Les études d'Histoire à Caen

L’AEHC est l’Association des Étudiants en Histoire de l’Université de Caen-Normandie. Pour Thotis, elle présente les études d’Histoire à Caen et donne quelques conseils pour réussir.

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 5 min

 

CAEN

Qu’est-ce que la AEHC ?

C’est une association étudiante, son nom complet est Association des Étudiants en Histoire de Caen. Fondée en 2000, elle a pour objectif de créer un lien entre les étudiants d’Histoire, qu’ils soient en licence ou bien dans l’un des masters de la formation (Recherche, Archéologie ou Patrimoine). Chaque année, les adhérents élisent un nouveau bureau constitué d’étudiants en Histoire.

 

Quelles sont vos missions ? 

Pierre : Notre mission principale est d’accompagner chaque étudiant dans leur vie étudiante, dans la mesure du possible bien sûr ! Pour ce faire, plusieurs moyens sont utilisés : conseils, prêts de livres, soirée d’intégration, etc.

 

Tom : On se charge aussi de les informer sur les différents évènements liés à l’Histoire, ainsi que tout ce qui est lié à l’université. 

 

Trois conseils pour réussir en Histoire à l’Université de Caen ?

Tom : Ne pas paniquer, il y a tout un tas de personnes pour vous aider, que ce soit des membres de l’association, des étudiants plus vieux ou même les secrétaires qui sont adorables avec les nouveaux arrivants. Ne pas hésiter à venir faire un tour au local de l’association ; en début d’année il y a pas mal de monde, c’est l’occasion de faire de bonnes rencontres. Et pour finir, je conseillerais de venir à notre soirée d’intégration. C’est la toute première de l’année, et donc un maximum de monde sera présent. Le jeu parrain-filleul permettra au nouvel arrivant de rencontrer des habitués de l’Université.  

 

Vidéo : Réussir sa rentrée à l’université 

Comment venez-vous en aide aux étudiants en Histoire ?

Tom : Principalement en étant à leur écoute. Nous sommes très actifs sur notre page Facebook, ainsi que par mail. Quand des étudiants ont des questions, nous essayons de répondre le plus rapidement possible. Avec les années, nous avons noué de bons contacts avec les équipes enseignantes et administratives. Nous pouvons ainsi faire remonter les informations assez rapidement. Nous travaillons également avec les élus étudiants ; nous avons des représentants en UFR (Unité de formation et de recherche), et dans les conseils centraux. L’un des Vice-Présidents Étudiants est même un ancien président de l’association, ce qui aide dans certaines situations. Nous avons aussi un local pour l’association. Nous proposons aux étudiants de venir s’y restaurer le midi. C’est aussi l’occasion pour eux de nous rencontrer directement. 

 

Les difficultés auxquelles sont confrontées les étudiants en Histoire ?

Tom : Ce sont principalement des difficultés liées aux emplois du temps. Pour les étudiants de première et deuxième année, ils peuvent être un peu lourd (il arrive régulièrement que des matières en option se superposent à d’autres). Il s’agit de problèmes estudiantins classiques, comme ceux liés à l’aspect financiers, mais cela sort de notre domaine. Nous essayons néanmoins de partager des offres d’emplois liées à l’Histoire.  

 

Quelles sont vos relations avec l’Université de Caen ?

Tom : Comme dit plus haut, l’un des VPE de l’Université de Caen est un ancien de l’association, et je suis moi-même élu avec un autre membre de l’association, aux conseils centraux. Nous pouvons donc travailler en étroite collaboration, comme faire remonter directement d’éventuels conflits. Depuis quelques années, chaque nouveau bureau doit effectuer une formation autour de l’organisation d’évènements festifs. Cette formation débouche sur une convention entre l’Université et les associations.  

 

Qu’est-ce que vous apporte cet engagement ?

Tom : Une certaine expérience. Cela fait trois ans que je suis dans le monde associatif, on finit par en faire des choses. Au fil des années, on obtient un certain nombre de compétences qui pourront nous servir plus tard. Cela va de l’accueil des étudiants, jusqu’à la gestion d’un budget pour un évènement. Outre le côté pratique, c’est aussi une expérience personnelle très enrichissante. J’étais quelqu’un de très timide avant ça. L’association m’a permis de rencontrer un tas de personnes. Aujourd’hui, c’est à moi de passer le flambeau et d’aider la nouvelle génération à bien s’intégrer, et je trouve ça très plaisant comme sentiment. 

 

Quels sont vos évènements phares ?

Tom : Le rallye Histoire, c’est le dernier événement de l’année et ça fonctionne toujours bien. Nous invitons les professeurs à participer, ce qui nous permet de terminer l’année sur une bonne note. C’est aussi un moyen pour les organisateurs de se “venger” des professeurs en leur donnant des tests semblables à des contrôles.  

 

Ce qui vous a motivé à rejoindre l’asso ?

Tom : Mes amis en grande partie, et l’envie de rencontrer d’autres personnes. En deuxième année d’Histoire, je fréquentais pas mal de gens membres de l’association. Quand ils ont monté un bureau, je suis devenu membre actif. 

 

Quels sont vos liens avec les autres associations ?

Tom : Nous avons des bonnes relations avec elles. Ayant participé à plusieurs formations, j’ai pu rencontrer les autres présidents de bureau. Après quelques années, nous finissons par tous nous connaître car on suit le même parcours : adhérents, membres actifs et enfin membres du bureau.

Cette année, nous allons essayer de faire plus d’évènements en partenariat avec les autres associations de notre UFR (Humanité et Sciences Sociales). Cela va nous permettre de varier nos évènements, mais aussi de faire venir des personnes qui ne seraient pas intéressées en temps normal. 

 

Avez-vous des partenariats ?

Tom : Oui, et ils changent chaque année, même si nous retrouvons des classiques comme le Bar de la Fac, qui nous accueille lors de certains events et qui nous propose des réductions. Pour cette année, je ne peux encore rien dire car nous sommes en train de les mettre en place. Mais nous devrions avoir des partenariats avec un autre bar, une librairie, une boutique un peu “geek” ainsi qu’un fast-food. 

 

Découvrez en plus sur l’Université de Caen-Normandie ici

 

Quelles vont être les nouveautés pour la rentrée 2019 ?

Tom : Pour cette rentrée, nous allons revoir notre formule de soirée d’intégration. Cette dernière se déroulera en deux étapes. La première dans un bar de nuit, avec le jeu parrain-filleul, la suivante lors d’une visite de la SMN (Société Métallurgique de Normandie), en partenariat avec leur association. Cela se passera sur un après-midi, durant lequel plusieurs équipes devront s’affronter au cours de diverses épreuves. 

 

Les études d'Histoire à Caen

Les études d’Histoire à Caen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.