Étudier à Bordeaux

Parisienne depuis toujours, Clarisse a souhaité quitter la capitale à la fin de sa licence pour étudier à Bordeaux. Immersion au cœur de la Gironde.

 

Pourquoi avoir choisi d’étudier à Bordeaux ?

Après trois années universitaires à Paris, toujours en habitant chez mes parents, j’ai décidé qu’il était temps de changer d’air. J’ai postulé à une quinzaine de masters, dont seulement 3 à Paris. Je voulais vraiment changer à la fois de mode de vie (vivre seule de façon autonome) et quitter la capitale. En mars dernier, j’ai postulé à 15 masters répartis sur 4 villes différentes : Lyon, Lille, Bordeaux et Paris. Je voulais étudier à Bordeaux, sans prendre en compte l’excellence de la formation. Bordeaux est selon moi un Paris à taille humaine. On y retrouve une architecture très agréable, une attractivité importante pour les étudiants et une dolce vita assez prononcée.

 

Quels sont ses atouts selon toi ?

Comme je l’ai dit précédemment, Bordeaux est un Paris à taille humaine, et c’est pour moi le plus bel atout ! Le plus c’est sa superficie qui est assez réduite par rapport à Paris bien sûr. J’habite en centre ville donc dès que je veux sortir je fais tout à pied : je n’ai pas utilisé Uber une seule fois depuis mon arrivée sur Bordeaux.

Bordeaux est une ville à taille humaine. Pour sortir dans le centre, je peux prendre un tram pour un ou deux arrêts ou je marche. C’est très agréable ! Les vélos en libre-service sont également très répandus !

 

Il faut aussi dire que les gens sont franchement gentils. Dans les bars ou dans la rue, les gens ne marchent pas à toute vitesse ou ont une expression fermée : ça m’a changée de la vie parisienne !

À voir : Étudier en Chine

Quels sont les principaux lieux culturels à Bordeaux ?

A Bordeaux, il y a plusieurs cinémas et surtout un nombre important de musées portant sur des sujets très variés : des hôtels particuliers spécialisés dans le mobilier du 18ème siècle, un musée d’archéologie, le musée national des douanes ou encore la cité du vin. Tous ses musées sont accessibles gratuitement pour les étudiants.

Le charme de Bordeaux ce sont ses petites places : Place du Parlement, Saint-Pierre, Camille Julian. Allez prendre un verre en fin de soirée sur une de ses places et on a l’impression d’être coupé du monde.

Le plus c’est que la ville de Bordeaux a développé depuis quelques années : la carte jeune. Elle est gratuite pour tous les jeunes entre 18 et 25 ans qui habitent Bordeaux. Avec cette carte, les places de cinéma sont à 5,90€ (au lieu de 7,9€) par exemple. On peut également avoir des réductions pour assister à des représentations à l’Opéra de Bordeaux.

 

Concernant l’Opéra, la mairie a également mis en place cette année une campagne « L’Opéra en baskets » : des représentations (ballets, opéra, concerto) uniquement pour les étudiants à des prix imbattables (13€).

 

Où sont les endroits pour sortir ?

Le charme de Bordeaux ce sont ses petites places : Place du Parlement, Saint-Pierre, Camille Julian. Allez prendre un verre en fin de soirée sur une de ses places et on a l’impression d’être coupé du monde.

 

La capitale de la Gironde est une ville très étudiante : les étudiants sortent partout. Mais où trouver les étudiants un jeudi soir ? Sur la place de la Victoire ou sur la place Gambetta : ce sont deux endroits phares de la vie étudiante bordelaise. Les prix des pintes sont tellement compétitifs (2 à 5€ en Happy Hour) qu’on comprend très vite pourquoi !

 

Étudier à Bordeaux, c’est aussi des rencontres ?

Je fais un double master à l’Université Bordeaux Montaigne et Sciences Po Bordeaux, ce qui permet de côtoyer des gens très différents des deux écoles.

Bordeaux est un Paris à taille humaine, et c’est pour moi le plus bel atout

J’avais quelques connaissances à Bordeaux que j’ai pu revoir et j’ai rencontré par leurs intermédiaires de nouveaux étudiants. Le meilleur moyen pour rencontrer des étudiants reste de sortir boire un verre et d’être ouvert aux rencontres et à la discussion !

À lire aussi : Étudier à Lyon

Au niveau des loyers ?

La belle endormie est une ville très attractive pour les étudiants comme je l’ai dit : plusieurs grandes écoles sont implantées à Bordeaux et la vie est agréable. Mais un des soucis de Bordeaux est le logement.

 

Devant l’attractivité croissante de la ville, les logements partent de plus en plus vite. Quand j’avais commencé à chercher mon appartement en juin dernier (3 mois avant la rentrée), les agences immobilières m’assuraient qu’elles n’avaient déjà plus rien à me proposer. J’ai alors fait marcher mon réseau et celui de mes parents et c’est comme ça que j’ai réussi à trouver mon appartement.

 

Comment trouves-tu les transports ?

Bordeaux est une ville à taille humaine. Pour sortir dans le centre, je peux prendre un tram pour un ou deux arrêts ou je marche. C’est très agréable ! Les vélos en libre-service sont également très répandus, le forfait est entre 10 et 15€ par an.

 

Pour aller sur le domaine universitaire où se trouve la très grande majorité des écoles et des universités, il n’y a qu’une seule ligne de tram qui est bondée chaque matin et fin d’aprèm. Mais bon ce sont les aléas de la vie !

 

As-tu une anecdote sur cette ville ?

La semaine dernière, je suis allée à la boulangerie et j’ai commandé un pain au chocolat. La vendeuse m’a fait répéter 4 fois ma commande parce qu’elle ne comprenait pas. J’ai finalement compris qu’il fallait que je dise « chocolatine », et non pas « pain au chocolat ». Mais je n’ai pas capitulé, j’ai finalement commandé un croissant.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.