumbnail