Le défi de la rentée

Smartfiction, dystopie et expérimentation des défis sociétaux en lien avec la technologie :  voici ce qui attendait les 700 élèves de 1ère année du Programme Grande École de GEM pendant les dix derniers jours. Lors de cette rentrée 2021, Grenoble École de Management a proposé une nouvelle approche pédagogique. Lionel Strub, responsable du Défi de la Rentrée 2021 de GEM, nous en dit plus sur cet événement qui sort de l’ordinaire !

 

Par Morgan Verres

Temps de lecture : 6 min

 

En quoi a consisté « le Défi de la Rentrée » ? 

Le défi a pour objet de faire travailler les étudiants sur des problèmes concrets de sorte qu’ils puissent comprendre la complexité d’une question de débat, et qu’ils soient capables d’avoir une lecture beaucoup plus précise et globale d’un éco-système. 

Cette année, nous les avons fait travailler sur la thématique du « numérique raisonné », qui pour l’instant, est un concept relativement flou. À la suite de cela, nous avons décliné ce sujet central en six grandes thématiques : 

– La question de la santé et du bien-être : 

– Les smart-building

– La mobilité et les transports 

– Le travail hybride 

– Les espaces urbains 

– Les parcours client 

 

Tous en lien avec le numérique. 

 

Pour ce faire, les étudiants et étudiantes ont travaillé autour de 19 questions sociétales controversées qui pointent l’usage des objets connectés dans la vie quotidienne (drones de livraison, pacemakers intelligents, robots collaboratifs). 

L’objectif de cet événement est d’une part, de permettre aux étudiants de faire connaissance entre eux d’une façon décalée, originale et expérientielle. Et d’autre part, leur permettre de développer une culture numérique et d’adopter la posture d’« early influencer positif ». 

Le but est d’également d’amener l’étudiant à essayer d’explorer la phase cacher de la problématique. Nous attendons de l’étudiant futur manager ou entrepreneur, qu’il ai une connaissance extrêmement forte sur ces questions de la technologie du numérique.

 

Découvre Grenoble Ecole de Management

GEM – Grenoble Ecole de Management

 

Pourquoi avoir imaginé ce système ? 

Le Défi de la Rentrée 2021 a concerné uniquement les premières années et a eu plusieurs objectifs : 

– La première étant d’amener les étudiants à partir d’une question socialement vive et de jouer avec intellectuellement 

– La deuxième est de favoriser l’émergence de communauté d’étudiants. C’est-à-dire que « le défi de la rentrée » est le premier module que les étudiants de première année vont traverser à leur arrivée, et donc il est important pour nous que cela créé l’esprit d’équipe. La coopération et l’entraide sont des valeurs qui nous tiennent particulièrement à cœur. 

– Le défi est un genre de sas dans lequel l’étudiant se trouve entre une porte de sortie et une porte d’entrée : une transition de son ancien espace lycéen au monde étudiant. Ils arrivent à GEM dans un écosystème où on apprend différents styles d’apprentissage. Et, à travers le défi, nous commençons d’ors et déjà à proposer des apprentissages différents. En effet, ils avancent par étape et en équipe. Ce qui permettra aux étudiants d’être un peu plus à l’aise avec les futurs enseignements de GEM.

 

Le but est donc d’insuffler, à travers le Défis de la Rentrée, les valeurs de GEM aux étudiants: 

– Éthique et intégrité

– Égalité Femmes / Hommes

– D’accès à l’éducation pour toutes et tous

– La lutte contre le réchauffement climatique

En effet, valeurs qu’il est important d’inculquer dès leurs premiers pas à GEM, car ils les retrouveront dans le monde professionnel. Nous voulons un défi qui marque les esprits, qui donne du sens et ouvre sur le reste de l’année dans un cadre pédagogique innovant.  

 

Comment s’est s’organisé le défi de la rentrée ? 

L’événement a démarré le 13 septembre et s’est terminé le 23 septembre 2021.

Cette année, nous avons invité les étudiants à découvrir la thématique centrale du numérique raisonné autour d’un dispositif fictionnelle et dystopique : une BD de Mathieu Bablet ! 

En immersion au cœur de cette smartfiction, les étudiants ont eu pour mission de venir en aide aux terriens dépassés par une utilisation excessive du numérique. Ils ont aussi eu pour objectif de trouver des solutions en faveur de la reconquête du libre-arbitre. 

L’idée était d’amener les étudiants vers un monde dystopique où le numérique a pris le dessus. Nous les avons mis dans une situation d’engagement politique sur une mission avec un objectif commun, et de découvrir ce que pourrait être un monde entièrement laissé aux mains du tout numérique. 

 

 Le Défi de la Rentrée s’est déroulé sous 3 modules : 

1- une introduction au « défi de la rentrée », qui a amené les étudiants à toucher la thématique centrale du défis. Tout cela d’un point de vue immersif et expérientielle. 

À partir de la BD de Mathieu Bablet, nous avons créé un atelier d’une heure et demie d’un monde fictif. Les étudiants incarnent un personnage de cette fiction, qui est utilisateur non raisonné du service numérique. 

2- favoriser la rencontre avec le reste de la promo 

3- Permettre aux étudiants de s’initier, ce que nous appelons le « design thinking », constituer de 5 étapes :

1. 13 septembre : S’IMMERGER 

2. Du 14 au 15 septembre : EXPLORER 

3. Du 16 au 17 septembre : CIBLER 

4. Du 20 au 21 septembre : IMAGINER 

5. Du 21 au 22 septembre : RÉALISER 

 

 À la fin de ces étapes, les étudiants ont dû réaliser un livrable à présenter devant un jury.

 

Le Défi de la Rentrée est en totale adéquation avec la raison d’être de GEM. Apporter des réponses par la formation et la recherche, aux grands défis de la transition écologique, sociétale et économique. Et, contribuer à un monde plus résilient, plus juste, plus pacifique et plus responsable. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.