Étudier à Cambridge

Article en partenariat avec l’Institut Prométhée.

 

Paul a étudié au sein de la très prestigieuse Université de Cambridge. Cette expérience exceptionnelle lui a permis de développer de nombreuses compétences et de construire son projet d’avenir. Paul nous raconte tout sur ses études à Cambridge.

 

Bonjour Paul, peux-tu évoquer ton parcours universitaire ?

J’ai eu la chance d’effectuer mon cycle secondaire au sein d’un lycée international principalement réservé à des élèves binationaux. Ayant réussi un concours d’entrée, j’ai pu rejoindre une classe dite « d’accueil », apportant dès lors une dimension anglophone à ma scolarité. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai postulé à Cambridge en Middle Eastern Studies. J’ai rapidement reçu une offre et ai pris la décision d’intégrer ce programme qui a répondu à toutes mes attentes. Le choix de mes études ne s’est pas fait au hasard : celui-ci a fortement été influencé par mon histoire personnelle. Par mon grand-père, je détiens un lien certain avec le Monde Arabe et ai pu développer une sorte de fascination concernant ses traditions et ses enjeux géopolitiques. Le programme quant à lui offrait beaucoup de flexibilité ce qui m’a permis d’effectuer un semestre complet à Madrid pour ensuite m’installer à Beyrouth pour 8 mois.

 

 

Tu as ainsi intégré Cambridge, l’une des meilleures universités au monde. Peux-tu nous parler de ton expérience académique, de ton ressenti ?

Je peux affirmer que j’ai été pleinement satisfait de mon expérience académique au sein de Cambridge. Le cursus « double-diplôme » que j’ai suivi m’a permis de m’immerger dans un environnement unique : mêlant influences européennes (faculté britannique) et arabes (le campus situé à Beyrouth). Cela m’a également encouragé à me plonger, dans le cadre même de mes études, dans un véritable melting-pot de cultures et de références. En plus de cela, les enseignements sont complets et de qualité. En effet, mon cursus m’a permis de toucher à une multitude de domaines tels que l’histoire, la géopolitique ou encore la linguistique (qui reste une composante majoritaire du diplôme).

 

Pour quelles raisons recommanderais-tu d’intégrer cette université en particulier ?

Mon expérience à Cambridge a été géniale et je ne peux qu’encourager tous les étudiants à y postuler. L’université permet à n’importe quel étudiant d’être stimulé sur le plan intellectuel, tout en profitant de l’émulsion créée lors des nombreux travaux de groupes. C’est logique : lorsque les sujets nous intéressent, nous avons tendance à avoir envie d’approfondir par nous-mêmes et d’assouvir notre curiosité. C’est une qualité fortement valorisée à Cambridge ; l’université valorise les élèves qui aiment s’élever intellectuellement. Il serait d’ailleurs regrettable de ne pas profiter des instants magiques qu’offre le campus. A titre d’exemple, il était possible de croiser feu Stephen Hawking simplement en se promenant dans la rue.

 

Qu’en est-il de ton expérience professionnelle ? Tes études à Cambridge t’ont-elles ouvert des belles opportunités ?

Je pense qu’il faut savoir faire preuve de lucidité : peu importe le diplôme que l’on obtient, il ne nous est pas assuré de trouver le stage ou l’emploi de nos rêves. Je peux pourtant vous affirmer qu’être diplômé de Cambridge, c’est détenir un certificat d’excellence qui favorise énormément son insertion professionnelle.

Il y a de cela quelques années, j’avais postulé à Beyrouth sans avoir de connaissances sur place, ni un quelconque lien avec le pays. J’ai tout de même eu la chance d’être retenu, ce qui n’arrive que rarement surtout lorsqu’on est en deuxième année de Licence. Maintenant que je suis diplômé, cela m’aide toujours autant : je suis systématiquement pris en considération lors de mes entretiens, même lorsque je ne suis pas admis. On peut parler d’un véritable « Effet Cambridge » !

 

Peux-tu également nous parler de la vie étudiante et associative sur le campus ?

Cambridge témoigne d’une organisation universitaire unique ! En tant qu’étudiants, nous avons l’impression d’être projetés dans l’univers d’Harry Potter : l’université est le lieu où nous étudions, mais également le lieu où nous mangeons, nous nous rencontrons et où nous dormons. Les élèves sont répartis par dortoirs, qui ont chacun une histoire et des caractéristiques qui leurs sont propres. Personnellement, je logeais au sein de la Maison Selwyn, que je recommande d’ailleurs.

La grande majorité des activités extra-scolaire a ainsi lieu sur le campus, qui offre une multitude d’expériences uniques. Des compétitions entre les maisons sont régulièrement organisées durant les semestres, ce qui contribue à rajouter du dynamisme dans la vie étudiante. Cambridge encourage ses élèves à s’engager à tous les niveaux. Les associations fleurissent donc partout. Je me rappelle qu’avec des amis, nous avions créé la première association de pétanque de Cambridge, ce qui m’a procuré un véritable sentiment de fierté et de satisfaction personnelle.

 

Selon toi, comment se préparer au mieux à intégrer une université aussi prestigieuse que Cambridge ?

Ce qui peut paraître surprenant au premier abord est le fait que je sois issu du système scolaire français. En effet, je n’avais jamais songé à effectuer mes études supérieures dans l’une des grandes universités anglo-saxonnes. Au lycée, ma rencontre avec des élèves qui viennent de tous les horizons n’a fait que renforcer mon ouverture d’esprit, d’où l’importance de chercher à se renseigner autour de soi. En effet, les années passées en classe accueil du lycée international n’ont fait que renforcer un attrait certain pour les études anglophones. Pourtant, à 15 ans, je ne savais même pas ce qu’était Cambridge. C’est par mes rencontres et les conseils reçus autour de moi que j’ai pu matérialiser ma démarche de candidature. Au-delà des formalités administratives pour candidater, la préparation est tout autant psychologique : je me rappelle avoir lu « Les milles et une nuit » ainsi que de la littérature moyen-orientale pour m’imprégner des influences de la région. Il existe ainsi en amont une véritable préparation personnelle qui est indispensable.

D’un point de vue plus pratique, l’accompagnement proposé par des structures telles que l’Institut Prométhée favoriserait les chances de n’importe quel élève d’intégrer Cambridge. La grande majorité des élèves qui sont admis dans les meilleures universités en Angleterre bénéficient en effet de ce type d’accompagnements complémentaires pour optimiser leurs chances. En effet, les processus de candidatures sont de plus en plus complexes et témoignent aujourd’hui d’une compétition qui s’intensifie fortement. Ainsi, être accompagné pour ses candidatures peut véritablement permettre de faire la différence.

 

Découvre le parcours d’Alexia à Harvard

D’un bac sans mention à l’Université de Harvard, Alexia raconte !

 

Quels sont tes objectifs pour la suite ?

Etudier à Cambridge m’a ouvert beaucoup de portes, c’est indéniable. J’ambitionne fortement de travailler dans la Sécurité Nationale, afin de pouvoir défendre la France et contribuer à rendre le pays plus sûr. En effet, je garde en mémoire les événements de 2015, qui ne devraient plus jamais se produire car personne n’a envie de revivre cette expérience. J’envisage ainsi de m’engager en tant que réserviste dans l’armée, tout en cherchant un stage au Ministère des armées ou au sein de la Défense (ou encore même en tant qu’assistant parlementaire).

 

Un dernier conseil pour celles et ceux qui souhaiteraient s’engager dans de grandes études ?

Lire et rechercher l’information ! C’est très important et ce, pour deux raisons : lire permet de s’ouvrir sur le monde et d’apprendre des choses, rechercher l’information nous maintient dans une posture proactive. Je pense que c’est important d’être curieux, de parler de ses ambitions et de demander autour de soi. Internet est également un outil fantastique. Enfin, je dirais que se faire conseiller par des professionnels est un plus non négligeable. L’accompagnement par des structures comme l’Institut Prométhée peut également permettre à quiconque de s’ouvrir à des opportunités auxquelles il n’aurait pas pensé au préalable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.