actualité étudianteStages & EntreprisesConfinement

Marwan a cofondé Pedagome, une start-up qui permet aux étudiants de donner des cours particuliers aux écoliers, collégiens et lycéens. Ces cours particuliers traitent de différentes matières des mathématiques à la musique en passant par l’informatique. Marwan nous présente son projet et revient sur la mise en place des cours par webcam en cette période de confinement.  

 

Peux-tu revenir sur ton parcours ?

J’ai obtenu un bac S avec plus ou moins de réussite au lycée Fabert à Metz. Le lycée a été une belle expérience notamment grâce aux rencontres que j’y ai faites, moins par les cours en eux-mêmes. C’est une période où j’ai été un peu frustré par les cours, j’avais besoin de plus de concret et je n’avais plus réellement de motivation.

 

Ensuite, j’ai intégré l’ICN, une école de commerce à Metz et Nancy, directement en post-bac. Cela m’a permis d’avoir un peu plus de concret tout en restant encore dans ma ville natale. En deuxième année, j’avais 18 ans et j’ai décidé de sauter un nouveau pas et de créer mon entreprise de cours particuliers, Pedagome (anciennement Escola).

 

Tous nos contenus d’Orientation à découvrir sur Thotis Orientation

Orientation

 

Présente-nous Pedagome, ta plateforme de cours particuliers à domicile.

C’est une start-up de cours particuliers à domicile, nous dispensons des cours dans une vingtaine de domaines, des matières scolaires aux langues en passant par la musique.

Notre spécificité est que nos enseignants sont à 100% des étudiants, le but étant de ne pas apporter aux élèves un copier-coller de ce qu’ils ont déjà à l’école, au collège ou au lycée toute la journée. Un étudiant-enseignant et son élève auront des facilités indéniables pour communiquer, et le feeling passe quasiment instantanément à chaque fois, ce qui est un très bon début pour progresser. Nos enseignats ont une liberté dans leur pédagogie, nous sommes là pour être en support, et nous permmettons ainsi à nos élèves de bénéficier d’une démarche réellement complémentaire à leurs cours à l’école, au collège ou au lycée.

Nous avons récemment changé de nom pour Pedagome (jeu de mot entre pédagogie et home), un nom plus professionnel et que nous pouvons déposer.

 

Comment t’es venue l’idée de proposer des cours particuliers ?

Je donnais des cours particuliers juste après mon bac, j’avais une dizaine d’élèves que je suivais environ 15 heures par semaine. J’étais le couteau-suisse des cours particuliers à domicile, je proposais des cours en français, anglais, mathématiques, physique… J’adorais faire ça, mais il est arrivé un moment où je ne pouvais plus accepter de nouveaux élèves. J’ai donc eu l’idée de créer une plateforme pour mettre en relation des étudiants et des élèves.

 

Qui a participé à ce projet de cours particuliers ?

C’est une aventure avant tout collective. J’ai fondé la start-up avec Franck, mon ami d’enfance, qui s’occupe de la partie process et techonologique notamment. Plusieurs de nos amis nous ont aussi apporté de l’aide au début, pour la communication, les recrutements, les idées, nous n’étions jamais seuls. Nous avons également désormais deux City Managers, à Metz et Nancy, qui s’occupent du recrutement des enseignants et du suivi des élèves.

 

Pourquoi rejoindre Pedagome ?

Parce que nous montrons depuis plus de deux ans que les étudiants sont motivés par l’éducation de leurs cadets, et notre élan de solidarité en est d’ailleurs à nouveau la preuve. Les étudiants qui dispensent des cours avec nous sont passionnés par le domaine qu’ils transmettent, et c’est ce qui se ressent tout de suite.

Nos cours sont d’ailleurs accessibles à tous – notre élève la plus jeune a 4 ans et suit des cours d’anglais, le plus âgé a 72 ans et suit des cours d’informatique, même si 70% de nos élèves sont des collégiens et des lycéens.

Nous sommes aussi agréés par l’Etat, ce qui permet aux parents ou aux élèves de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% sur le montant des cours. Finalement, les élèves bénéficient de cours à des tarifs abordables (concurrençant ceux des cours non déclarés), le tout en ayant la garantie d’avoir un étudiant-enseignant recruté et un réel suivi autour des cours.

 

Proposez-vous actuellement des cours particuliers pour les élèves confinés ?

Nous travaillions déjà à proposer dans un futur proche des cours individuels par webcam afin d’apporter un complément à notre démarche. Les annonces du confinement ont précipité cela et nous avons tout mis en oeuvre pour être prêts pour les cours à distance, ce que nous avons réussi. Nous nous sommes alors dits que c’était un moment délicat pour un grand nombre de personnes et que l’heure était davantage à la solidarité qu’aux affaires. Nous nous sommes donc concertés avec nos enseignants-étudiants et la quasi totalité a été d’accord pour nous suivre dans cette aventure de cours gratuits.

Depuis lundi 16 mars, nous avons eu des dizaines d’appels et ce sont près de 70 élèves que nous avons pu aider pour le moment. Nous voulons garantir un minimum de 2h par semaine pendant le temps du confinement à un maximum d’écoliers, collégiens et lycéens. Il n’y a pas de conditions particulières, même si ceux qui sont en difficultés scolaires sont prioritaires pour recevoir les cours.

 

Comment fonctionnent ces cours particuliers à distance ?

Les étudiants-enseignants et les élèves ont accès à une plateforme sur laquelle ils peuvent communiquer par webcam, par chat, se partager des documents, partager leur écran et écrire du brouillon sur un tableau blanc : un bon confort de travail est proposé et pour l’instant pas de problèmes de réseaux majeurs à signaler.

 

Quels sont tes projets à l’avenir ?

Nous serons bientôt prêts à nous étendre dans de nouvelles villes et nous n’attendons que cela.

Aussi, nous avons un bureau au tiers lieu « Bliiida » à Metz et nous allons passer un cap puisque nous y proposerons des cours en groupe dès septembre. Il s’agira d’un programme nommé « Super Senior » qui consistera, en partenariat avec Bliida et la ville de Metz, à ce que quatre groupes de dix seniors bénéficient de cours d’informatique et de sensibilisations aux usages du numérique.

Nous travaillons également à proposer bientôt des cours en groupes de quatre ou cinq pour les collégiens et les lycéens, et nous développons également une application mobile.

 

Un dernier mot ?

Nous sommes passionnés et ambitieux, prêts à vous accueillir en tant qu’élèves ou étudiant-enseignants, n’hésitez pas !

 

Découvre les conseils de Mathilde pour réussir ton Bac

Comment obtenir ton Bac Mention Très Bien ? Les conseils de Mathilde qui a obtenu 18,23 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires