Les filièresOrientationDevenir Architecte

 Comment devenir architecte ? Comment intégrer une école d’architecture ? Matières, débouchés, admission sur Parcoursup : on vous dit tout sur les études d’architecture ! Tu rêves de devenir architecte, cet article est pour toi ! Merci à l’UNEAP (Union Nationale des Étudiants Architectes Paysagistes) pour la collaboration.

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 10 min

 

UNEAP

Merci à l’UNEAP pour la collaboration.

 

Comment devenir architecte ?

En France, la formation en architecture menant au Diplôme d’Etat d’Architecte (DEA) est délivrée dans 22 établissements, dont 21 écoles publiques. 90% des architectes sont formés dans des ENSA(P) : Écoles Nationales Supérieures d’Architecture (et de Paysage). Vingt et une écoles sont publiques, placées sous la cotutelle du Ministère de la Culture (MC) ainsi que du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). Deux de ces établissements sont des Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage (ENSAP), qui sont celles de Bordeaux et de Lille.

L’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg (INSA Strasbourg), est une exception dans la formation française, elle est la seule école d’ingénieur qui forme des architectes au sein de son département d’architecture. S’ajoute également l’Ecole Spéciale d’Architecture (ESA), établissement privé à Paris agréé par le ministère de la culture. Enfin, l’école de Chaillot, est un établissement public d’enseignement supérieur ouvert sur concours à des architectes diplômés d’état souhaitant se spécialiser dans le patrimoine.

 

Contacte un étudiant en études d’architecture ici !

Architecture & Paysage : contacte un étudiant !

 

Quelles sont les matières phares durant le cursus de la formation d’architecte ?

Le projet architectural est la grande spécificité de l’enseignement de l’architecture, celui-ci se veut comme une mise en pratique de l’architecture par l’étudiant. Tout au long d’un semestre, l’étudiant est invité à concevoir un lieu selon différentes problématiques (site; programme) et invoquer au cours de cette conception diverses connaissances qu’il aura acquis grâce aux autres matières qu’il aura suivi : la représentation graphique ( dessin, infographie ), les sciences de la construction ou encore les sciences humaines et sociales ( sociologie de la ville, urbanisme, anthropologie). La formation pour devenir architecte se veut très complète et chaque matière est importante.

 

Quelles sont les spécialisations en architecture ?

Il existe une grande multiplicité des spécialisations, ces spécificités apparaissent particulièrement à partir du second cycle (grade Master), nous pouvons notamment citer les double cursus architecte-ingénieur ou ingénieur-architecte (présents dans 13 établissements), les masters spécialisés en urbanisme, scénographie (présents à l’ENSA Nantes et Paris La Villette), design (à l’ENSA Nancy), architectures navales (ENSA Nantes) ou d’urgence (à l’antenne réunionnaise de l’ENSA Montpellier). Celles-ci divergent selon les écoles car les établissements sont autonomes pédagogiquement et peuvent, de ce fait, ouvrir des cursus à condition d’avoir été reconnus par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 

En conséquence, il est toujours judicieux de s’informer sur les écoles auxquelles on compte postuler, celles-ci présentent les différents diplômes qu’elles proposent au sein de leur site internet ou au cours de leur journée portes ouvertes. Mais bien sûr, si l’on souhaite accéder à un diplôme spécifique qui n’est pas proposé au sein de l’établissement dans lequel on se trouve, il est toujours possible d’effectuer un transfert dit “inter-ENSA” entre la Licence et le Master.

 

À découvrir : le BTS ECC (Études et Économie de la Construction)

BTS ECC – Études et économie de la construction

 

Comment choisir son école d’architecture ?

Afin de devenir architecte, il est important de choisir son école en fonction des études et disciplines qui nous plaisent et que l’on souhaite approfondir, chaque école enseigne de manière différente et se diriger vers une école où le programme correspond à nos attentes est le plus important à prendre en compte lors du choix d’une école.

 

Ensuite se pose également la question de l’ambiance, les études d’architecture sont particulièrement rudes et il est nécessaire d’évoluer dans un cadre qui nous sied. Cela passe notamment par la vie associative et étudiante de l’établissement, un bon conseil reste de participer aux journées portes ouvertes, c’est une très bonne occasion de questionner les étudiants sur le cadre dans lequel ils évoluent.

 

Pouvez-vous revenir sur les quelques écoles hors ENSA à donner le titre d’architecte ?

Parmi les établissements délivrant le Diplôme d’Etat d’Architecte (DEA), deux ne font pas parti des Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture : l’Ecole Spéciale d’Architecture (ESA) située à Paris et l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) à Strasbourg.

 

À découvrir aussi : Étudier à l’INSA

 

Le premier est un établissement privé, sa « position » singulière procède d’abord de son statut. Établissement privé d’enseignement supérieur, le diplôme de DESA est ociellement reconnu par l’État depuis 1934. Ses diplômes des 1ère et 2ème cycles de formation initiale sont reconnus par équivalence au DEEA et DEA des ENSAM, et visés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, tandis que le Ministère de la Culture «habilite» son programme et le reconnaît conjointement, son diplôme d’architecte donnant accès à la formation HMONP. Cette double tutelle garantit le contenu de son enseignement et la qualité de l’établissement. Ce statut singulier l’oblige à faire preuve d’une innovation constante et d’excellence dans son projet pédagogique.

 

Le second est la seule école en France à former à la fois des architectes et des ingénieurs. Les études d’architecte à l’INSA Strasbourg durent cinq ans après le concours d’entrée à Bac + 1, et tous les étudiants peuvent obtenir à l’issue de 3 années en classe unique architecte-ingénieur un Bachelor en architecture et ingénierie. L’INSA Strasbourg valorise ainsi la formation en ingénierie de ses étudiants en architecture.

 

Pourquoi recommandez-vous cette formation ?

Les études en architecture apportent des cultures multiples (scientifiques, littéraires, techniques, artistiques…), une ouverture d’esprit, une manière différente de voir comment se construit notre environnement, mais aussi pour la diversité des sujets et disciplines que l’on étudie lors de cette formation. Devenir architecte est le rêve de beaucoup de lycéens nous les invitons à s’intéresser à cette formation.

 

Quelles sont les voies d’accès en architecture ? Parcoursup ?

Voie Post-Bac :

Il existe deux différentes phases au cours de l’admission : la première, la phase dite “d’admissibilité” est une phase de sélection par dossier, le candidat partage via la plateforme Parcoursup ses relevés de notes de première et de terminal (deux premiers trimestres) ainsi qu’une lettre de motivation.

A l’issue de cette première phase, la seconde ou phase d’admission, les candidats sélectionnés effectuent un entretien durant lequel ils sont invités à prouver leur motivation et présenter leurs centres d’intérêts. Il n’est pas nécessaire de prouver une connaissance en architecture car celle-ci s’acquiert au cours des études.

 

A l’ESA et l’INSA Strasbourg :

L’admission à l’Ecole Spéciale d’Architecture est propre à l’école : les candidats participent à un examen composé de deux épreuves et présentent, au cours d’un entretien individuel, un dossier de travaux personnels. Les critères d’admission sont la motivation, l’ouverture d’esprit et la curiosité, la culture générale, les aptitudes au dessin et à l’appréhension de l’espace.
L’entrée dans la formation en architecture de l’INSA Strasbourg se fait à Bac+1, sur concours national, sur la base du programme de première année des classes préparatoires aux grandes écoles. Trois épreuves écrites (maths, physique et expression littéraire et plastique) puis deux épreuves orales pour les candidats retenus (entretien de motivation et langue vivante) constituent ce concours. L’entrée des élèves ingénieurs de première année de l’INSA Strasbourg peut se faire sur classement.

 

Passerelles :

Intégrer une école en cours de cursus est également envisageable en présentant un dossier à l’école envisagée. Il est ainsi possible de rentrer directement en Licence 2, Licence 3 ou Master 1, selon les études effectuées précédemment.

 

Découvre tous nos contenus pour t’aider à trouver ta voie sur Thotis Orientation !

Orientation

 

Les frais de scolarité des écoles d’architecture ?

Les frais de scolarité varient selon les écoles d’architecture et les cycles auxquels on s’inscrit. Les frais de scolarité en licence (1er cycle) varient entre 350€ et 380€ par année. En Master, ceux-ci atteignent des montants entre 500€ et 600€ par année. Ces frais sont moindres comparés aux chiffres de l’enseignement supérieur, cependant les dépenses liées aux études (matériaux de maquette; logiciels; ouvrages; voyages) sont particulièrement importantes et sont plus ou moins prises en charge par les établissements.
Enfin, les étudiants boursiers sont exemptés des frais de scolarité et de la contribution à la vie étudiante et de campus, la seconde étant d’un montant de 90€ par an.

 

Que faut-il savoir avant d’intégrer des études pour devenir architecte ?

Les études d’architecture sont particulièrement chronophages et demandent beaucoup de rigueur, de curiosité et d’investissement. La passion et la patience sont de mise mais aucune connaissance sur les domaines de l’architecture ou du dessin ne sont nécessaires pour intégrer ce cursus.

 

Vos conseils pour réussir ses études d’architecture ?

Il est indispensable d’aimer son travail puisqu’il prend beaucoup de temps, en outre, savoir s’organiser est indispensable. Il faut néanmoins savoir se détacher de celui-ci pour continuer d’autres activités et s’imprégner de la vie étudiante.

 

Quels sont les débouchés en architecture ? Devenir architecte est-il obligatoire ?

Nous pourrions penser qu’il n’existe qu’un unique débouché, celui de devenir architecte, en réalité les possibilités sont multiples. Ainsi, nous ne parlons pas d’une formation d’architecte mais bien des formations de l’architecture.

En effet, autres que les diplômes spécifiques au sein des écoles d’architecture (double-cursus architecture et ingénierie; scénographie; design; etc…), le cursus initial qui vise au Diplôme d’Etat d’Architecte (DEA) peut précéder à une Habilitation à la Maîtrise d’Oeuvre en son Nom Propre (HMONP), d’une durée d’une année et permettant d’ouvrir sa propre agence ou un doctorat permettant de devenir chercheur ou enseignant-chercheur.

 

Au sein du cursus initial, la pluralité des enseignements peut amener à une grande diversité de parcours, de graphiste à photographe, d’architecte de jeux vidéo à membre conseiller des collectivités territoriales. Nous vous conseillons par ailleurs, l’écoute du podcast proposé par l’UNEAP, “archi-quoi”, qui s’articule en conversation avec des personnes ayant suivi ce cursus mais exerçant des professions différentes, celui-ci est disponible sous diverses plateformes. Donc les études d’architecture permettent de devenir architecte mais pas seulement.

 

Comment s’organisent les stages ? L’international durant la formation d’architecte ?

Trois stages obligatoires sont à effectuer durant les études d’architecte ou pour devenir architecte. Les étudiants sont responsables de la recherche de leur stage.

 

Le stage ouvrier :

D’une durée minimum de deux semaines, ce premier stage doit être réalisé durant la première année du premier cycle. Effectué dans une entreprise du bâtiment ou de l’artisanat, il permet la découverte du monde du bâtiment et une première approche du monde du travail.

 

Le stage de première pratique:

D’une durée minimum d’un mois, ce stage doit être fait entre la deuxième et la troisième année, du premier cycle. Son objectif est d’appréhender la diversité des pratiques architecturales. Il doit être fait dans le milieu de l’architecture, ce qui ne signifie pas qu’il doit être fait obligatoirement dans une agence d’architecture. Ce stage permet surtout d’appréhender la pratique de l’architecte dans le monde du travail et permet de connecter les étudiants à la réalité professionnelle.

 

Le stage de formation pratique :

D’une durée minimum de deux mois, il doit être fait durant le deuxième cycle. Il s’effectue sous tutelle d’un architecte et permet une première expérience professionnelle.
Les étudiants en cycles Licence et Master ont la possibilité de partir à l’étranger pour effectuer leur stage. En fonction du pays d’accueil, les conditions spécifiques relatives à l’obtention du visa stagiaire, les modalités d’exonération des charges sociales selon la législation locale, ainsi que la protection sociale en matière d’accident du travail et d’assurance maladie sont différentes.
Selon les politiques de chaque école, il est possible d’effectuer un erasmus ou une mobilité d’un ou deux semestres à l’étranger avec une convention de l’école d’accueil et celle où l’étudiant est inscrit. Le dossier doit être réalisé durant l’année précédant la mobilité. Selon les écoles il est possible d’effectuer cet échange dès la 3ème année jusqu’au diplôme. Plus couramment l’échange s’effectue en Master 1 soit la 4ème année d’étude.

Cette expérience à l’étranger en école d’architecture permet par crédits acquis, de valider les semestres correspondant. C’est l’occasion pour un étudiant en architecture d’acquérir une seconde culture, une seconde pensée, d’être confronté à une nouvelle pédagogie.

 

Avez-vous une idée des salaires à la sortie des écoles d’architecture ?

Le salaire est particulièrement disparate au sein de la profession, celui-ci dépend de plusieurs facteurs : ancienneté; secteur (privé; public); statuts (salarié; indépendant); taille de l’agence dans laquelle on travail; nombre de projets. Mais l’on sait qu’en moyenne, un jeune architecte diplômé touche environ 1 800€ par mois au titre de salarié.

 

L’UNEAP, dans tout ça, quel est son rôle ?

L’Union Nationale des Etudiants en Architecture et Paysage (UNEAP) est une association loi 1901 créée en avril 2011 à l’initiative de 7 associations d’étudiants en architecture et paysage.
Elle a pour vocation la représentation de tous les étudiants en architecture et en paysage de France.

 

Cela peut t’intéresser : Étudier à l’École polytechnique

Pourquoi j’ai choisi l’École Polytechnique ? Le témoignage d’Alice

 

 

L’UNEAP a ainsi trois grandes missions:

– Représenter les étudiants, défendre leurs intérêts et promouvoir les filières de l’architecture et du paysage auprès des instances et des pouvoirs publics, ainsi que tous les acteurs de nos études et nos filières.

– Soutenir la vie étudiante dans chaque école, notamment en formant les étudiants associatifs et élus à leur rôle , en promouvant l’engagement étudiant et en développant des outils et services pour les étudiants et les acteurs de la vie étudiante de chaque école.

– Participer à une cohésion nationale des étudiants en architecture et paysage en les réunissant à l’occasion d’événements nationaux, ainsi qu’en permettant la mise en réseaux, l’échange et le dialogue entre les différentes écoles.
Apartisane, asyndicale et aconfessionnelle, l’UNEAP réunit des étudiants bénévoles de toute la France, membres actifs de l’association. Pour assurer son fonctionnement, elle repose sur des financements privés et publics (subventions du Ministère de la Culture et de l’Ordre des Architectes).

 

Afin de représenter au mieux l’ensemble des étudiants en architecture et paysage, elle adopte un modèle ascendant. Elle est ainsi administrée par des étudiants de chaque école, qui font le relais du local au national.

 

Par ailleurs, le collège des étudiant·e·s rassemble l’ensemble des représentants étudiants de toutes les écoles d’architecture et de paysage. Il est la tête pensante de la représentation étudiante. Sa présidence prend également la présidence de l’UNEAP. Si tu veux devenir architecte ou en savoir plus sur les études d’architecture, n’hésite pas à contacter l’UNEAP.

 

Pouvez-vous présenter la vie associative en école en école d’architecture ?

Les associations étudiantes en architecture sont dans leur majorité régies par la loi de 1901 dite Loi des associations à but non lucratif. Aussi varié que les profils de ses acteurs, le milieu associatif t’offre une multitude de possibilités. Tu peux en effet y trouver des associations organisatrices d’événements (soirées, workshop, conférences, …), des assos mettant en place des actions humanitaires ou des entraides étudiantes (vente de matériel à prix réduits, accueil des erasmus, projet humanitaire…), ou encore développant une offre de loisirs (associations sportives, photo, dessin, …).

Le Bureau Des Étudiants ou des Associations : BDE ou BDA, est l’une des associations les plus représentées au sein des ENSA/ENSAP. Elle organise généralement l’animation de la vie quotidienne de l’école par l’organisation d’événements. Très souvent, elle occupe une posture centrale, autour de laquelle peut se retrouver l’ensemble des associations, par exemple pour l’organisation d’événements communs.

 

En vidéo : d’un lycée ZEP (Sarcelles) à la Silicon Valley, la belle ascension d’Emmanuel Kinzonzi

 

Qui travaille dans une association ?

Une association est généralement composée d’un bureau et de multiples membres ou adhérents en fonction de son organisation. Un bureau est souvent composé d’une présidence, d’une vice-présidence, d’un secrétariat et d’une trésorerie. La présidence représente et est responsable de l’association ; elle est épaulée dans ces responsabilités par la vice-présidence. Le secrétariat est en charge des comptes-rendus des actes de l’association ; c’est le témoin de ce qui s’y déroule. Plus largement, il met en place et veille au bon cadre de travail de l’association. Enfin, la trésorerie est responsable des finances de l’association, elle peut avoir à gérer des budgets, fixer des prix ou encore à sommer des subventions.
D’autres rôles importants peuvent être à noter dans une association comme un graphiste, un chargé de presse ou encore un délégué recrutement. Les postes s’adaptent à l’activité de l’association et sont presque aussi variés que tes ambitions.

 

Pourquoi intégrer une association ?

Les raisons pour intégrer une association en architecture peuvent être multiples. Tu peux par exemple vouloir t’engager afin de défendre une cause qui t’es chère, d’animer la vie étudiante, de partager des expériences et connaissances avec d’autres étudiants, de réaliser un projet spécifique avec des amis, ou toute autre raison. Il te suffit alors de te renseigner sur les associations présentes dans ton école afin d’en intégrer une, ou bien même de créer ta propre association si tu as un projet en tête !
L’engagement des étudiants associatifs est reconnu au sein de leur établissement, ce qui leur permet de bénéficier d’aides et d’avantages durant leur scolarité visant à compenser le temps dédié à cette activité.

 

Découvre toute l’actualité sur Thotis Vie Étudiante & Actualité

Vie Étudiante & Conseils

 

Aller au-delà de tes études d’architecture

Les associations peuvent très souvent être considérées comme un complément des études. Certaines sont directement rattachées à ta filière et peuvent alors s’inscrire dans ton parcours. Cela peut être le cas des associations culturelles, de médiation, de sensibilisation. D’autres, en revanche, ne semblent pas avoir de lien direct. Cependant, s’engager dans une association est toujours gage d’apprentissage, à la hauteur de ton engagement.

 

Développer ses compétences et s’enrichir.

Être étudiant associatif, c’est aussi vivre une expérience enrichissante, gratifiante et humaine. En effet, l’association est un moyen d’explorer des possibilités, de sortir de ta zone de confort ou d’assumer des rôles nouveaux.
Au-delà de t’apporter une liberté d’entreprendre de nombreux projets, l’associatif te permet d’approfondir de nombreuses connaissances et de développer des compétences et outils précieux pour ta formation et ta progression à la fois personnelle et professionnelle : gestion de projet, gestion d’équipe, prise de responsabilités… C’est aussi l’occasion d’explorer des pistes plus techniques comme par exemple l’établissement d’un budget ou la gestion d’une coopérative. Tous ces acquis sont valorisables dans le monde du travail, par leur mise en application mais aussi, plus simplement, parce qu’ils sont recherchés par tes futurs employeurs. Enfin, l’engagement associatif t’apprendra beaucoup sur toi-même, sur tes méthodes de travail et sur ta capacité d’investissement.

 

Pour plus d’informations pour devenir architecte :

Sur la formation : Le site de L’UNEAP.

Ou l’ouvrage “les études supérieures en architecture et paysage en France” co-écrit par le Ministère de la culture et l’UNEAP et téléchargeable sur le site du Ministère.

Sur le métier d’architecte: Le site de l’ordre des architectes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires