LES MUTATIONS TECHNOLOGIQUES

Créée en 1995, l’École Supérieur des Technologies Industrielles Avancées, est un établissement public habilité par la CCI, Chambre de Commerce et d’Industrie. L’ESTIA propose une formation d’ingénieur et des activités de recherche ancrées dans la réalité d’une époque en phase de ré-industrialisation et de transformation technologique et numérique. À l’issue de cette formation, les ingénieurs fraichement diplômés pourront former et développer des compétences, au service des entreprises et du développement économique des territoires.

 

Par Morgan Verres
Temps de lecture : 4 minutes

 

L’ESTIA, une recherche innovante et soucieuse du futur

L’ESTIA étudie, conçoit et met en œuvre des Interfaces Durables et “encapacitatrices” pour des interactions Homme-Homme, Homme-Système et Système-Système. Le but étant de contribuer à l’évolution vers l’usine du futur et prendre en compte les transitions technologiques. Le campus d’ESTIA comprend trois pôles : 

  • Formation : un pôle qui comprend le cursus ingénieur, les bachelors et mastères 
  • Entreprise : ce pôle est équipé de trois incubateurs accélérateurs de start-ups et cinq plateformes technologiques 
  • Recherche : ESTIA-Recherche a été créé en 1998 et est conventionné par l’Université de Bordeaux. Il regroupe une centaine de chercheurs qui développent une démarche pluridisciplinaire en se basant sur ces quatre axes de recherche :
            • L’intégration des énergies renouvelables
            • La créativité et éco-conception 
            • La tangibilité des relations Humain-Machine ou Humain-Système 
            • Les systèmes humains et technologiques et le pôle d’aide à la création d’entreprises technologiques.

 

L’ESTIA-TECH : un équipement à la pointe de la technologie

Dans le pôle recherche, l’ESTIA a créé l’ESTIA-TECH. L’objectif est de faire émerger des réponses innovantes aux problématiques des entreprises, et mettre en place des contrats de coopérations en recherche et développement. Tout cela en mobilisant les équipes et les équipements de l’ESTIA. ESTIA-TECH a développé quatre plateformes techniques et technologiques qui sont équipées pour le développement, la modélisation, les tests, et enfin, l’expérimentation des nouveaux services ou produits : 

  • ENERGEA : première plateforme créée par l’ESTIA en 2006, propose des moyens de développement et de tests en électronique de puissance et électrotechnique au service des Énergies renouvelables.

ENERGEA

 

  • PEPSS : inaugurée en 2010, cette plateforme offre la possibilité de prototyper et de tester des usages de produits et de services. 
  • COMPOSITADOUR : inaugurée en 2010 également, spécialisée dans les procédés robotisés, de mise en oeuvre de matériaux composites, et industrialise des nouveaux procédés.

COMPOSITADOUR

 

 

  • ADDIMADOUR : créée en 2017, propose un environnement unique en France. Il s’agit d’une plateforme d’innovation et de transfert de technologie dédiée à la fabrication additive et métallique. 

Toutes ces plateformes sont soutenues par des entreprises, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ainsi que par la communauté d’agglomération Pays-Basque.

 

Des programmes qui couvrent toutes les problématiques sociétales du futur

Afin d’inclure et d’anticiper les mutations technologiques à venir, l’ESTIA a mis en place des chaires d’innovation industrielle : 

– La Chaire BALI (Biarritz Active Lifestyle Industry) a été créée en 2017. Il s’agit d’un programme d’enseignement et de recherche sur les innovations technologiques à venir dans l’industrie de la mode et du textile. Les entreprises partenaires sont : Décathlon, Petit Bateau, ERAM, Aigle, le Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) 

– La Chaire FLEXTECH est en partenariat CentraleSupélec (Université Paris Saclay). Elle dispose d’un programme de recherche dans le domaine de l’Intégration Humains-Systèmes (IHS) au sein des systèmes complexes à autonomie croissante. Elle vise à concevoir des flottes de robots, de véhicules, des jumeaux numériques pour aider au diagnostic de pannes. Parmi les entreprises impliqués nous avons : CS Group, Armée de l’Air et de l’Espace, et bientôt, Thales.

– La Chaire DREAM est en partenariat avec SIGMA Clermont. Elle a pour vocation de développer des activités d’enseignement et de recherche dans le domaine de la robotisation des nouveaux procédés de Fabrication. Plus particulièrement, elle participe à rendre visible les plateformes Addimadour et Compositadour auprès de la communauté scientifique française et européenne. 

 

En résumé, l’ESTIA-R, c’est :

-> environ 100 chercheurs : des enseignants chercheurs, des ingénieurs d’étude et de recherche, des post-doctorants, des doctorants et des chercheurs associés

-> 4 plateformes technologiques de pointe

-> 25 doctorants dont 50%  s’insèrent dans le milieu industriel. 

L’ESTIA est un acteur des mutations technologiques qui façonne le futur de l’industrie et de l’entreprise. Le but est de la rendre plus compétitive, plus responsable et plus en phase avec les besoins sociétaux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.