les trois évadés d'alcatraz

[Story] Dans la nuit du 11 juin 1962, trois détenus s’évadent de la prison de l’île d’Alcatraz sur un radeau de fortune. Retour sur une histoire incroyable, dont la thèse de l’évasion a été validée par une technologie de la reconnaissance faciale en 2020.

 

La Prison d'Alcatraz

 

La prison d’Alcatraz

La prison d’Alcatraz se trouve sur la baie de San Francisco en Californie. Si aujourd’hui l’île est devenue un complexe historique, elle fut l’une des prisons les plus surveillées du monde entre 1934 et 1963. Avant 1962, Alcatraz est extrêmement réputée. Elle accueille un grand nombre de gangsters (Al Capone), d’hommes d’affaires, de criminels etc. À l’époque, tout le monde croit cette prison indomptable.

 

Les gardiens vivent sur l’île pour éviter les allers-retours avec le continent. Les courants très forts au large de San Francisco et la fraîcheur de l’eau rendaient les tentatives d’évasion presque impensables.

 

Alcatraz

 

Une évasion bien préparée

Durant leur séjour à Alcatraz, en 1962, quatre prisonniers, qui s’étaient rencontrés dans un autre pénitencier, commencent à entrevoir l’idée d’une évasion. Il s’agit des frères Anglin (Clarence & John), Frank Morris et Allen West. Ils se font plutôt discret pendant leur incarcération. Les discussions se faisaient à la cantine. On apprendra que Franck Morris est le « cerveau » de l’évasion.

 

 

La préparation de l’évasion a mis plusieurs mois :

– Pour reproduire discrètement leur propre tête en papier (pour retarder l’alerte de l’évasion)
– Pour mettre au point un radeau résistant pour rejoindre le continent
– Pour creuser un chemin de leur cellule a un couloir « non gardé »

 

 

Ils ont creusé dans leurs cellules respectives à partir des contours de la grille de ventilation. Souvent, ils creusaient en journée quand ils pouvaient être masqués par le bruit de la prison. Chaque bout de mur retiré est conservé discrètement, dissimulé dans le pantalon et jeté lors des sorties quotidiennes. Une fois le trou réalisé dans chaque cellule, ils avaient donc accès à un couloir peu ou pas gardé qui, les amenaient rapidement au toit.

 

Anglin, Morris et West ont confectionné les fausses têtes à partir de papier mâché, de peinture et de cheveux récupérés. Ils préparèrent aussi un radeau de fortune grâce à de la colle volée et des d’imperméables appartenant à d’autres détenus.

 

 

L’évasion d’Alcatraz

Le 11 juin 1962 a 21h30, le plan se met en marche. L’un d’entre eux, Allan West, n’arrive pas à sortir de sa cellule, mais les 3 autres (Frères Anglin & Morris) s’évadent comme prévu. Après avoir pris le couloir, grimpés un tuyau et évités les projecteurs, les trois fugitifs rejoignent le nord de l’île et déploient leur radeau fait d’imperméable et de colle. Ce n’est que le lendemain à 7h que les gardes se rendent compte des 3 absents (Allan West étant resté dans sa cellule).

 

Découvrez tous nos contenus sur Thotis, le média étudiant !

 

Très rapidement, l’alerte est donnée, des centaines de prisonniers sont interrogés, dont West qui indique l’itinéraire prévu (rejoindre une île à quelques kilomètres de la prison avant de retrouver le continent). Les moyens de recherche déployés furent parmi les plus importants dans l’histoire des États-Unis (chiens, bateaux, avions etc.). Quelques affaires sont retrouvés mais aucune trace des prisonniers. Au bout de 12 jours, les autorités ont conclu que les fugitifs s’étaient certainement noyés au vu des courants. Un corps est retrouvé dans l’eau un mois après : non identifiable car très détérioré.

 

L’enquête et les suites

L’enquête du FBI s’est poursuivie pendant 17 ans. Au total, plus 1700 pages d’enquête. En 2013, une mystérieuse lettre a été envoyée aux autorités. L’auteur de la lettre serait John Anglin et disait que l’évasion avaient réussi. Il disait aussi qu’il avait 83 ans, qu’il était malade. Des analyses ADN ont été faites mais elles n’ont pas été concluantes. En 2015, Le New York Post et History Chanel dévoilent une photo qui pourrait être un cliché des frères Anglin (en 1975) devenus trafiquants de drogue en Amérique du Sud. Dans ce même reportage, une autre théorie est avancée par un historien : plutôt que de s’enfuir par le nord, ils auraient volé un câble (répertorié dans le rapport du FBI) et l’auraient accroché à un bateau depuis l’embarcadère de la prison. Un bateau partait à minuit le soir de l’évasion. En 2020, une technologie de la reconnaissance faciale a confirmé que la photo retrouvée en 2015 au Brésil était bien le visage des deux hommes évadés

 

Chaque année, plus d’un million de touristes visitent la prison d’Alcatraz !

 

Sources : Paris Match, Ouest France et Wikipédia

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.