Conseils Parcoursup

À une journée de la fin des voeux sur Parcoursup, Agnès Plessis-Brandi, Directrice du programme Bachelor Digital & Business Development de Grenoble École de Managment, vous partage ses derniers conseils ! 

 

Par Morgan Verres

 

Rappel : 29 mars 23h59 : fin de la phase des vœux Parcoursup (tu ne peux plus ajouter de nouvelles formations)

7 avril 23h59 : fin de la phase de confirmation (tu dois finaliser ton dossier et confirmer tes vœux)

 

Notre page avec toutes les informations sur Parcoursup:

Parcoursup 2022 : tout savoir, tout comprendre by Thotis

 

Quels sont vos derniers conseils pour les voeux Parcoursup ? 

Il est vrai que nous sommes dans les derniers jours de Parcoursup. C’est un moment crucial qui peut être une source de stress pour les lycéens. Le conseil que je pourrais leur donner, est de profiter de ces derniers moments sur Parcoursup pour prendre du recul.

 

Jusqu’à maintenant, les candidats ont fait un certain nombre de salons et de portes-ouvertes. Ils ont dû échanger avec beaucoup d’étudiants et de professeurs. Le but maintenant est de passer en revue toutes les informations récoltées sur les écoles qu’ils visent. Après cela, il est primordial de se poser deux questions essentielles : 

  • Quelles sont les écoles, les programmes, où je me suis vraiment projeté ? 
  • Est-ce que ces programmes-là sont cohérents avec mon projet professionnel ? 

Parcoursup se clôture le mardi 29 mars à 23h50. L’erreur à ne pas faire est d’attendre le dernier moment pour tout boucler. 

 

Les derniers conseils pour bien rédiger sa lettre de projet motivé ?

Premièrement, je conseille aux candidats de mentionner pourquoi ils souhaitent intégrer tel ou tel programme. Sachant qu’une lettre de projet motivé est spécifique à une école, il faut dans ce cas, rendre chaque lettre unique en mettant en avant les points forts de l’école que le candidat vise. Il pourra par la suite développer en disant que ces points sont les raisons pour lesquelles ils postulent à cette formation. 

 

Ensuite, il est important de mettre en avant les qualités qui sont propres au candidat. La lettre de projet motivé est également faite pour mettre en lumière ce que les lycéens ne mentionnent pas forcément dans leur CV : les activités extra-scolaires, les centres d’intérêts, les qualités qui seraient en accord avec la formation visée… En clair, il ne faut pas hésiter à parler de soi. 

 

Enfin, il serait pertinent de terminer sa lettre de projet motivé par une ouverture sur l’année prochaine. Projetez-vous dans cette formation et parlez des compétences que vous pensez pouvoir acquérir grâce à celle-ci.

 

Quelles sont les choses à faire et à ne pas faire ? 

Parcoursup est l’aboutissement d’une démarche. Les lycéens devraient commencer à l’entreprendre en seconde, la peaufiner en première pour en suite la conclure en terminale. 

Si les lycéens commencent à penser à Parcoursup dès la seconde, cela leur permet d’avoir plus de recul et surtout plus de matière pour aiguiller leurs décisions. Par matière, j’entends que dès la seconde, les lycéens devraient aller déjà faire les portes-ouvertes, les salons, en clair, se renseigner sur les formations qui pourraient potentiellement les intéresser.

En ayant cette démarche, cela leur permettraient également de voir que certaines formations qui les intéressaient au départ, ne les intéressent pas tant que cela finalement. Ou, de découvrir aussi des formations auxquelles ils n’auraient absolument pas pensé. 

 

Débuter la démarche Parcoursup dès la seconde, permet un temps d’exploration sans pression ni stress. De ce fait, cela leur permettra d’ouvrir les champs des possibles et d’avoir le temps d’étudier chaque aspect des formations qui pourraient potentiellement les intéresser.

Plus vous vous y prendrez tôt, plus vous aurez le temps de resserrer votre champ des possibilités. Cela vous permettra de vous concentrer uniquement sur les formations qui vous intéressent le plus, une fois en terminale. 

 

Certains hésitent entre postuler en dehors de leur région ou non, qu’avez-vous à leur dire ? 

Sur Parcoursup, il faut placer ses vœux de manière stratégique. Toutefois, il faut laisser place à ses envies ! À part en licence universitaire, il n’y a pas de priorité régionale, donc osez !

 

Il y a un équilibre à trouver entre des formations plus ou moins proches géographiquement.

 

Comment bien gérer ses voeux entre les formations sélectives et non sélectives sur Parcoursup ? 

Tous les conseils de recherches, et d’équilibre mentionnés précédemment, s’appliquent également pour le choix des formations sélectives et non sélectives.

Cependant, concernant les formations sélectives, avant d’émettre un vœu, il est important d’évaluer les chances d’intégrer ces cursus, par rapport à son niveau académique. Il doit pouvoir se situer sur le niveau de sélectivité qui est attendu par la formation visée.

En fonction de cela, si le candidat estime qu’il a toutes ses chances d’intégrer une formation sélective, il n’y a évidemment aucun doute sur le fait qu’il doit y émettre un vœu. Dans le cas où s’il s’agit d’une école sélective qui vous plaît énormément, mais, votre niveau académique par rapport à celle-ci est juste, il faut également y émettre un voeu. En clair, ne vous fermez aucune porte.

Toutefois, par sécurité, il faut aussi mettre d’autres voeux dans des formations où vous aurez plus de chances d’être admis. 

Pour les candidats n’ayant pas fait tout ce travail en préambule de Parcoursup, il est conseillé d’évaluer (ou de réévaluer) les chances d’être admis dans une formation sélective, et cela en toute objectivité. Il est important de se poser la question suivante : est-ce que je corresponds au niveau de sélectivité ? En fonction de la réponse, il faut équilibrer ses voeux car on ne peut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

 

Les conseils d’Agnès Plessis Brandi en vidéo :

 

Qu’avez vous à dire à ceux stressés par leurs choix ? 

Plus on a pris le temps d’anticiper et de préparer Parcoursup, plus on est serein au moment de ses choix et donc moins on est stressé. 

Comme je l’ai dit précédemment, profitez de ces derniers moments pour effectuer les dernières recherches et réévaluer une dernière fois ses voeux avant de les valider. La dernière chose à faire est de le faire dans la précipitation. 

Toutefois, il est important de préciser qu’il faut relativiser. Il y a la phase complémentaire sur Parcoursup. Donc, si jamais dans la phase principale, on n’a pas obtenu ce que l’on souhaitait, ou on découvre finalement qu’une formation nous plaît beaucoup, la phase complémentaire est une seconde chance pour remédier à tout cela.

Enfin, dans le cas où vous seriez accepté dans une formation et que vous vous rendez compte qu’à la rentrée, qu’elle n’est pas faite pour vous, ce n’est pas un échec pour autant. Il y a les réorientations, les admissions parallèles, et il se peut que vous repassiez même par la case Parcoursup ! Ce qui n’est pas une mauvaise chose car, lorsque l’on connaît déjà, généralement, on ne refait pas les mêmes erreurs que la première fois.

 

Conseils Parcoursup