actualité étudianteConfinement, Université

Le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé mercredi dernier un nouveau confinement qui durera au minimum 4 semaines. De quoi laisser de nombreux étudiants dans l’incertitude, et en particulier les étudiants en université.

Par Gauthier Moussy
Temps de lecture : 3 min

 

Les modalités :

En effet, si les lycées, les BTS et classes préparatoires restent ouverts, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé la fermeture des universités pendant toute la durée du confinement. Tous les cours en université seront assurés en distanciel. Les étudiants ne pourront donc plus se rendre dans les universités, à l’exception de quelques travaux pratiques et dans des conditions particulières. Les bibliothèques universitaires resteront ouvertes et les étudiants pourront s’y rendre sur rendez-vous, et les restaurants universitaires seront accessibles. En revanche, tous les examens et concours seront maintenus.

 

La réponse de la CPU :

La Conférence des Présidents d’Université (CPU) a alors tenu à faire part de « sa stupéfaction » quant à cette décision dans un communiqué de presse publié sur Twitter. Pour la CPU, cette mesure s’avère profondément injuste dans la mesure où elle prive les étudiants en université quand elle laisse les préparationnaires suivre leurs cours en présentiel. Les Présidents d’Université précisent ainsi que les classes prépas, par ailleurs très fréquentées, accueillent des étudiants issus de « milieux sociaux plus favorisés » qu’en université. Ils souhaitent également protéger les étudiants en première année, dont beaucoup ont déjà connu une année de terminale tronquée par le premier confinement qui a duré 2 mois. Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a tenu à rassurer le milieu universitaire, et a nuancé la situation par un tweet : « Les Universités ne sont pas fermées, ce sont les modalités d’enseignement qui sont adaptées et qui passent à distance. Ce que nous voulons éviter, ce sont les brassages d’étudiants. Ce n’est que collectivement que nous arriverons à nous en sortir. »

 

Les témoignages des étudiants :

Cette mesure ne semble donc pas faire l’unanimité chez les étudiants, aussi bien en université qu’en classe préparatoire ou en BTS. Nombreux ont manifesté leur désarroi, parfois de manière virulente, sur Twitter : « Ce qu’il faut éviter, ce sont les examens à distance et les diplômes au rabais ! La réussite des étudiants doit être la priorité du ministère ! Cela fait 8 mois que vous subissez les conséquences de la crise au lieu de les anticiper ! » pour cet étudiant en université, ou encore « Et pour les BTS, DUT, prépas, c’est de l’injustice. On nous considère comme des lycées, nous sommes parfois plus âgés que des personnes de la fac mais on reste en contact, on est mélangés avec des lycéens, on est plus d’une trentaine par classe. On est des étudiants à égalité. », pour cette étudiante en BTS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires