Étudier à Strasbourg

Jean Valentin, président de l’AFGES, donne quelques conseils pour toutes celles et tous ceux qui viennent étudier à Strasbourg pour la première fois.

 

Par Thibaud Arnoult
Temps de lecture : 8 min

 

Partie 1 : Étudier à Strasbourg

Des milliers d’étudiants vont étudier à Strasbourg pour la première fois, que leur dîtes-vous ?

Tout d’abord, bienvenue dans notre belle université, et pour ceux qui viennent de plus loin, bienvenue dans la belle ville de Strasbourg ! La vie étudiante peut être parfois difficile à appréhender : nouveau rythme, nouvelle ville, nouveau cercle d’amis… 

Elle se divise en 3 axes majeurs : la fac, la vie quotidienne et le reste :

La faculté :

Le rythme à la faculté est de loin très différent de ce que les élèves rencontrent au lycée : l’étudiant doit faire preuve d’autonomie dans son travail, et c’est là la première difficulté. Des modules sont proposés dès la première année, pour apprendre la méthodologie du travail universitaire… Ils sont malheureusement rarement efficaces ! Le meilleur conseil que je puisse donner à quelqu’un qui vient étudier à Strasbourg, c’est d’aller rencontrer les étudiants des années supérieures. Il faut trouver son organisation, et établir des habitudes de travail pour trouver rapidement son rythme de croisière. Dans certaines facultés, les amicales proposent du tutorat, des cours du soir ou bien des polycopiés. C’est souvent gratuit, efficace, et ça te permettra de rencontrer des étudiant-es qui ont vécu ce que tu vies. Si chez toi, t’as la flemme de bosser, va en bibliothèque, elles sont ouvertes tous les jours, même le dimanche, jusqu’à 22h.

La vie quotidienne :

Toi qui vient d’arriver, tu ne peux étudier dans de bonne conditions que si tes besoins sont remplis : logement, alimentation, outillage informatique… Le CROUS est ton ami : les logement, les restaurants universitaires, les bourses et les aides à l’acquisition de matériel informatiques sont des moyens dont il faut te saisir pour travailler dans les meilleures conditions. Cependant, même avec toute la bonne volonté du monde, le CROUS ne peut pas tout. Si tu n’as pas la possibilité de bénéficier de ces aides, des associations prennent le relais : les AGORAés, épiceries sociales et solidaires te permettent de faire tes courses à 10% du prix du marché (ouais, ça fait 8 cents le paquet de pattes) même si tu n’est pas boursièr-e. Beaucoup d’amicales proposent des paniers de légumes, etc etc…

Le reste : 

Etudier à Strasbourg, c’est bien, mais si tu ne fais que ça, tu vas passer à côté de toutes les expériences qui permettent de grandir et d’évoluer à l’université. Participe aux événements de l’amicale de ta fac ou de ta résidence, sort faire les musées gratuits pour les étudiants, découvre la ville, intéresse toi à des sujets qui sortent de ta filière… Engage toi ! Dans une amicale, dans une association, dans l’humanitaire, dans une junior entreprise, dans un club de sport… C’est le meilleur moyen d’apprendre 1000 choses et de rencontrer 1000 personnes. Ca te permettra aussi de sortir du cadre des cours, qui peut parfois être oppressant. En fonction de ta filière, ça te permettra aussi de mettre en pratique directement ce que tu apprends en cours. Et puis le sport à la fac, c’est pas cher, c’est toujours bon plan ! Ne tombe pas dans un piège que beaucoup ont vécu avant toi : tram, cours, dodo, c’est s’infliger avant l’heure une routine qui t’empêche de découvrir ce qu’on entend par « la vie étudiante ». 

 

Quels sont les lieux à fréquenter à Strasbourg ?

Sur le campus, tu trouveras des cafet’ tenues par des étudiants. Ce sont des lieux de vie gérés par des associations, et les prix sont bien plus bas qu’autour de l’université. Il y en a 2 grosses sur le campus central (l’ALCANE et l’Amicale Des Sciences). Tu en trouveras aussi une à Illkirch (Amicale de Pharma), et une en médecine (Amicale de médecine), pour ne citer que celles là. Souvent, les amicales ont des partenariats avec le bars environnants, pour que tu puisses consommer moins cher : je te laisse le soin de voir avec eux pour découvrir les hauts lieux de la vie diurne et nocturne Strasbourgeoise.

En attendant, ne loupe pas les événements d’intégration au début de l’année : pas de bizutage, c’est une pratique qui appartient au passé ! Les événements d’intégration c’est plus souvent des visites de la ville, du campus et de ses alentour, et des jeux sportifs et bon enfant. Tu as aussi un concert de rentrée, un barbecue géant et un cinéma en plein air organisé par l’AFGES ! 

 

3 atouts de Strasbourg ?

La proximité, la qualité de vie et le dynamisme.

La proximité : parce que tout est à vol d’oiseau. Les 3 campus sont à une quinzaine de minutes de tram, la ville est à côté de l’Allemagne (produits de beauté, produits bios et alcool moins cher, que tu consommeras avec modération bien entendu), et la vie au centre ville est très riches : les musées, les cinémas… tout est accessible très facilement. Strasbourg est une ville à taille humaine, et c’est aussi pour ça qu’il y fait bon vivre.

La qualité : parce que même si on passe notre temps à nous plaindre, et à vouloir améliorer les choses, l’enseignement est globalement, de très bonne qualité. Alors oui, tu auras quelques profs difficiles, mais promis, c’est bien mieux qu’ailleurs ! 

Dynamisme : parce que la ville bouge ! Festivals, événements sur les grandes places, marché de Noël, aménagements des quais… tout est là pour que la vie quotidienne soit remplis d’occasion de découvrir le monde culturel strasbourgeois. Et je te parle même pas de ce que font les associations : marché OFF, concerts de l’orchestre universitaire, tremplins de l’amicale de musicologie, accès gratuit à des séances chez les étudiant-e-s en ostéologie, découverte de l’œnologie à l’amicale de pharmacie, lancement d’une fusée par l’amicale de physique et ingénierie… Les étudiant-e-s sont ambitieux-tieuses et l’université soutient fortement qui aura un projet et l’envie de le réaliser.

 

À découvrir : La filière STAPS

 

À qui s’adresser en cas de problème ?

A ce stade tu commences à comprendre : les amicales sont là pour toi ! L’amicale de ta faculté pourra t’accompagner en cas de difficultés et défendre tes droits. La plupart des amicales sont adhérentes à l’AFGES, l’Association Fédérative Générale des Etudiant-e-s de Strasbourg. 

La mission de l’AFGES, c’est d’animer les campus et de défendre les étudiant-e-s. En cas de difficulté, n’importe laquelle, tu peux nous contacter à l’adresse hotline@afges.org. Nos équipes sont formées pour conseiller sur les problèmes dans ta faculté, mais aussi pour le reste : logement, alimentation etc…

 

Point Logement

Logement privé : vous pouvez choisir de vous adresser à une agence immobilière, ou consulter les annonces déposées par les propriétaires sur les sites ou dans la presse (Cahier Immobilier du dimanche des Dernières Nouvelles d’Alsace par exemple), ou sur : le site web de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM).

Colocations : de nombreux sites proposent des services de recherche de colocations. Vérifiez le sérieux et l’actualisation de ces sites avant de vous engager (lacartedescolocs.frcolocation.fr, etc…)

Résidences universitaires : le Crous de Strasbourg propose plus de 4 000 lits dans des chambres, studios ou appartements dans 3 cités universitaires et 9 résidences étudiantes. Les demandes doivent être réalisées le plus tôt possible (constitution d’un Dossier social étudiant/DSE pour les étudiants français ou d’un Dossier Logement étudiant international avant le 31 mai pour la rentrée suivante sur www.messervices.etudiant.gouv.fr).

Plus d’info : www.crous-strasbourg.fr

L’AMITEL : c’est une association qui gère des résidences sociales de logements pour jeunes travailleurs et étudiants qui ont entre 18 et 30 ans à Strasbourg. Elle met à disposition des jeunes un ensemble d’installations matérielles pour leur hébergement et leur restauration, ainsi que des moyens visant à favoriser leur insertion sociale et locative, le vivre ensemble et leur participation à des actions citoyennes. L’AMITEL dispose d’un service logement départementalisé Cap’loji by Amitel qui a pour but d’accompagner et de favoriser l’accès au logement autonome des jeunes salarié(e)s et/ou en insertion, de 18 à 30 ans, dans le Bas-Rhin.

La maison universitaire internationale (MUI)

Cette nouvelle résidence, située sur la presqu’île Malraux, proposent des studios meublés modernes et des services aux étudiants, enseignants et chercheurs en provenance du monde entier. Dans ce bâtiment se trouve aussi le service d’accueil international de l’Université de Strasbourg. Pour connaître les tarifs des logements, consulter le site d’Amitel www.amitel.eu/nos-residences/residence-maison-universitaire-internationale/

Logements sociaux : informations sur les logements sociaux : www.strasbourg.eu/logement-locatif-social 

Logements ponctuels : les auberges de jeunesses ou les foyers peuvent se révéler une alternative intéressante pour un logement ponctuel.

Aides financières au logement : la Caisse d’Allocation Familiales (CAF) a simplifié la demande d’aide au logement pour les étudiants, en leur permettant de la réaliser et suivre en ligne sur le site : www.caf.fr. Les étudiants peuvent également contacter la Caf via la page facebook « Caf-Logement Etudiants » ou au 0810 29 29 29.

Facebook : en période de rentrée, aléatoirement des offres sont mises sur la page “Université de Strasbourg“.

Et si avec tout ça, tu ne trouves pas, on a lancé avec le CROUS le dispositif logement d’urgence ! Une plateforme où des strasbourgeois proposent de t’héberger le temps que tu trouves une autre solution. Si vous venez étudier à Strasbourg et que vous avez des difficultés, n’hésitez vraiment pas !

 

Il y a t-il des musées à voir en particulier ?

Le musée historique, le musée Tomi Ungerer et le musée Alsacien, c’est la sainte trinité des musées à Strasbourg. Mais tu as plein d’autres possibilités : palais Rohan, bateau mouche… Durant l’été, tu peux visiter des musées qui n’ouvrent que très rarement, comme le musée d’anatomie de la faculté de médecine de Strasbourg, et ça vaut le détour ! On oublie pas la belle cathédrale et son unique flèche…

Strasbourg c’est aussi l’endroit où on trouve le dernier cinéma associatif de France, l’Odyssée, qui propose des films que tu ne verras nulle part ailleurs.

 

Ce que vous adorez à Strasbourg ?

Le multiculturalisme, la culture européenne, et la vie associative.

 

Sur un plan plus personnel, ce que vous retiendrez de Strasbourg ?

La facilité d’accès aux mobilités : en 10 minutes de transport, je passe d’un pays à un autre, je traverse la ville ou je pars en randonnée. C’est bien plus simple qu’ailleurs ! Et être cycliste est bien plus simple à Strasbourg.

 

Partie II : L’AFGES

L’AFGES est la plus ancienne association étudiante de France. Elle a été fondée en 1923 et porte depuis lors la voix des étudiants dans leur intérêt général. Elle s’occupe également de l’animation des campus, avec ses 34 associations adhérentes.

 

Quelles sont vos missions ?

Attachée à l’objectif de construction d’une démocratie sociale, l’AFGES est une organisation étudiante qui réunit les jeunes dans le respect mutuel de leurs convictions personnelles, philosophiques, morales ou religieuses. Elle défend le pluralisme dans le respect des valeurs humanistes, républicaines et européennes.

Son action, visant l’intérêt général et la construction d’une société démocratique, a pour buts :

– de défendre et améliorer les droits et intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, des étudiants d’Alsace et plus globalement de la jeunesse, et d’exprimer leur(s) position(s) sur tous sujets les concernant ;

– de promouvoir la solidarité, l’initiative et la citoyenneté, notamment en créant des projets innovants répondant aux besoins sociaux et intellectuels

quotidiens des étudiants d’Alsace et plus globalement des jeunes ;

– d’assurer et de promouvoir l’égalité des droits, de lutter contre toute forme de discrimination et d’œuvrer pour l’accès au droit commun des étudiants d’Alsace ;

– d’être un acteur de l’économie sociale et solidaire, dont elle entend assurer l’expression et la promotion des valeurs associatives. À ce titre, elle développe et gère des services ou œuvres d’intérêt général et d’utilité sociale ;

– de contribuer à la formation des bénévoles, des militants (élus, bénévoles associatifs, etc.) avec le concours de ses membres actifs, en valorisant les compétences informelles et non-formelles acquises ;

– de favoriser la prise de responsabilité des étudiant-e-s d’Alsace et plus globalement des jeunes en assurant une démarche d’éducation populaire

 

Quels sont vos évènements phares ?

La rentrée universitaire : ciné-flam’s, bbq géant et concert.

Semaine du bien être étudiant : ateliers, conférences et petits déjeuners autour du bien être. Et chaque année de nouveaux projets voient le jour.

 

Quels sont vos projets pour l’année 2019-2020 ?

Développer de nouveaux services pour les étudiants, notamment ceux en résidence. Augmenter le nombre de projets culturels et d’insertion professionnelle. Renforcer l’efficacité de la hotline afin de toujours mieux renseigner les étudiants.

 

Avez-vous un message particulier sur l’association à donner aux nouveaux étudiants ?

Cette année, vous aurez l’occasion de voter pour vos représentants étudiants en UFR. Ne laissez pas passer l’occasion de vous exprimer : lisez les programmes, intéressez vous et faites vous un avis… mais par dessus tout : votez !

 

Pourquoi vous rejoindre ?

Pour répondre à l’envie de faire en équipe des projets qu’on serait incapable de faire seul. Pour défendre les étudiants activement, sans démagogie ou faux semblant. Pour faire du concret au quotidient.

 

Qu’est-ce que votre engagement au sein de cette association vous apporte au quotidien ?

De l’expérience, une meilleure compréhension du monde qui m’entoure. Puis aider, entre autre, celles et ceux qui viennent étudier à Strasbourg est vraiment intéressant. Les thématiques sont toujours différentes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.