SIGMA Clermont

SIGMA Clermont est une grande école d’ingénieurs publique rattachée à Clermont Auvergne INP. Elle forme des ingénieurs en chimie, mécanique, génie industriel, robotique, matériaux durables, génie des procédés, structures et systèmes innovants. Nous avons visité SIGMA Clermont, école d’ingénieurs accessible après un bac+2/bac+3.

 

SIGMA Clermont, une école d’ingénieurs publique

Née de la fusion de l’IFMA (Institut Français de Mécanique Avancée) et de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand (ENSCCF) en 2016, SIGMA Clermont est intégrée au sein de Clermont Auvergne INP. Sa particularité est d’allier deux grandes filières, la mécanique et la chimie. « L’école est riche de ses évolutions, d’abord par sa fusion en 2016 et depuis peu par son rattachement à Clermont Auvergne INP. SIGMA Clermont est membre également de deux réseaux stratégiques : l’Institut Mines Telecom pour lequel l’école est affiliée et la Fédération Gay Lussac, réseau thématique en chimie » explique Nicolas Gayton, directeur général de l’école.

SIGMA Clermont se positionne comme une école d’ingénieurs à taille humaine où il fait bon vivre, comme en témoignage le directeur : « SIGMA Clermont est une école à taille humaine, à l’écoute de ses élèves-ingénieurs dans le but de leur offrir un bien être tout au long de leurs études jusqu’à leur insertion (cadre de travail, accompagnement, parcours à la carte personnalisés, vie associative…). Une école ouverte sur ses élèves et sur le monde ».

 

Une formation post bac à SIGMA Clermont

SIGMA Clermont propose une prépa intégrée en Chimie, accessible après le bac via Parcoursup. Cette prépa intégrée (CPI) de deux années, rattachée à la fédération Gay-Lussac, permet de rejoindre une des 20 écoles d’ingénieurs en chimie sans concours (SIGMA Clermont, Centrale Marseille, Chimie ParisTech, INSA Rouen…).

 

Trois filières post prépa à SIGMA Clermont :

  • Cycle Ingénieur Chimie

Pour cette filière, le recrutement se fait après un bac+2/bac+3, principalement à l’issue d’une prépa PC (PCSI) et de la prépa intégrée Gay-Lussac. Certains viennent aussi d’une prépa TPC (prépa technologique), d’un BUT ou d’une licence. Ce cursus en trois années se compose d’une année de tronc commun avant une spécialisation progressive parmi trois filières :

– Ingénierie des Produits de Santé et Cosmétiques

– Ingénierie des Structures et des Matériaux

– Procédés et Systèmes Industriels

  • Cycle Ingénieur Mécanique

Pour cette filière, le recrutement se fait après un bac+2/bac+3, principalement à l’issue d’une prépa PT (PTSI) et de la prépa PSI. Certains viennent aussi d’une prépa TSI (prépa technologique), d’un BUT ou d’une licence. Ce cursus en trois années se compose d’une année de tronc commun avant une spécialisation progressive parmi trois filières :

– Machines, Mécanismes et Systèmes

– Ingénierie des Structures et des Matériaux

– Procédés et Systèmes Industriels

  • Cycle Ingénieur Mécanique et Génie Industriel (en apprentissage)

Cette filière, accessible uniquement en apprentissage, permet une rémunération tout au long de la formation. Le recrutement se fait sur dossier principalement à l’issue d’un BTS ou BUT en lien avec la Mécanique ou le Génie Industriel.

 

Dans ces cursus, les étudiants peuvent également envisager un double diplôme avec deux grandes écoles de management (ESC Clermont Business School et Institut Mines-Télécom Business School) et un double diplôme avec la faculté de Pharmacie de l’Université Clermont Auvergne. Par ailleurs, SIGMA Clermont impose un quitus international avec une expatriation.

 

Un nouveau tiers-lieu hybride à SIGMA Clermont

Dans l’optique de créer un espace pour favoriser le bien-être, l’intention de créer un nouvel espace au service des étudiants et des enseignants, à la place de l’ancienne bibliothèque de SIGMA Clermont, a été initiée en 2019. Un appel à projets a ainsi été lancé dans le cadre de la Contribution à la Vie Etudiante et de Campus (CVEC) auprès du CROUS de Clermont Ferrand. Le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et la Fondation SIGMA ont aussi contribué au financement de ce lieu, d’un montant total de 70 000€.

L’objectif de cet aménagement était initialement de créer un lieu d’échange et de débat pour les activités culturelles des élèves ingénieurs et les enseignants. En 2021 et au fur et à mesure des échanges, la direction de l’École élargit la raison d’être de cet espace et le dimensionne également pour le travail en mode projet. En plus de projets associatifs, les étudiants pourront avancer sur leurs travaux en groupe et organiser des ateliers de créativité par exemple. « Pour l’épanouissement de nos élèves, indispensable à un apprentissage de qualité, nous nous attachons à donner à nos étudiants un environnement propice à leur bien-être. Le tiers-lieu est un symbole fort, design, lumineux, cosy, ouvert aux échanges et au travail en mode projet. » ajoute Nicolas Gayton, directeur général de l’école d’ingénieurs.

 

Proposer les enseignements liés aux sciences humaines et sociales tels que le développement de la personne, le leadership ou encore le management interculturel sera particulièrement adapté, au sein de ce lieu design et adapté aux échanges en mode projet. Enfin, pour des publics externes comme les enseignants vacataires, le tiers-lieu prendra la forme d’un espace de co-working.

 

Des projets structurants pour développer les compétences de chacun

Parmi les projets structurants au sein de l’établissement, 150 élèves-ingénieurs de 2e année chimie et mécanique ont investi le nouvel espace ce 7 avril pour le challenge Kalypso. Un ‘serious game’ qui forme à la stratégie et à la gestion d’entreprise. Ce challenge entrepreneurial a été au fil des années enrichi par SIGMA Clermont d’éléments complémentaires pour mettre en lumière la complexité systémique d’une entreprise sur son marché. Les groupes d’étudiants qui représentent un comité de direction, font appel à diverses compétences telles que la dimension productive et industrielle, le marketing, la négociation-vente en langue étrangère, la communication, la gestion des ressources humaines, l’éthique et la RSE. Au côté des enseignants permanents viennent contribuer des professionnels (banquiers, experts comptables, consultants, etc.) pour accompagner chaque équipe dans les différentes étapes.

 

Dans un tout autre domaine, StrongArm, un projet nécessitant des compétences transversales (robotique, commande, structure, matériaux, Interface Homme Machine, Intelligence Artificielle) propose de mettre la technologie au service du sport. Cette marque, désormais en cours de dépôt, fait l’objet de travaux réalisés conjointement avec l’ASM Omnisports. StrongArm a permis de développer un joug de rugby robotisé et une machine spécifique pour l’entraînement au saut de touche. De nouveaux projets avec d’autres disciplines sportives sont en cours d’étude.

Toujours dans une optique de proposer des projets riches d’expériences à ses élèves-ingénieurs, SIGMA Clermont réalise de nombreuses activités de recherche menées dans 3 de ses laboratoires. Citons par exemple la quête de matériaux photoluminescents pour une meilleure consommation dans le domaine de l’éclairage ou dans la lutte contre la contrefaçon, l’identification de substances naturelles pour le développement de nouveaux médicaments et ainsi répondre aux enjeux de santé de demain.

 

L’École travaille aussi beaucoup sur le sujet de l’industrie 4.0 en alliant aspects mécaniques, automatique, jumeaux numériques et gestion des données.

 

SIGMA Clermont