GEM 5 GRANDES CAUSES

Quelles sont les ambitions de Grenoble Ecole de Management ? Les nouveautés et les axes différenciants ? Loick Roche, Directeur Général de Grenoble École de Management, a répondu à nos questions !

Par Morgan Verres

 

Loick Roche (Copyright Bruno Fournier)

Loick Roche, Directeur Général de Grenoble Ecole de Management (Copyright Bruno Fournier)

 

Pouvez-vous présenter GEM ?

Grenoble Ecole de Management est une grande école ayant la particularité d’être une école relativement jeune. En effet, l’établissement a été créé en 1984 dans le but de répondre à la problématique suivante : comment mieux faire travailler les étudiants sortant d’écoles d’ingénieurs et de management ? La création de l’école est le fruit d’un travail avec l’ensemble du tissu local grenoblois, qui regroupe les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation. A l’issue de cette coopération, nous avons créé le management de la technologie et le management de l’innovation.

 

Dès le début des années 2000, nous avons emprunté un chemin particulier consistant à passer d’une business school à une school for business. En résumé, ce que nous faisons avec et pour les étudiants, mais aussi avec et pour les entreprises, a pour but de contribuer au bien-être de la société.

 

Afin de réaliser ce projet, GEM est engagé dans cinq grandes causes :

– L’éthique

– L’accès à l’éducation pour toutes et tous

– L’égalité entre les personnes

– La paix économique

– La lutte contre le réchauffement climatique

 

GEM Grenoble Ecole de Management

Pour célébrer son statut de société à mission et partager ses 5 engagements avec toutes et tous, Grenoble Ecole de Management (GEM) a invité le street artiste portugais AKACORLEONE à réaliser une œuvre emblématique pour son campus grenoblois, intitulée “5 éléments”. (crédit AKACORLEONE)

 

GEM se présente comme une grande école tournée vers l’innovation et le digital, pourquoi ce positionnement et quels sont les axes différenciants de l’école ?

L’école bénéficie d’une réelle légitimité par rapport à la transition écologique, l’identité de GEM reposant en effet sur la technologie et l’innovation. Tout naturellement, à l’issue de leurs études, les étudiants ont développé un fort intérêt pour ces problématiques.

 

En lien : découvre notre page dédiée à l’orientation

Orientation : trouve ta voie après le bac !

 

GEM labs est un de vos outils, comment s’inscrit-il dans la pédagogie de GEM ?

GEM Labs est un levier qui nous permet d’avoir une pédagogie tournant autour de trois piliers :

  1. L’expérimentation
  2. L’apprentissage
  3. L’émotion

 

Une fois de plus, nous avons été précurseurs à ce sujet. Nous considérons que les grands apprentissages de la vie se font par les expérimentations. De ce fait, les étudiants de Grenoble Ecole de Management viennent expérimenter le marketing et l’ensemble des sciences de gestion. Par conséquent, notre pédagogie est complètement inversée : nous apprenons d’abord aux étudiants à expérimenter et ce n’est qu’après que vient la théorie.

 

Enfin, nous travaillons actuellement sur un autre bloc de GEM Labs : une pédagogie basée sur les émotions car nous sommes convaincus que les apprentissages forts de la vie sont intimement liées aux émotions.

 

Depuis la crise sanitaire, certaines écoles revoient leur pédagogie, est-ce le cas à GEM ? Quelles sont les évolutions pédagogiques ?

Effectivement, nous avons également adapté notre pédagogie face à la crise sanitaire. Lors de la première phase de l’épidémie, nos étudiants ont suivi les cours à distance. Puis, nous avons développé un système de jauge avec 50% des étudiants sur site et l’autre moitié en distanciel, avec l’aide la pédagogie Hyflex. Ce nouveau système permet de dispenser à la fois un cours à des publics à distance et en présentiel. Cette technique est en rupture avec les pédagogies technologiques actuelles et préfigure les nouvelles manières d’enseigner dans le monde de l’après-covid.

 

Quels sont les grands chantiers pour l’école dans les prochaines années ?

En plus de notre pédagogie par émotion que nous sommes toujours en train de développer, notre premier grand projet est notre nouveau campus à Paris. Ensuite, nous travaillons à intégrer dans tous nos enseignements les transitions écologiques, économiques et sociétales afin de sensibiliser nos étudiants à ces différentes thématiques.

 

Découvre notre page dédiée à Grenoble Ecole de Management ici 

GEM – Grenoble Ecole de Management

 

GEM va étendre sa présence à Paris avec un nouveau campus à Pantin, pouvez-vous nous en dire plus ?

Le campus de Paris situé à Pantin est un lieu de vie de 6000m² ouvert complètement sur la ville. À terme, l’objectif de ce campus est qu’il soit ouvert 24h/24. Notre nouveau campus parisien est en prise directe avec notre responsabilité sociale et environnementale. Il répond aux critères du zéro déchet et se situe au cœur d’un poumon vert. Il est modulaire et pensé pour le bien-être de ses usagers et adapté aux nouveaux modes d’enseignements et de co-construction.

 

Ce nouveau campus compte :

  • 2 bâtiments de 6 étages
  • Un auditorium de 300 places
  • 20 Hyflex room (salle de cours hybride)
  • 1 learning center de 120 m2
  • 500 m² d’espaces projets
  • un patio intérieur.

 

Vous avez été précurseur sur le zéro waste, quelles seront les prochaines nouveautés concernant les transitions écologiques ?

Nous essayons d’agir avec le territoire et les entreprises afin de mener des actions concertées. Pour la première fois, le 31 mars dernier, nous avons réuni 12 comex de 12 entreprises grenobloises regroupant plus de 150 directrices et directeurs. L’idée était de travailler par métier afin de voir ce qui est possible de mettre en place à la fois pour les entreprises mais aussi pour les écoles.

 

GEM a un rôle à jouer dans l’accélération des transformations des entreprises par rapport à ces sujets. Si nous voulons vraiment être efficaces sur la transition écologique, il faudra en amont que nous soyons ambitieux sur la transition de l’enseignement supérieur et la transition personnelle.