Orientation

Nous nous sommes intéressés à l’orientation des huit présidents de la Vème république. Un match largement remporté par le tandem Sciences Po – ÉNA mais qui comporte quelques surprises.

Par Gauthier Moussy
Temps de lecture : 5 min

 

 

Présidents de la Ve république

Même ambition, même orientation

 

5 – Sciences Po  : Georges Pompidou, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande et Emmanuel Macron.

4 – École Nationale d’Administration : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, François Hollande et Emmanuel Macron.

2 – Université Paris Nanterre : Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron.

1 – École Normale Supérieure : George Pompidou

1 – Polytechnique : Valéry Giscard d’Estaing

1 – Université Paris 2 Panthéon Assas : François Hollande

1 – École militaire de Saint-Cyr : Charles de Gaulle

 

Vidéo : Comment intégrer l'ÉNA ?

 

Emmanuel Macron (2017- )

Après avoir effectué sa classe préparatoire littéraire au lycée Henri IV, Emmanuel Macron a échoué deux fois au concours de l’École Normale Supérieure. Il intègre alors un cursus philosophique au sein de l’Université Paris Nanterre, et suit en parallèle des cours à Sciences Po (section Internationale puis service public). Diplômé en 2001, il échappe au service militaire en raison de sa poursuite d’études. Comme la majorité des Présidents de la Vème République, Emmanuel Macron rejoint l’ÉNA dans la Promotion Léopold-Sédar-Senghor (2002-2004).

 

Vidéo : Comment intégrer l’ÉNA ?

 

François Hollande (2012-2017)

Après avoir obtenu son bac en 1971 au Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine, François Hollande s’oriente vers l’Université Paris 2 Panthéon Assas en droit, et vers Sciences Po, dans la section Service Public. Il intègre ensuite HEC sans passer par la voie des Classes Préparatoires, avant de rejoindre les bancs de l’ÉNA dans la fameuse promotion Voltaire. 

 

En vidéo : Étudier à Sciences Po

 

Nicolas Sarkozy (2007-2012)

Après avoir obtenu son bac en 1973, Nicolas Sarkozy s’inscrit à l’Université Paris Nanterre. Il sera diplômé d’une Maîtrise de Droit Privé en 1978. L’année suivante, il obtient un diplôme d’études approfondies (DEA) en sciences politiques. Nicolas Sarkozy rentre par la suite à Sciences Po, dont il sort, en 1981, non diplômé. Selon Catherine Nay, cet échec est “probablement dû à une note éliminatoire en anglais, son point faible, malgré d’excellents résultats dans les autres matières”.

 

Jacques Chirac (1995-2007)

En 1951, Jacques Chirac rejoint Sciences Po, où il fréquente brièvement la mouvance du Parti Communiste. Après un Summer School à Harvard et une année sabbatique, il finit en 1954 son cursus à Sciences Po (section Service Public). À l’automne de la même année, il est reçu à l’École Nationale d’Administration, où il sort quelques années plus tard, classé 10e.

 

Découvrez un profil inspirant : De Villiers-le-Bel à la Silicon Valley

 

François Mitterand (1981-1995)

François Mitterrand obtient son baccalauréat en 1934 après avoir remporté le Championnat National de l’Éloquence. Il s’oriente vers La Sorbonne (ex-Faculté des Lettres et de Droit de Paris). Parallèlement, il entre à Sciences Po, dont il sort diplômé en juin 1937. La même année, il obtient un diplôme d’études supérieures de droit public.

 

Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981)

Après son lycée à Louis Le Grand, VGE est reçu sixième (sur 385) au concours de l’École polytechnique en 

 

À regarder : Pourquoi j’ai choisi Polytechnique

 

George Pompidou (1969-1974)

Après avoir passé son bac au lycée Lapérouse d’Albi, George Pompidou étudie en classes préparatoires littéraires au lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse, puis à Paris au lycée Louis-le-Grand. Admis en 1931 à l’École Normale Supérieure (ENS), il est reçu premier à l’agrégation de lettres en 1934, puis diplômé de Sciences Po.

 

En vidéo : Étudier à l’École Normale Supérieure

 

Charles de Gaulle (1958-1969)

Après une année de Classe Préparatoire au Collège Stanislas à Paris, Charles de Gaulle intègre l’École militaire de Saint-Cyr en 1908. Diplômé en 1912, il rejoint directement le 33e régiment d’infanterie à Arras.

 

Rejoignez la communauté Thotis sur Facebook, Insta, Twitter ou Youtube !

 

 

Site officiel de l’Élysée ici

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.