rater son semestre

Alors que certains membres de la rédaction de Thotis ont connu par le passé une réorientation, souvent après une année de fac piteuse (si ce n’est juste quelques mois), on s’est amusés à rassembler les 10 bons conseils pour rater votre semestre en bonne et due forme. Alors que vous ne savez toujours pas si vous serez en amphi ou non à la rentrée 2020, voici nos conseils pour rater votre premier semestre.

Par Thibaud Arnoult & Sacha Frimerman
Temps de lecture : 4 min

 

Le binge-watching : la clé du succès 

Les séries Netflix sont très à la mode, bien plus que les amphis de la fac. En 2018, une étude menée par l’Université Lyon 3 révélait que près de 70% du trafic Wi-Fi de l’université concernait les réseaux sociaux (Instagram, Snapchat, Facebook et LinkedIn) et Netflix (10%). Les deux dernières séries phares de Netflix, très appréciées du grand public, You et The Witcher, pourraient perpétrer cet effet dans les amphi. Et on ne parle même pas de la prochaine saison de La Casa de Papel qui débarque sur la plateforme en avril… juste avant les partiels quoi !

 

À découvrir aussi : Les meilleurs tweets sur la grève

Partiels : top 30 des tweets des étudiants en examens

 

Notre conseil le plus simple : l’abandon

Aussi récurent que la migration des saumons sauvages qui retournent à leur rivière de naissance pour se reproduire, le désertage des amphis à la fac est un phénomène classique tout à fait naturel. Les saumons passent 3 ans en mer avant de remonter les cours d’eau, les étudiants en fac passent 3 ans au lycée, avant de descendre des litres de bière. Malheureusement, tout comme ces chers poissons au goût savoureux et à la chaire grasse, beaucoup ne passeront pas l’hiver (à défaut d’être mangé par un ours), et abandonneront définitivement la fac au bout de quelques semaines, quelques mois pour les plus persévérants. Cette manifestation n’est en fait pas unique, puisqu’elle se répètera encore au 2nd semestre. Les plus coriaces, se pensant indestructibles, malgré un nombre d’heures passées en OB largement supérieur à celui passé en TD, tomberont au combat à partir de la mi-février. La fac, c’est pas pour tout le monde…

 

 

Les travaux de groupe : le piège dans lequel tomber 

C’est un argument particulier que nous avons trouvé ici, mais qui ne sort pas de nulle part. On vous explique : il y a quelques semaines, au détour d’un afterwork un peu trop arrosé, nous croisons la route de Jules, étudiant en droit à Paris I. Après avoir sympathisé, et lui avoir présenté Thotis, il se confie : «  pour rater son semestre proprement, travaillez en groupe. Ce faisant, le groupe sera saoulé du travail en 10 minutes et finira très rapidement au bar du coin, à enchaîner les pintes à l’Happy-Hour. Plus vous élargissez le groupe, plus vous avez d’invitations, moins vous travaillez, plus vous augmentez vos chances d’échec ». Jules précise néanmoins : « il y a une faille  à cette technique ; si vous tombez dans un groupe sérieux, c’est foutu pour les bières. Vous le verrez bien vite de toute manière ; si au bout de 30 minutes personne du groupe n’a mis de story « bibli », c’est la merde. Un conseil : fuyez pauvre fou !!»

 

Sélectionner uniquement des cours de 8h à 10h et de 17h à 20h

Pour rater votre semestre, rien de plus simple : au moment de la sélection des cours au début du semestre, visez 2 créneaux : 8h à 10h et 17h a 20h. Pourquoi cela ? Eh bien tout simplement parce qu’on sait pertinemment qu’à 8h vous dormez, et à 17h c’est Happy-Hour. Conséquences : vous allez manquer les cours régulièrement et rater inévitablement votre semestre. 

pastedGraphic.png

 

Habiter à distance conséquente 

Simple comme bonjour, mais il fallait y penser. Pour les personnes qui déménagent pour étudier (provinciaux allant en Paris, ou parisiens allant en province), essayez de trouver un appart à environ 1h de votre fac/école. Pour les parisiens : au moins 15 stations de métro et 2 changements. Par exemple si vous étudiez dans le 13e, emménagez dans le 8e (si vous êtes obligés de prendre le rer c’est encore mieux), si vous étudiez dans le 15e, trouvez un appart dans le 20e et l’affaire est réglée. Entre le manque de motivation à cause du trajet, des grèves, et des gens qui montent dans les wagons avant de laisser descendre, votre motivation va disparaître aussi vite que Voldemort au ministère de la magie à la fin de l’ordre du phénix. Ne prenez surtout pas une faculté de province qui vous donnerait trop de chance de réussir !

 

Ne jamais se remettre en question

Tu n’as jamais acheté une fiche Bristol ? Tu demandes inlassablement à tes potes de te faire des petits résumés de cours ou de t’envoyer leurs notes ? Tu as compris la méthode, continue sur cette voie, tu risques de ne pas tenir très longtemps et tu verras bien vite ton semestre s’effondrer 😉 

 

À découvrir aussi : Comment rater sa prépa ?

 

Travailler uniquement la veille des partiels

Chaque semestre, sur les réseaux sociaux, c’est la même histoire. Twitter est passé maître dans l’art de montrer le désespoir étudiants à la veille des partiels (découvrez notre top 30 des meilleurs tweets sur les partiels ici). La majorité d’entre vous font preuve d’une créativité extrême quand il s’agit de montrer à quel point vous êtes forts en procrastination. Votre capacité à repousser les révisions au dernier moment est inébranlable. Rassurez-vous, nous sommes tous passés par là, et on s’est tous dit que c’était la dernière fois que ça nous arrivait, et que pour les partiels suivants on se mettrait à bosser 3 semaines à l’avance. Illusion précieuse quand tu nous tiens…

 

Prendre les transports en commun, surtout pendant la grève

Comme nous le disions un peu plus haut, les transports sont souvent source de désespoir chez les étudiants. Pendant les périodes de grève, c’est encore pire. Cependant, prendre le métro pendant les grèves pourra vous permettre de rater votre semestre proprement, puisqu’il y a des grandes chances que vous n’arriviez pas à temps en cours, ou même que vous n’arriviez jamais… Prenez vos dispositions à la fin, même si vous devez vous levez à 4h du matin pour arriver à l’heure.

 

Coucher avec la/le prof

Attention, on vous prévient, c’est une méthode à double tranchant. Soit l’enseignant vous aimera tellement qu’il vous fera valider d’office, soit, (et il y a de grandes chances) que votre liaison soit découverte, et que vous vous fassiez renvoyer. Échec garanti donc.

 

À découvrir : Le classement des universités sur Linkedin

Linkedin : Classement des universités les plus performantes

rater son semestre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.