Les Cordées de la réussite

Beaucoup de jeunes adolescents pensent que les études supérieures sont inaccessibles. Sous la tutelle des Cordées de la Réussite, Prépa’Rémois, une association étudiante de NEOMA Business School aide les jeunes à déconstruire ces préjugés. Ambre (étudiante à NEOMA), Raphaëlle & Fiona (anciens de l’asso) et Céline (chargée de mission diversité à NEOMA) sont revenues sur leur engagement et l’intérêt de déconstruire ces préjugés.

Par Morgan Verres

Prépa'Rémois

L’équipe de l’association Prépa’Rémois

 

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste l’association les Cordées de la Réussite ?

Ambre : Les Cordées de la Réussite est un label créé en 2008 et est sous la tutelle du Ministère de l’Éducation Nationale. Prépa’Rémois et d’autres associations, dépendent de ce label. Ces associations vont accompagner les jeunes, à partir de la quatrième, tout au long de leur scolarité. L’objectif est de lutter contre l’autocensure, apporter aux jeunes toutes les clés pour réussir dans leurs études, leur apprendre à développer un sens critique par le biais de différents ateliers. Nous ciblons principalement les jeunes issus de zones rurales et de ZEP (Zone d’Éducation Prioritaire).

L’association Prépa’Rémois est partenaire avec 11 établissements en France. Nous menons donc des actions d’accompagnement et de découverte avec les jeunes de ces établissements. 

Raphaëlle : En plus de m’aider dans mon orientation, les Cordées de la Réussite m’ont permis un accès à la culture que je n’avais pas avant. Grâce à eux, j’ai pu aller à l’opéra ou encore au théâtre, et je dirais que cela a fortement joué dans le développement de mon sens critique !

 

Quel est l’objectif derrière cette initiative ? 

Ambre : Premièrement, à travers des sorties culturelles et des voyages, notre objectif est de faire découvrir à ces jeunes un monde qu’ils ne connaissent pas forcément. Choses qu’ils n’auraient sans doute pas fait d’eux-mêmes par faute de moyen (matériels ou financiers). 

Enfin, nous les guidons et les aidons dans leurs choix d’orientations futures. L’objectif est d’abattre l’autocensure et leur faire comprendre qu’ils ont autant accès à telle ou telle grande école que les autres.

 

Quelle est l’implication de Neoma BS ? 

Le dispositif porté par NEOMA et l’association étudiante Prépa rémois est conséquent avec 11 établissements encordés. Cela demande donc une organisation, une répartition des missions et une bonne communication.

Les 130 étudiants tuteurs sont membres de l’association Prépa Rémois gérée par un bureau d’étudiants, avec une plus grande expérience, et qui ont choisi un parcours d’études spécifique qui leur libère du temps et leur permet de valoriser et capitaliser sur cette expérience associative.

La relation de tutorat entre les bénéficiaires et les tuteurs est l’élément primordial de cet accompagnement.

L’implication des étudiants membres de Prépa rémois est incroyable et leur demande du temps, de l’énergie et de la créativité puisque l’association a une grande autonomie dans la conception des ateliers, leur animation, la préparation aux sorties culturelles et la logistique – organisation des transports, de la restauration, …

Tout ce travail de l’association est coordonné par une référente missionnée par NEOMA : Céline ARTICLAUT, chargée de mission diversité et environnement.

 

NEOMA a la responsabilité des levées de fonds, de la gestion des subventions, de la relation avec les établissements encordés, les institutions et financeurs. NEOMA met à disposition ses locaux pour les ateliers, les cérémonies, … mais également gère le recrutement d’intervenants – coachs en développement personnel, professionnel du monde artistique, …

 

Pourquoi avez-vous créé ce dispositif ? Quel constat a été fait ? 

Ambre : Nous nous sommes rendus compte qu’en école de commerce, nous ne venions pas tous du même monde. Nous avons tous des parcours différents et sommes issus de milieux totalement divers. L’objectif de Prépa’Rémois est de montrer aux jeunes que les grandes écoles, ainsi que les études supérieures en général, sont accessibles à tout le monde. 

 

Ce qui motivent les étudiants bénévoles à s’impliquer dans cette cause ? 

Ambre : La vie associative est très importante à NEOMA, ils nous poussent énormément à nous investir. À mon arrivée à NEOMA BS, je me suis tout de suite intéressée aux différentes associations de l’école. En particulier Prépa’Rémois, qui est la plus grosse association de NEOMA.

Avec Prépa’Rémois, on suit les jeunes à partir de la quatrième jusqu’à la terminale. Nous sommes donc les premiers témoins de leurs évolutions et de l’impact positif de nos ateliers. Le côté humain de cette association m’a immédiatement motivé.

 

Comment s’organisent les actions des Cordées de la Réussite ? 

Raphaëlle : J’ai le souvenir que chaque mercredi après-midi, nous étions divisés en petits groupes. Les tuteurs nous présentaient un diaporama sur lequel était recensé des sujets d’actualité, et ils nous posaient plusieurs questions par la suite. Ces ateliers se terminaient souvent en débat, ce qui nous permettait de développer une opinion sur tel ou tel sujet et d’ouvrir nos esprits. 

Ambre : Nos actions sont destinés aux élèves de quatrième jusqu’à la terminale. Nous proposons un mercredi après-midi sur deux, des ateliers sur le thème de la culture et de l’actualité. Mélangés à d’autres jeunes de la même tranche d’âge mais appartenant à d’autres établissements, l’objectif est de leur apprendre à débattre, à exprimer et défendre leur opinion, et apprendre à s’exprimer à l’oral devant une audience qu’ils ne connaissent pas. Évidemment, les sujets varient en fonction de l’âge des jeunes. En plus de ces ateliers, nous organisons quinze sorties culturelles réparties sur l’année : nous les emmenons à l’opéra, dans des parcs d’attraction, au théâtre, au cinéma, à des spectacles de danse. Avant le Covid, nous les faisions aussi découvrir de nouvelles cultures par le biais de voyages dans d’autres pays. 

Nos ateliers sont facultatif. Nous avons un professeurs référent dans chaque établissement où nous intervenons. Chaque professeur référent est donc libre d’imposer ses propres critères : certains vont choisir des jeunes en fonction de leur situation sociale, d’autres vont les choisir par rapport à leurs résultats scolaire.

Pourquoi cibler également les collégiens, qui sont finalement assez jeunes ?

Ambre : Le fait de suivre ces jeunes dès la quatrième nous permet d’avoir un suivi régulier. Notre objectif est de leur permettre l’accès aux diverses opportunités que nous offrons, le plus tôt possible. La période du collège est la plus importante chez un adolescent, car c’est le moment où il commence à se former intellectuellement, à s’affirmer.

À savoir que nous ne faisons rien payer aux tutorés. Toutes les sorties culturelles, ainsi que les voyages sont aux frais de l’association.

 

Quels sont les retours des collégiens et des lycéens ? 

Ambre : Nous avons pas mal de retours positifs. Nous en avons d’anciens collégiens qui ont continués de suivre les Cordées de la Réussite au lycée. Également de parents de tutorés contents de constater à quel point nos ateliers font énormément de biens à leurs enfants. 

Ce n’est pas un retour à proprement parlé, mais il nous est déjà arrivé d’avoir les petits frères et les petites soeurs d’anciens tutorés. Cela signifie tout simplement que les grand frères et grandes soeurs que nous avons eu quelques années avant, ont beaucoup apprécié cette expérience et l’ont donc conseillé à leur petits frères et petites soeurs.

 

En tant qu’anciens tutorés, quels sont vos souvenirs ?

Raphaëlle : J’ai commencé les Cordées de la Réussite en troisième. Mon prof de musique de l’époque avait sélectionné plusieurs élèves de la classe, dont moi, afin de participer à ces ateliers. Comme l’a explicité Ambre plus tôt, ces ateliers complètement facultatifs et gratuits, étaient dispensés un mercredi après-midi sur deux. Nous pouvions totalement, selon notre bon vouloir, commencer et arrêter en cours de route.

Personnellement j’ai accroché dès le premier atelier, au point de vouloir les poursuivre au lycée. 

Arrivée au lycée, les sujets proposés lors des ateliers étaient beaucoup plus pointus, ce qui nous challengeais à déconstruire nos biais et accepter le débat. Le lycée marque également le moment des choix d’orientations. Les Cordées de la Réussite nous ont donc proposé des ateliers professionnels pour nous apprendre à faire et valoriser un CV et une lettre de motivation. Ou encore, à nous aider à comprendre Parcoursup. Néoma BS et Prépa’Rémois ont également organisé des conférences avec des professionnels. Je me souviens d’une sortie organisée par l’association à SciencePo. Lors de cette sortie, j’ai fais la rencontre d’un avocat en droit pénal. Cette rencontre a totalement influencé mes choix d’orientations et c’est en grande partie grâce à cela que je suis actuellement en licence de droit.

Sans Les Cordées de la Réussite, je n’aurais sans doute jamais rencontré cet avocat, et j’aurais sans doute jamais choisi cette voie là.

Enfin, l’association m’a fait découvrir des villes comme Viennes. Grâce à eux, j’ai pu découvrir des nouvelles cultures ! 

 

Fiona : En ce qui me concerne, j’ai intégré les ateliers des Cordées de la Réussite en première. Cette même année, l’association avait organisé un voyage à Londres, puis un autre en terminal à Amsterdam. J’en garde un très très bon souvenir. J’ai rencontré de formidables personnes avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui. 

Avant d’intégrer Prépa’Rémois je n’envisageais pas forcément de faire des études supérieures. Participer à leurs ateliers m’a poussé à me lancer et j’ai donc fait une licence en sciences humaines. Grâce à eux, je me suis rendue compte que moi aussi j’avais ma chance et que tout était faisable si on s’en donnait les moyens. 

Je viens de commencer ma carrière d’enseignante dans une école de ZEP. Par conséquent, j’envisage de transmettre à mes élèves ce que Les Cordées de la Réussite m’ont appris : l’égalité des chances peu importe d’où l’on vient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.